Tinder lance un système de vérification… pour vous éviter des rancards foireux

Les tricheurs ont du souci à se faire !

 

Se faire passer pour quelqu'un d'autre sur les réseaux sociaux est problématique. Avoir affaire à un étranger se faisant passer pour une autre personne sur Tinder peut s'avérer nettement plus gênant... voire dangereux. Pour éviter cela, Tinder introduit cette semaine un système de vérification des comptes.

À mi-chemin entre un compte certifié sur Twitter et un profil vérifié sur AirBnb, Tinder introduit cette semaine une fonctionnalité ayant pour vocation d’améliorer la sécurité de ses utilisateurs. Intitulée « Blue CheckMark », elle permet d’identifier en un clin d’œil les profils ayant été authentifiés avec succès. De quoi éviter de se retrouver face à un(e) parfait(e) inconnu(e) lors d’un rencard. Le processus de vérification, lui, est simplissime et se complète de deux autres mesures déployées par Tinder pour protéger ses utilisateurs : un centre d’aide et une fonction d’alerte pouvant aller jusqu’à un appel aux services de police.

Être certain de savoir à qui on a affaire…

Pour obtenir la fameuse marque bleue de Tinder, indiquant aux autres utilisateurs que vous êtes bien la personne que vous prétendez être sur le service, rien de plus simple. La chose se fait sur la base d’un selfie. Tinder vous demandera de vous prendre en photo en temps réel et comparera ensuite ce cliché avec les selfies que vous avez déjà déposé sur votre profil.

Si les photos correspondent, ce fameux badge bleu sera alors ajouté à côté de votre nom. À noter toutefois que Tinder n’a pas encore déployé cette nouveauté de manière généralisée. Le service fait pour l’heure mention d’un test dans certaines régions seulement, mais promet de la généraliser au cours de l’année qui s’annonce.

Comme évoqué plus haut, Tinder a également introduit son « Safety Center », un portail pensé pour accompagner les utilisateurs, et leur fournir des outils pour qu’ils se sentent plus en sécurité, tout particulièrement lors de rencontres dans la vraie vie. Ce centre d’aide est disponible dès à présent aux États-Unis, en Grande-Bretagne, en Allemagne et en France.

Une fonction d’appel au secours testée aux États-Unis

Plus intéressant peut-être, la plateforme de rencontre annonce aussi une collaboration avec la plateforme Noonlight, spécialisée dans les appels d’urgence et la sécurité. Ce service rattaché à Tinder permettra aux utilisateurs d’avoir accès à une touche pour déclencher « discrètement » un appel au secours en cas de problème.

Sans nécessairement en arriver à cette extrémité, Tinder explique que les utilisateurs pourront indiquer, sur la plateforme, où et quand ils prévoient de se rendre à un rendez-vous, et avec qui. Un suivi en temps réel de la position est par ailleurs prévu, mais la maison mère de Tinder assure que ces données resteront confidentielles. Testée pour l’instant seulement outre-Atlantique, on ignore si cette fonctionnalité arrivera jusqu’en France.

Les derniers articles

  • Microsoft passe Swiftkey et OneNote au mode sombre

    Microsoft

    Microsoft passe Swiftkey et OneNote au mode sombre

    15 février 202015/02/2020 • 11:00