Apple et Google coopèrent pour mettre fin aux traçages abusifs des balises Bluetooth de type AirTags

Un mariage de raison pour lutter contre les petits espions

 

Deux géants de la technologie, Apple et Google, ont décidé de collaborer pour protéger la vie privée de leurs utilisateurs. Mais quelle est la raison de cette alliance inattendue ?

Apple et Google veulent lutter contre l’utilisation abusive des dispositifs de localisation Bluetooth à des fins de traçage non désiré. Ils vont donc collaborer afin de concevoir une spécification, qui sera soutenue également par Samsung, Tile, Chipolo, eufy Security et Pebblebee.

Bloquer les traceurs non autorisés sur Android et iOS

Cette spécification industrielle va permettre de bloquer les dispositifs de localisation Bluetooth non autorisés, comme n’importe quel traceur type AirTags, sur les plateformes iOS et Android. Les fabricants de ces dispositifs devront en conséquence suivre les meilleures pratiques et instructions pour intégrer ces fonctionnalités dans leurs produits, pour ne pas être bloqués.

Pour rappel, ces traceurs, et autres dispositifs de localisation, permettent aux utilisateurs de retrouver facilement leurs objets personnels, tels que leurs clés, leur sac à main, leurs bagages et bien d’autres choses. Toutefois, ils peuvent aussi être détournés pour suivre des individus à leur insu. C’est pour lutter contre ce problème qu’Apple et Google ont décidé d’unir leurs forces et de soumettre une spécification industrielle commune.

Ron Huang, vice-président de la détection et de la connectivité chez Apple, souligne que cette nouvelle spécification s’appuie sur les protections existantes d’AirTags et représente une avancée majeure pour lutter contre le traçage non désiré sur iOS et Android. De son côté, Dave Burke, vice-président de l’ingénierie pour Android chez Google, rappelle l’engagement inébranlable d’Android pour la protection des utilisateurs.

En plus des fabricants de dispositifs, divers groupes de défense des droits et de sécurité ont été intégrés dans le développement de cette spécification. L’initiative est ainsi saluée par des organisations telles que le National Network to End Domestic Violence et le Center for Democracy & Technology, qui considèrent cette collaboration comme un pas en avant significatif pour réduire les abus liés à l’utilisation de dispositifs de localisation Bluetooth.

La spécification a été soumise en tant qu’Internet-Draft auprès de l’Internet Engineering Task Force (IETF), une organisation de développement de normes de premier plan. Les parties intéressées sont invitées à examiner et à commenter ce projet au cours des trois prochains mois. Suite à cette période de commentaires, Apple et Google collaboreront pour étudier les remarques et publieront une mise en œuvre de production de la spécification d’ici fin 2023. Celle-ci sera prise en charge dans les futures versions d’iOS et Android.

 


Le saviez-vous ? Google News vous permet de choisir vos médias. Ne passez pas à côté de Frandroid et Numerama.