Introduction

Sorti un peu plus tôt dans l’année 2017, le Xiaomi Mi Mix premier du nom nous avait laissé sans voix par son audace en matière de design. En effet, il s’agit du premier smartphone a proposer un écran réellement borderless sur non pas deux, mais trois côtés. Passé l’effet wahou, l’appareil accumulait tout de même quelques petits défauts comme son manque d’ergonomie une fois en main, son appareil photo médiocre et le fait qu’il n’a jamais été commercialisé en France. Xiaomi a revu sa copie avec le Mi Mix 2 puisque celui-ci est compatible avec la 4G internationale et de fait, celle utilisée en France. Mais à part sa disponibilité, qu’apporte cette nouvelle version du borderless extrême du constructeur chinois ?

Fiche Technique 

La version testée est celle de 6 Go de mémoire vive et 64 Go d’espace de stockage. Elle nous a été envoyée par notre partenaire Gearbest.

Modèle Xiaomi Mi Mix 2
Version de l'OS Android 7.1 Nougat
Interface MIUI
Taille d'écran 5,99 pouces
Définition 2160 x 1080 pixels
Densité de pixels 403 ppp
SoC Snapdragon 835 à 2,45GHz
Processeur (CPU) ARMv8
Puce Graphique (GPU) Adreno 540
Mémoire vive (RAM) 4 Go
Mémoire interne (flash) 64 Go, 128 Go, 256 Go
MicroSD Non
Enregistrement vidéo 4K
Wi-Fi Oui
Bluetooth
Réseaux LTE, HSPA, GSM
Bandes supportées 2100 MHz (B1), 800 MHz (B20), 1800 MHz (B3), 2600 MHz (B7)
SIM 2x nano SIM
NFC Oui
Ports (entrées/sorties) USB Type-C
Géolocalisation Oui
Batterie 3400 mAh
Dimensions 151,8 x 75,5 x 7,7 mm
Poids 185 grammes
Couleurs Blanc, Noir
Prix 470 euros
Fiche produit

 

« Vraiment très joli »

Le Mi Mix 2 ne bénéficie pas de l’effet de surprise de celui qui l’a précédé, certes. Mais il n’en demeure pas moins impressionnant. C’est un très bel objet qui se démarque un peu des autres smartphones. Le Mi Mix marquera à jamais l’Histoire du smartphone puisqu’il s’agit du premier véritable borderless ayant eu une retombée internationale, avec en plus la particularité d’un écran sans bordures sur trois côtés. Cependant, le smartphone était peu agréable en main. Trop lourd, trop grand et trop large, il était difficile au quotidien d’en apprécier son utilisation. Ce Mi Mix 2 réussit en partie à corriger ce défaut d’ergonomie.

Le mobile fait 15,18 x 7,55 x 0,77 centimètres avec un poids de 185 grammes. C’est toujours assez compliqué à force, surtout quand on a de petites mains comme les miennes et qu’on n’est pas friande de grands formats. Nous sommes cependant déjà loin des problématiques 15,88 x 8,19 x 0,79 centimètres pour 209 grammes du Mi MIX premier du nom ! Et pour avoir comparé les deux, cette itération est bien plus agréable, de loin.

En aluminium et céramique, le Mi Mix 2 est aussi de fait, très glissant, et accroche les traces de doigts à l’arrière. Vous me direz, comment y échapper avec ces matériaux nobles réservés aux haut de gamme ? On ne peut pas tout avoir ; du beau, premium et sophistiqué avec du pratique et solide. Et pour le coup, le Mi Mix 2 est plus un très beau smartphone qu’autre chose.

Tout arrondi, l’écran prend presque la totalité de la façade avant et même davantage encore que le précédent modèle. La partie inférieure a été réduite et mieux optimisée. Le capteur photo avant est situé en bas à droite afin de permettre ce borderless sur trois côté : gauche, droite et haut.

Sur la tranche droite, nous trouvons le bouton de déverrouillage et le volume +/- qui, grâce au matériau glissant de l’appareil, permet même aux petites mains de les atteindre très rapidement. À gauche est placé le port pour la double carte SIM et enfin, en bas, les haut-parleurs et le port de recharge USB Type-C. Mais, défaut majeur, l’appareil ne comporte pas de port audio, tout comme le Mi 6. Pas de prise jack donc pour ce Mi Mix 2, ce qui est assez dommage puisque encore trop éloigné de nos habitudes. Mais oh joie, Xiaomi a pensé à tout, puisqu’il livre dans le boîtier du smartphone un adaptateur USB Type-C vers jack 3.5 mm.

À l’arrière, le capteur photo est cerclé d’un très fin anneau doré, accompagné d’un double flash sur la droite. La mention “ Mix designed by Xiaomi “ en lettres dorées est aussi apposée sur la partie inférieure. Nous retrouvons son capteur d’empreintes idéalement situé dans le dos. Ce que je veux dire par là, c’est que mon doigt tombe directement dessus sans problème, d’autant plus que sa surface permet de glisser rapidement dessus. Après cela reste une affaire d’habitude : soit vous êtes en constant mouvement et pour le déverrouiller en le sortant de sa poche c’est plus naturel d’avoir ce capteur à l’arrière, soit vous posez le téléphone sur votre bureau et là, un capteur avant est plus pratique.

Pour résumer, ce Mi Mix 2 est plus ergonomique, mais propose aussi des finitions plus soignées et délicates que ce que proposait le modèle précédent.

Un bel écran, ni plus, ni moins

Si son écran borderless est, d’un point de vue design, renversant, quand est-il de son confort et de ses specs ?

Le Mi Mix 2 compose avec un écran de 5,99 pouces, avec un ratio en 18:9 et une définition de 2160 x 1080 pixels. L’écran est certes plus petit que les 6,4 pouces de son grand frère, mais sa surface est par ailleurs bien mieux optimisée, permettant un smartphone de dimensions plus légères. Il s’agit d’une dalle LCD IPS, ce qui peut être un peu décevant, car l’écran n’atteint pas la qualité d’un très bon OLED. De plus, cela ne permet pas de retirer les bandes noires visibles sur les côtés. Le Mi Mix mise aussi sur cet écran vertigineux après tout.

Nos tests ont dévoilé que l’écran avait un contraste de 1010:1 et au quotidien, il est vrai que ce dernier n’est pas assez fort. Ce n’est pas si gênant, en réalité, on s’en accommode plutôt bien, mais pour un tel écran, nous aurions aimé plus. Notre sonde affiche une luminosité de 470 cd/m², ce n’est pas exceptionnel comparé à ce que proposait le Xiaomi Mi 6 sorti il y a quelques mois de cela, à un prix plus bas. Côté température, il se rapproche dangereusement des 9 000 K, lui conférant une teinte plutôt bleutée.

Néanmoins le résultat reste très confortable pour les yeux avec un écran qui reste assez lumineux et des angles de vision satisfaisants. En plus, l’interface de Xiaomi, MIUI, offre la possibilité de calibrer l’écran à votre convenance. C’est bien là l’un des rares points positifs de MIUI… mais je rentrerai dans les détails dans la partie dédiée à la partie logicielle.

Enfin, rappelons aussi qu’un écran LCD permet aussi de réduire les coûts de production et le prix de commercialisation du smartphone. Avouons que ce dernier reste très attractif pour son prix.

MIUI, MIUI, pourquoi es-tu MIUI ?

MIUI, une affaire de goût ? En tout cas, ce n’est pas celui de la rédaction. L’interface chinoise est très différente d’Android pur, jusqu’à prendre l’apparence du système d’exploitation d’Apple. Bien entendu, il ne s’agit là que d’une illusion, ce qui n’en est que plus déconcertant puisque l’expérience est en réalité unique, car son comportement n’a rien de ce que propose iOS, et se trouve aussi très éloigné d’Android Stock. Cela peut-être très inconfortable, même s’il est vrai que MIUI a aussi trouvé un public en dehors de son pays d’origine.

Le Mi Mix 2 tourne sous Miui 8.5 et avec Android 7.1.1., mais il devrait bientôt recevoir une mise à jour vers MIUI 9. Rien ne vous empêche non plus de tricher avec un launcher si vous souhaitez échapper à l’interface de Xiaomi. Ses icônes, ses paramètres parsemés ici et là et l’absence du fameux tiroir d’applications restent des points assez rebutants. Mais MIUI a aussi l’avantage de proposer une bonne fluidité, de modifier son écran ainsi qu’installer deux comptes, ce qui permet de basculer de l’un à l’autre très facilement.

La plupart des smartphones Xiaomi ne dépassent jamais les frontières chinoises. Ainsi, on se retrouve souvent à importer le produit, au choix en chinois ou en anglais, en attendant — si celle-ci est prévue — la sortie de la ROM internationale. Cette dernière est prévue pour le Mi Mix 2, il faut donc se montrer patient.

Avec Xiaomi, il convient de passer par le Mi Store pour installer toutes les applications utiles de Google, dont le Play Store qui n’est pas disponible à l’origine. Une fois cela fait, les apps fonctionnent sans problème. L’installation de vos mises à jour des applications de Google se font automatiquement.

Une fiche technique solide

Sous sa belle robe de céramique, le Mi Mix 2 a encore de belles choses à dévoiler. Le smartphone de Xiaomi intègre le dernier processeur de Qualcomm, à savoir le Snapdragon 835 avec 6 Go de RAM et 64 Go d’espace de stockage ou bien, pour sa version la plus musclée, 8 Go de RAM pour 256 Go, ce qui est plutôt bienvenu puisque l’appareil ne propose pas de port microSD. Une belle fiche technique sur le papier et qui se vérifie au quotidien dans son utilisation. Sa navigation est en effet très fluide et il réussit à faire tourner plusieurs applications en même temps sans impacter cette dernière.  

[table id=1351/]

Un simple capteur sans éclat

Le smartphone de Xiaomi ne suit pas la tendance côté photo puisqu’il ne comporte pas de double caméra à l’arrière. Son capteur Sony IMX386 de 12 mégapixels est le même que le principal du Xiaomi Mi 6 — qui lui en possédait deux — expliquant en partie quelques similitudes entre les deux appareils, mais nous y reviendrons un plus tard.

Les photographies sont de qualité très inégale. Certaines, en extérieur, sont convaincantes : les couleurs, la lumière, et même les détails sont plutôt bien traités. Contrairement à ce que proposait le premier Mi Mix, l’appareil photo, dans ces conditions optimales, s’en sort relativement bien. Les couleurs sont contrastées, mais pas trop non plus, permettant un rendu plutôt fidèle de la réalité. Observez.

Pour ce qui est du zoom… il est préférable de ne pas en abuser et de se rapprocher, physiquement, de sa cible pour éviter un cliché totalement raté.

Le problème majeur, c’est sa gestion de la lumière et plus particulièrement celle naturelle qui a tendance à provoquer une surexposition. Criard ou totalement absent, le ciel a tendance à perdre de sa texture et de ses nuances pour devenir un bloc unicolore. Parfois, il vient même gâcher les détails comme ces feuillages qui perdent à la fois leur coloration et forme initiales. C’est ce qui arrive en effet quand le ciel lumineux se retrouve un peu caché par la végétation ou les immeubles. Un point négatif qui vient gâcher nos clichés, et qui avait déjà fait parler de lui sur le test du Xiaomi Mi 6.

Le mode HDR permet cependant de corriger de temps à autre ce faux pas. L’effet bokeh dans ces situations-là est aussi parfois raté puisque la lumière trouble la coloration et la forme de ce qui est situé en arrière-plan. Il ne sublime pas un flou artistique sur un arrière-plan.

Alors que dans de meilleures conditions, l’effet bokeh est plutôt réussi comme vous pouvez le constater par vous-même ci-dessous.

En intérieur, lorsque la cible n’est pas surchargée de détails, les clichés sont plutôt bons. 

À la tombée de la nuit, la qualité en prend forcément en coup et ne gère absolument pas les mouvements, sans pour autant tomber dans le catastrophique. Le mode nuit ne change pas grand-chose au résultat.

Pour le capteur avant de 5 mégapixels, il faut encore passer par une petite pirouette. Puisque l’écran est borderless sur les trois côtés (gauche, droite, supérieur), la lentille n’est pas placée, comme ça l’est habituellement, sur la partie supérieure, mais inférieure. Il est donc nécessaire, une fois le mode selfie enclenché, de retourner l’appareil. Non, ce n’est pas un geste difficile, assurément. Mais cela ajoute une action supplémentaire pour atteindre ce mode photo. En plus, l’appareil n’est pas des plus léger.  

Enfin, pour ce qui est de la vidéo, l’appareil a l’avantage d’offrir une fonction logicielle de stabilisation sur quatre axes. 

Un smartphone endurant

Pour sa batterie, le Mi Mix 2 opte pour une capacité de 3340 mAh. Son prédécesseur était déjà très convaincant niveau autonomie, même si, sans connectivité LTE, il était difficile de vraiment le juger sur ce point. Ce nouveau Mi Mix compatible avec nos bandes de fréquences est cependant tout aussi impressionnant. Il est même plus endurant que le Galaxy S8 et son écran AMOLED. Il tient une journée complète, pendant une quinzaine d’heures de réseaux sociaux, lecture de vidéo, navigation sur Internet, etc. Sur notre test d’autonomie avec SmartViser 2.0, fixé en fonction des préférences de notre communauté, il tient environ 8 heures et 48 minutes, soit 20 minutes de plus qu’un Galaxy S8 à peu près. C’est assez impressionnant, surtout avec un si grand écran.

Enfin la 4G LTE

Son prédécesseur n’avait pas été commercialisé en Europe et même s’il était possible de le faire importer grâce au marché gris, il n’avait pas été conçu pour prendre en compte nos bandes passantes. Xiaomi a décidé de changer cela grâce notamment à sa compatibilité avec pas moins de 43 bandes 4G, y compris la B20 française (800 MHz). La qualité des appels en région Île-de-France avec une carte SIM Orange, est plutôt bonne. La seule mauvaise surprise, c’est qu’il faut tout de même faire preuve parfois de patience pour espérer se connecter en 4G.. C’est un peu la roulette russe.

Prix et disponibilité

Le Xiaomi Mi Mix 2 est disponible en Chine depuis le 15 septembre. Pas encore sorti officiellement à l’extérieur de son pays natal, il est possible cependant de l’acquérir par d’autres moyens en attendant. Vous le trouverez sur Gearbest aux alentours de 470 euros pour sa version 64/6 Go de 550 euros environ pour le modèle à 256/8 Go.

Test Xiaomi Mi Mix 2 Le verdict

design
9
Le Xiaomi Mi Mix 2 est un très beau smartphone. Il est élégant, mais aussi plus ergonomique que son prédécesseur. En modifiant le ratio et la taille de l'écran, Xiaomi arrive à un excellent compromis. Attention tout de même, il est très glissant !
écran
7
Même si pour le côté renversant on aurait voulu voir une dalle OLED, l'écran LCD s'en sort pas trop mal. Le blanc tire vers le bleu, il manque légèrement de contraste et de luminosité, mais au quotidien, il n'est pas désagréable.
logiciel
5
MIUI 8.5 et Android Nougat, sûrement pas le plus heureux des mariages. Certains l'apprécieront (dénoncez-vous), mais l'interface de Xiaomi ne permet pas de jouir d'une bonne expérience Android.
performances
8
Côté performances, rien à redire. Le Mi Mix 2 utilise un Snapdragon 835 et s'en sort haut la main sur les différents tests que nous lui avons soumis. Un smartphone haut de gamme qui n'a pas à rougir de ses caractéristiques.
caméra
7
Loin d'être extraordinaire, l'unique capteur photo arrière du Mi Mix apporte quelques améliorations par rapport au premier Mi Mix. Plutôt capricieux, l'appareil est capable d'offrir des clichés de bonne comme de très médiocre qualité.
autonomie
9
C'est l'un des points fort de ce Mi Mix 2. Sa capacité de batterie de 3340 mAh permet de tenir une bonne journée remplie, et même un petit peu plus.
Note finale du test 7/10
Le Mi Mix 2 corrige en grande partie les défauts de son prédécesseur : moins imposant, de très hautes performances, un appareil photo sensiblement amélioré bien que capricieux, mais surtout, une compatibilité avec nos bandes de fréquences françaises… le tout pour un prix vraiment intéressant à moins de 500 euros pour sa version la plus accessible. Vraiment, ces axes d’améliorations sont tout à son honneur. Xiaomi a très bien rectifié le tir.

Malheureusement il reste quelques aspects qui ont du mal à faire l'unanimité, à commencer par son interface maison, MIUI, à la fois déconcertante et peu en phase avec les habitudes d'Android. Pour ceux qui sont à la recherche de l’illusion -- car ce n’en est qu’une -- iOS tout en restant sur Android, pourquoi pas. Mais l’expérience reste, pour une bonne partie de la rédaction, peu naturelle.

Et oui, nous aurions aimé voir, pour un tel bijou, un écran OLED, histoire d’accentuer encore plus l’effet waouh. Mais sa dalle IPS a aussi très certainement permis de faire baisser le prix final du produit. Car nous avons affaire ici à du haut de gamme, qu'il s'agisse de son design très soigné ou de ses performances avec en plus une très belle autonomie. Il a cependant face à lui le flagship killer OnePlus 5, un monstre de puissance lui aussi, mais avec une expérience très proche d'Android Stock. Après, si l'expérience Xiaomi MIUI ne vous fait pas peur, il reste un bon smartphone.
  • Points positifs
    • Un haut de gamme au prix plus accessible
    • Un joli bijou
    • Une ergonomie qui s'améliore
    • Une excellente autonomie
  • Points négatifs
    • Encore un peu imposant pour les petites mains
    • Vade retro MIUI
    • Pas de prise jack
    • Son capteur avant mal situé