Après plusieurs mois de rumeurs, Google (re)lance YouTube Music, son troisième service de musique.

Google Play Musique n’a pas eu le succès escompté, YouTube Red non plus, alors voici YouTube Music. Pour rattraper son retard sur Spotify et Apple, Google a bien compris qu’il fallait miser sur ses meilleurs atouts : la marque YouTube, et l’énorme catalogue de clip du service vidéo.

Comme l’explique Google dans son annonce, YouTube est déjà un service très utilisé pour la musique, comme le prouve le récent succès du clip « This Is America » publié le 5 mai (il y a 12 jours au moment où ces lignes sont écrites) et vu plus de 130 millions de fois.

Un YouTube pensé pour la musique

YouTube Music, c’est donc une version optimisée de YouTube pour la musique. Il sera possible d’écouter des albums, organiser des playlist, et accéder à des radios comme sur n’importe quel service de musique, mais aussi accéder au catalogue assez large de remix, de concert et de reprise déjà présent sur YouTube.

Le service sera accessible depuis une application mobile, mais aussi par un lecteur de musique développé pour les ordinateurs.

Version gratuite ou payante

Alors combien coûte YouTube Music ? Le même prix que les autres services de musique : 9,99 dollars par mois pour la version premium. Google annonce aussi une version gratuite avec des publicités.

Google Play Musique continue son chemin

Google oblige, la firme s’est refusée à proposer une offre simple et adaptée à tous. YouTube Music ne remplacera donc pas Google Play Musique.

Heureusement, l’abonnement à 9,99 dollars par mois sera commun aux deux services. Google n’a pas poussé le bouchon jusqu’à demander de payer deux fois.

On vous a dit pour YouTube Premium ?

Alors il y a YouTube Music pour la musique, Google Play Musique, aussi pour la musique, mais alors que devient YouTube Red ? Lui aussi reste et devient YouTube Premium.

Pour 11,99 dollars par mois, ce service intégrera un abonnement à YouTube Music, mais aussi la possibilité d’accéder hors-ligne au contenu de l’intégralité de YouTube, ne plus avoir aucune publicité sur tout le service, et lire en tâche de fond des vidéos.

Une arrivée prochaine en France

Jusqu’à présent réservés aux États-Unis, les services payants de YouTube sortiront bientôt en France. Le pays fait partie de la shortlist des 14 pays qui auront bientôt accès à l’abonnement. On y retrouve également la Suisse et le Canada, mais pas la Belgique.

Google vous encourage à vous inscrire sur le site de YouTube Music, déjà disponible en français, « pour être informé lorsque l’application sera disponible dans votre pays ».