WhatsApp va pouvoir remplacer Snapchat pour échanger vos nudes

 

Mark Zuckerberg vient d'annoncer trois nouvelles fonctionnalités concernant la vie privée sur WhatsApp. L'une d'elles permet notamment de bloquer les screenshots lors de l'envoi de photo.

Notre vie privée tient-elle à cœur à Mark Zuckerberg (Meta) ? C’est en tout cas le message qu’il souhaite transmettre en annonçant sur Facebook l’arrivée de trois nouvelles fonctionnalités pour WhatsApp. Celles-ci ont pour vocation de nous donner plus de choix dans le contrôle de nos informations privées.

Contrôler sa présence et ses départs

Les deux premières nouveautés concernent notre présence en ligne ou dans des groupes. À l’heure actuelle, il est possible d’indiquer qui peut voir la date de notre dernière présence en ligne. Prochainement, un choix plus fin permettra de décorréler cela du statut « en ligne », afin de prévenir tout le monde si on le souhaite que l’on est disponible, sans pour autant révéler l’heure de notre dernière connexion.

Parallèlement à cela, quitter des discussions de groupe sera plus discret. Au lieu de notifier tout le groupe de votre départ, vous pourrez désormais passer discrètement par la porte de derrière en ne notifiant que les administrateurs du groupe. Bonne nouvelle aussi pour les autres participants qui se retrouvent parfois spammés par des départs massifs.

Plus de sécurité sur les photos uniques

En 2021, les photos uniques ont fait leur apparition sur WhatsApp. Cette fonctionnalité permet d’envoyer une photo ou une vidéo qui ne sera alors plus accessible une fois fermée. Une bonne idée qui rappelle évidemment le fonctionnement de Snapchat et que l’on retrouve dans d’autres applications de messagerie. Sauf que cela ne sert à rien lorsqu’il est possible de faire une capture d’écran de la photo en question.

Cela ne sera bientôt plus possible, puisque les screenshots de photos ou vidéos éphémères seront directement bloqués par l’application. Voilà qui devrait rassurer celles et ceux qui aiment envoyer des nudes mais craignent de voir leurs photos dénudées partagées. Rappelons tout de même que la diffusion non consentie de photographies intimes d’autrui est un délit passible de deux ans d’emprisonnement et 60 000 euros d’amende.

Attention toutefois : ce blocage ne protège pas à 100 % votre contenu. Il existe d’autres moyens de garder une trace des photos uniques, à commencer par… photographier l’écran de l’appareil qui reçoit le message.

Ces fonctionnalités sont actuellement en test et devraient être déployées pour tout le monde « prochainement ».


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles