Le CNC (Centre National de la Cinématographie) a réalisé une étude auprès des Français sur le marché de la VoD, la vidéo à la demande. Netflix apparaît premier, sans grande surprise, suivi par Orange.

La CNC a réalisé une étude particulièrement complète avec l’aide de GfK auprès d’un panel de plateformes représentatives de l’univers de la VoD payante en France. Cet univers intègre de nombreux services, comme le catch-up TV, pour regarder des séries, émissions et films après leur diffusion à la TV, des services de location et d’achats de séries et films, et enfin ce que l’on appelle la SVoD, la vidéo à la demande en streaming. La période étudiée, de janvier 2014 à septembre 2017, permet de se rendre compte des évolutions des usages.

Beaucoup d’exclusivités

Premier constat intéressant : 64 % des films sont disponibles uniquement sur une seule plateforme, ce qui est un des éléments importants pour différencier les offres proposées. En septembre 2017, on retrouvait 590 films français contre 1 017 films américains.

Netflix, loin devant en SVoD

Parmi les services de SVoD, VàDA en français, Netflix se classe largement devant : 37,3 % de parts de marché, suivi par CanalPlay, SFR Play et Amazon Prime Video. D’ailleurs, OCS Go est absent du classement.

Quand on regarde le nombre de titres proposés par ces services, Netflix se hisse premier avec 2 905 titres (séries, documents et films) juste devant SFR Play (1 746 titres). Canal Play est en retrait avec moins de titres proposés, ce qui peut expliquer en partie que le nombre d’utilisateurs du service n’a pas progressé ces derniers mois. On notera également la montée progressive d’Amazon Prime Video, disponible dans l’offre globale des abonnés Prime.

La vidéo à la demande est en progression en France

Concernant la VoD, VaD en français, on note la progression régulière du chiffre d’affaires ces dernières années.

Ce que l’on appelle VoD contient les vidéos (séries, films et documentaires) à télécharger sur des plateformes comme le Google Play ou encore iTunes, mais aussi les services de SVoD traités plus haut. On remarque que l’augmentation du chiffre d’affaires est liée à la SVoD, qui compose près de 50 % du marché.

Ce sont tout de même 24 millions de titres qui ont été loués, pour 2,67 millions d’actes d’achat. L’achat de vidéos dématérialisées ne semble pas prendre, face aux services de SVoD. Cela s’explique également par le coût élevé… jusqu’à 17 euros pour un film récent en HD sur le Google Play.

La consommation augmente

Comme on pouvait s’y attendre, de plus en plus d’internautes sont prêts à payer pour de la VoD, 37,5 % des internautes ont déjà payé pour de la VoD en septembre 2017.

D’ailleurs, seule la tablette est en régression concernant les usages selon les écrans. C’est le smartphone qui progresse le plus (+1,1 %), même si la TV est toujours en progression.

Le classement des plateformes de VoD payante

Netflix prend la première place des services de VoD payante, suivi par Orange, TF1 et Canal. On remarque également que le Google Play est devant iTunes, ce qui peut s’expliquer par le fait que l’offre de Google est présente sur davantage d’appareils (smartphones Android, certaines TV connectées, Android TV, PC, etc.).

MyTF1 VOD et Orange sont solidement installés sur le marché, le premier profite du plus grand nombre de téléspectateurs, le second profite du plus nombres d’abonnés FAI et mobiles.

Vous pouvez retrouver l’étude complète sur ce lien, si cela vous intéresse.

Nous vous invitons à retrouver deux dossiers, le premier concernant les services de SVoD dédiés à l’animation, le second est un comparatif des offres de SVoD réalisé par Numerama.