Free Mobile vient d’annoncer qu’il couvrirait l’ensemble du programme « zones blanches » d’ici fin juin, une bonne nouvelle pour les campagnes et les villes de montagne.

Une audition par la commission des affaires économiques avait lieu ce matin, celle du directeur général du groupe Iliad (maison mère de Free) Maxime Lombardini dans le cadre du programme « zones blanches », programme visant à limiter le nombre de… zones blanches, les quelques 3 000 centre-bourgs des zones rurales où le réseau est bien souvent absent.

Le directeur général de la maison mère de Free a affirmé :

Les réseaux mobiles de Free se déploient, nous avons une licence seulement depuis 2010 avec aujourd’hui pratiquement 8000 sites déployés et nous nous sommes joints au programme zones blanches. […] On sera également présent sur l’ensemble des sites de ce programme d’ici la fin juin et nous sommes opérateur leader sur un peu moins de 300 sites, nous participons donc naturellement à l’effort collectif.

Pour 2016, ce sont 1 064 nouvelles communes qui ont bénéficié de l’internet mobile par au moins trois opérateurs. Ce qui porte à 2 624 le nombre de communes qui en bénéficient sur les 3582 du programme zones blanches. Pour augmenter ce chiffre, Maxime Lombardini mise sur le Femtocell de la Freebox. Ce boitier offre aux abonnés de Free une très bonne connexion 3G chez eux, il représente d’ailleurs environ 13% des connexions au réseau internet de Free Mobile selon Free Mobile Netstat. Il mise aussi sur les fréquences 700 MHz qui commencent à se déployer pour rattraper ses concurrents qui eux utilisent la fréquence 800 MHz pour porter la 4G dans les campagnes.

Cependant Free Mobile n’est pas le seul opérateur à faire partie de ce programme, les trois autres opérateurs « historiques » que sont Orange, SFR et Bouygues Télécom en font également partie.