Rachat de TikTok : la Chine appelle à des représailles contre les États-Unis

 

La presse chinoise, contrôlée par l'État, appelle à des ripostes à l'encontre des États-Unis après que l'administration Trump a imposé un rachat de TikTok par Microsoft à moins d'un bannissement.

TikTok

L’application TikTok // Source : Pixabay

Le week-end dernier a été marqué par les rebondissements à répétition à propos de TikTok. Il faut dire que le réseau social, filiale du chinois ByteDance, pourrait être interdit aux États-Unis par l’administration Trump en raison d’atteintes potentielles à la sécurité américaine. Il semble qu’une solution ait finalement été trouvée en la personne de Microsoft.

La firme américaine a en effet accepté de racheter TikTok d’ici le 15 septembre prochain, de quoi proposer un sursis au réseau social d’ici là. L’accord aurait par ailleurs été validé sur son principe par ByteDance. Mais c’est un autre acteur qui est entré dans l’affaire ce mardi. Le gouvernement chinois semble particulièrement mécontent de ce que certains journaux chinois qualifient de « vol ».

Des appels à une riposte de la Chine

En effet, comme le rapporte l’agence Reuters, Pékin semble particulièrement remonté en raison des manœuvres en cours pour faire racheter TikTok par Microsoft. Il faut dire que cela fait suite à l’embargo sur Huawei de l’an dernier et que le l’administration chinoise y voit un « harcèlement » à l’encontre des entreprises technologiques du pays. Ce lundi, un éditorial publié par le site China Daily, contrôlé par l’État, indiquait ainsi que l’administration américaine ne laissait à Pékin que le choix « de la soumission ou d’un combat à mort dans le royaume de la tech ». Pour China Daily, « il existe de nombreuses façons de riposter si l’administration prolonge son programme d’écrasement et d’acquisition ».

TikTok

TikTok

Pour l’heure, il ne s’agit cependant pas d’un discours officiel par un cadre de l’administration chinoise. Néanmoins, China Daily n’est pas le seul journal contrôlé par Pékin à se faire le porte-voix d’une telle rhétorique. C’est également le cas de Global Times, édité par le parti communiste chinois. Dans un éditorial publié ce lundi, le quotidien indique que « l’ouverture de la Chine au reste du monde et la désintégration de la stratégie de séparation américaine devraient être des priorités ».

Rappelons que l’objectif de Washington avec le rachat de TikTok par Microsoft est que le réseau social ne soit plus dépendant de ByteDance, et donc de Pékin. Une loi chinoise, votée en juin 2017, oblige en effet les organisations et citoyens chinois à participer au renseignement national. C’est au même titre que Huawei a été ajouté à l’entity list, interdisant donc aux entreprises américaines de travailler avec elle.

De tous les réseaux sociaux que je visite, c’est certainement TikTok qui me prend le plus de temps. Essayez pour comprendre, restez-y par plaisir.
Lire la suite

Les derniers articles

  • Test de l’iPhone 12 Pro : est-il vraiment si « Pro » ?
    8 /10

    Apple

    Test de l’iPhone 12 Pro : est-il vraiment si « Pro » ?

    29 octobre 202029/10/2020 • 19:00