Écouter des chansons indiennes donne envie d'attraper un micro tout en se trémoussant dans un sari pailleté. Et pour toujours chanter juste, Dhwani Tanpura me donne un fond sonore parfait pour mes vocalises.

Arijit Singh (Crédits image : Wikimedia Commons)

J’ai une confession à vous faire : j’adore la musique indienne. Qu’elles viennent du nord ou du sud, qu’elles soient chantées en hindi, en tamoul, en télougou ou en punjabi, les bandes originales de films me transportent. À force de frissonner sous l’effet du timbre inimitable d’Arijit Singh et de tomber en pâmoison devant les acrobaties vocales de Shreya Ghoshal, j’ai fini par me rêver en star de la chanson bollywoodienne — du moins, sous la douche.

Mais la chanson indienne n’est vraiment pas ce qu’il y a de plus facile, avec des vocalises très rapides et des techniques compliquées. Pour prendre ça avec un peu de sérieux, il faut revenir à la base. Le solfège, indien bien sûr, avec ses notes (sa ré ga ma pa dha ni sa) et ses gammes particulières.

L’application que j’utilise ne propose pas de cours ou de tutoriels. Il y en a abondamment sur YouTube, pour toutes les voix et tous les goûts. À la place, Dhwani Tanpura est ce que l’on appelle une « boîte à shruti » (shruti box), ce que tous les profs de chant indien conseillent d’avoir chez soi. Le concept est très simple : produire un fond sonore doux pour rappeler la note de base (shruti), et ainsi s’assurer que l’on chante toujours juste.

Et c’est diablement efficace. Fini les moments où on chante complètement de travers sans savoir à quelle note se raccrocher, le bourdon du tanpura donne toujours un point de repère. Le tanpura, c’est une sorte de luth à quatre cordes pincées, qui ne joue ni rythmes ni mélodies et sert à l’arrière-plan de la musique classique indienne. Si vous avez déjà entendu un fond sonore qui veut donner une impression « yoga » ou « méditative », vous connaissez sans doute cette sonorité.

Toujours juste !

L’application propose tous les paramètres qu’on peut vouloir, dans une interface simple et sans chichi. En balayant en haut, on peut modifier la hauteur de la note de base sa, par demi-tons et sur une octave complète. Le nom de la note est indiqué en anglais (A B C D E F G pour la si do ré mi fa sol), ainsi qu’en tamoul et en hindi. Juste en dessous, on peut régler manuellement la hauteur exacte pour la rendre un peu plus aiguë ou grave.

Puis on peut choisir la deuxième note. C’est généralement pa, la quinte (par exemple le sol si la note de base est do), mais conformément aux règles du solfège, on peut aussi choisir ma (fa), ni 1 (si bémol), ni 2 (si) ou rien du tout. La hauteur exacte peut de même être réajustée au besoin. Le tempo permet de régler le rythme auquel s’enchaînent les deux notes. Enfin, on retrouve bien sûr le volume et la balance droite-gauche si le smartphone est stéréo.

Cette application n'est sans doute pas très connue en Occident, mais elle permet de se familiariser de manière ludique à la chanson indienne....

3 raisons de télécharger cette application

  • Parfait pour s'initier à la chanson indienne
  • Chantez toujours juste
  • Interface très sobre

Les paramètres sont tout aussi sobres. Comme pour un vrai tanpura, on peut choisir une version grave ou aiguë selon qu’on a une voix masculine ou féminine. L’application offre également deux options pour le timbre du tanpura et le style de pincée des cordes. Et la note « la » peut être réglée à 440 hertz ou 432 hertz.

Ainsi armé, vous pourrez échauffer vos cordes vocales, répéter vos gammes et éprouver vos mélodies sans jamais perdre la justesse.