Qualcomm a enfin décidé de se mettre à niveau, et a annoncé être en train de créer un nouveau SoC destiné à la plateforme Wear OS et aux futures montres connectées. De quoi enfin rattraper le retard de la plateforme entière.

Les montres intelligentes n’ont pas vraiment fonctionné du côté d’Android. Après un départ en demi-teinte, la plateforme Android Wear s’est vite fait oublier.

Aujourd’hui renommée Wear OS et équipée de Google Assistant, elle est prête à revivre. Pour cela, elle aura tout de même besoin d’alliés de taille : Qualcomm se tient prêt.

Un nouveau SoC dédié à Wear OS

Le fondeur a en effet enfin officialisé la sortie, pour la fin de l’année, d’un nouveau SoC à destination des montres intelligentes. Celui-ci sera bien créé avec ce type de produits en tête, promettant des performances améliorées et une longévité supérieure.

Profitant des dernières technologies de gravure, la puce devrait être également beaucoup plus petite. Cela permettra au constructeur de proposer des montres plus fines, ou une batterie plus imposante.

Ce n’est pas trop tôt

Mieux vaut tard que jamais. Le dernier SoC offert pour Wear OS en date n’était autre que le Snapdragon 2100, annoncé en 2016, mais équipant toujours la majeure partie des montres sorties sur le marché.

Or, ce SoC n’était qu’un Snapdragon 400 avec une nouvelle appellation. Il était donc loin d’offrir un quelconque degré d’optimisation à ces produits, d’autant plus qu’il était gravé en 28nm.

Si les montres Samsung sous Tizen OS ont pris de l’avance, c’est autant grâce au logiciel qu’au matériel. Avec une véritable nouvelle plateforme dédiée de Qualcomm, les montres Wear OS pourraient regagner en intérêt dans le futur… pour peu que les consommateurs soient encore disposés à se tourner vers celles-ci.

À lire sur FrAndroid : 5 bracelets connectés à moins de 50 euros, notre sélection de 2018