Le nombre d’utilisateurs de Facebook en France a baissé en 2019 pour la première fois depuis que le réseau social est lancé dans le pays. Ce déclin doit cependant être un tantinet relativisé pour être bien compris.

Sur Facebook, il y a tout le monde… et plus grand monde. Le réseau social créé par Mark Zuckerberg est en effet le plus important du monde avec plus de 2 milliards d’utilisateurs actifs sur le globe. Dans le même temps, la plateforme a bien du mal à séduire le jeune public vers Instagram (appartenant au groupe Facebook) ou TikTok.

En France, cette impression commence à se traduire de manière concrète. Selon une étude menée par le cabinet EMarketer et relayée par Les Echos, Facebook a perdu 1,3 % d’utilisateurs dans l’Hexagone au cours de l’année 2019.

Un déclin à relativiser

Il s’agit là du premier recul enregistré par la plateforme depuis qu’elle s’est lancée en France en 2007. Serait-ce donc le début de la fin pour Facebook ? La question peut clairement être posée, mais ne nous empressons pas d’y répondre trop prestement par l’affirmative.

En effet, 27,5 millions de Françaises et de Français se sont connectés au moins une fois par mois sur Facebook en 2019. En comparaison, Snapchat, Instagram et Twitter sont encore loin derrière :

  • Snapchat : 17,4 millions d’utilisateurs par mois
  • Instagram : 15,9 millions d’utilisateurs par mois
  • Twitter : 4 millions d’utilisateurs par mois

Là où Mark Zuckerberg peut néanmoins s’inquiéter, c’est que tous les autres réseaux sociaux ont enregistré de fortes hausses en matière de fréquentation. On observe ainsi en France des évolutions de +17,8 % pour Snapchat, +10,7 % pour Instagram et +2,6 % pour Twitter, souligne l’étude.

Et dans le monde

Il est important aussi de préciser que ces analyses en France ne reflètent pas forcément la réalité mondiale. Dans ses derniers résultats trimestriels (PDF), Facebook dénombre encore près de 2,45 milliards d’utilisateurs actifs mensuels sur la planète. Un résultat en hausse progressive depuis un bon bout de temps.

L’image de marque de Facebook cependant a été fortement éprouvée à cause des scandales à répétition depuis l’affaire Cambridge Analytica. C’est d’ailleurs pour cette raison que le groupe a revu son identité visuelle pour bien marquer la différence entre l’entreprise Facebook et le réseau social Facebook.

Vous ne confondrez plus Facebook avec Facebook