Les États-Unis ouvrent une enquête pour savoir si les géants du numérique ont abusé de leur position dominante au détriment des consommateurs. Même s’ils ne sont jamais nommés dans cette procédure, Google, Amazon, Facebook et Apple semblent être particulièrement visés.

« GAFA ». Un terme un tantinet éculé, mais qui résume bien à quel point les géants du numérique semblent incontournables tant ils sont puissants. Les Google, les Amazon ou les Facebook sont ainsi souvent visés dans des procédures judiciaires visant à savoir si ces groupes se livrent à des pratiques anticoncurrentielles.

C’est à nouveau le cas aux États-Unis où le département de la Justice a officiellement annoncé l’ouverture d’une enquête dont l’objectif est de déterminer si les multinationales basées dans la Silicon Valley ont mené des actions « ayant réduit la concurrence, empêché l’innovation ou affecté les consommateurs » comme le relaie Le Monde.

Prendre en compte les craintes répandues des consommateurs

Dans le cadre de cette procédure, aucun nom d’entreprises n’est cité, mais Google, Amazon, Facebook et éventuellement Apple semblent évidemment être les principales cibles. Pour preuve, les autorités déclarent vouloir « prendre en compte les craintes répandues des consommateurs, des entreprises et des entrepreneurs » qui ont « émis des inquiétudes concernant les services de recherche, les réseaux sociaux et les plates-formes de commerce en ligne ».

En Europe aussi

Rappelons que Donald Trump avait déjà évoqué son envie d’attaquer Google. De l’autre côté de l’Atlantique, en Europe, Amazon est sous le coup d’une enquête visant à déterminer si le géant de l’e-commerce a utilisé illicitement des données sensibles sur les autres marchands de sa plateforme. Apple également est dans le viseur de la Commission européenne depuis quelque temps tandis que Google est un habitué de longue date des amendes sur le Vieux Continent.

Dans un autre registre, la France s’est attiré l’ire de Washington pour vouloir taxer plus lourdement les géants du numérique.