L’app de la semaine : pendant les grèves, je crée mon propre métro

Boulot, Mini Métro, dodo

 

Mini Métro est un jeu très sobre et minimaliste où vous devez gérer le réseau de métros d'une ville tout en faisant attention à ne jamais laisser une station être saturée pendant trop longtemps.

Paris, boss final de Mini Métro

En ce moment, les employés de la SNCF et de la RATP sont en grève. À Paris, chacun vit cette privation de la majorité des transports en commun comme il l’entend : certains s’énervent, d’autres prennent cela avec philosophie et tous y vont de leur petit commentaire, qu’il soit bienveillant ou acerbe. Pendant ce temps-là, moi, je joue à Mini Métro.

Eh oui, j’avais installé ce jeu peu de temps après sa sortie sur Android, au moment où il était particulièrement à la mode. Ensuite, il est longtemps resté dans le tiroir d’applications sans jamais être relancé. Or, la grève en cours fait tellement l’actualité que Mini Métro s’est soudainement rappelée à mon esprit. « Tiens ! Et si on le relançait, histoire de voir si je suis toujours aussi nul ? ». Ce sont les termes que m’a soufflés mon cerveau opportuniste.

Pour aller plus loin
Métro, RER, bus et co-voiturage : pendant les grèves, nous...

Mini Métro est un jeu d’une sobriété extrême. Imaginez-vous être nommé à la tête du développement du réseau de métro de votre ville et que, pour célébrer votre promotion, vous avez aussi le super-pouvoir bien pratique de créer et défaire des lignes à la vitesse de votre doigt. Utilisez-le à bon escient.

Au début, tout va bien

Sur votre écran s’affichent progressivement des points représentés par des formes géométriques (cercles, triangles, carrés) : ce sont des stations de métro apparaissant aléatoirement sur la carte. À vous de desservir efficacement lesdites stations à l’aide des axes de circulation mis à votre disposition, symbolisés par des lignes colorées, et des locomotives et wagons que vous gagnerez régulièrement pendant votre partie.

Oh, et faites attention au fleuve : il vous faudra un tunnel pour le traverser et ça aussi, il faut avancer dans la partie pour en obtenir davantage.

Les tunnels sont vos amis

Je l’ai déjà évoqué, Mini Métro est un jeu à l’interface très sobre et c’est l’un de ses meilleurs traits. La musique aussi opte clairement pour un style minimaliste appréciable. Combinés, ces deux éléments offrent un curieux sentiment de contentement alors qu’on est en train de faire face à d’impatients usagers des transports, également représentés par des formes géométriques.

Le fait de voir un réseau se déployer petit à petit sous notre supervision a aussi quelque chose de particulièrement satisfaisant.

Dans pas longtemps, je vais commencer à galérer

Bref, j’adore y jouer, même si je n’ai absolument pas progressé et que j’ai tendance à rapidement souffrir de stations congestionnées pendant trop longtemps, sonnant le glas de mes parties.

Les derniers articles

  • L’eSIM arrive chez Bouygues Telecom et SFR

    Telecom

    L’eSIM arrive chez Bouygues Telecom et SFR

    16 janvier 202016/01/2020 • 18:09