Google en a marre d’attendre que les opérateurs réagissent et décide de prendre en charge directement le RCS. Pour une fois, la France fait partie des premiers pays à en profiter avec le Royaume-Uni.

Sonnez hautbois, résonnez, musettes ! La France n’est plus le dernier pays considéré par Google lors du lancement de l’un de ses services. S’il a fallut attendre la 3e génération de Pixel pour profiter des smartphones « made by Google » et que certains services ou appareils de la firme de Mountain View ne sont toujours pas disponibles dans l’Hexagone, nous serons les premiers servis en ce qui concerne le RCS.

Le RCS, c’est quoi ?

Pour rappel, le RCS est un protocole visant à remplacer les SMS. Il permet d’intégrer à nos messages des éléments aujourd’hui basiques dans nos applications de messageries comme les envois de fichiers média (voix, GIF, vidéo…), de créer des chats de groupe, de faire de la géolocalisation ou encore de savoir lorsque ses contacts sont disponibles ou en train de taper.

Lien YouTube S’abonner à FrAndroid

Dans l’idée, le RCS a l’avantage de ne pas appartenir à une entreprise privée, contrairement à Messenger ou WhatsApp (Facebook), iMessage (Apple) ou d’autres messageries dans le genre. Cela permet de rendre le service compatible à une plus grande échelle, mais aussi d’éviter de centraliser des données qui peuvent être privées.

Le principal défaut du RCS est de ne pas chiffrer ses messages, qui sont donc transmis en clair de bout en bout. Il faudra attendre un nouveau standard chiffré pour que ce soit le cas, ce qui pourrait arriver rapidement si le protocole se popularise.

Pour utiliser le RCS, il est cependant nécessaire de transiter par un opérateur compatible qui va s’occuper de transférer les messages, et possiblement de les stocker en attendant que votre correspondant soit disponible pour le recevoir. C’est également l’opérateur qui valide quels téléphones seront compatibles. Or, les opérateurs ne semblent pas faire preuve de bonne volonté et tardent à déployer cette fonctionnalité.

Google prend les choses en main

Las d’attendre, Google a décidé de déployer lui-même ce service au travers de ses propres serveurs selon TheVerge. En assumant le rôle d’intermédiaire, Google permet ainsi aux utilisateurs de smartphones Android de profiter du RCS quel que soit leur opérateur, assurant ainsi une transition en attendant que nos fournisseurs d’accès se décident à embrasser ce protocole.

Les premiers pays à en profiter seront la France et le Royaume-Uni, dès ce mois-ci (en juin). Les autres pays devraient en profiter par la suite.

Des problèmes de sécurité

Toujours est-il que le RCS n’est pas chiffré et devra donc transiter sur les serveurs de Google. La firme de Mountain View affirme que tout message sera supprimé des serveurs dès qu’il sera transmis à son destinataire, mais il devra tout de même être stocké — en clair — pendant une période si le destinataire n’est pas disponible.

Sanaz Ahari, responsable du développement d’Android Messages (qui proposera ce protocole) a affirmé à TheVerge sa volonté d’accroître la sécurité pour ses utilisateurs, mais il faudra patienter pour cela.

Notons que si votre opérateur supporte déjà le RCS, vos messages ne transiteront pas par les serveurs de Google.

Lorsque le service sera disponible en France, une fenêtre pop-up s’affichera dans Android Messages pour vous proposer d’activer ce protocole. Une fois celui-ci activé, vous pourrez alors utiliser l’application pour envoyer des SMS, des MMS, mais aussi des messages RCS.

Il va remplacer le SMS : comprendre ce qu’est le RCS