VPN : ces 3 idées reçues que vous devez absolument oublier

 

Longtemps confidentiels, les VPN ont aujourd’hui la côte auprès des internautes. Malgré cette démocratisation, il existe encore de nombreuses idées reçues à leur sujet. Nous vous proposons aujourd’hui de revenir sur trois d’entre elles afin de les réfuter.

VPN : ces 3 idées reçues que vous devez absolument oublier

Anonymat total, protection des données, impact sur la connexion internet, défense contre les attaques en ligne, etc. De nombreuses idées reçues et autres mythes circulent sur les VPN. À tel point qu’il est parfois difficile de démêler le vrai du faux à propos de ces services aux fonctionnalités pourtant très utiles.

Il faut dire que la profusion d’offres différentes n’aide pas à se faire un avis définitif sur les VPN. Heureusement, il existe des acteurs comme Surfshark qui proposent un service premium et simple à prendre en main. D’autant que l’abonnement bénéficie actuellement d’une promotion qui fait tomber son prix mensuel à 2,12 euros pendant 24 mois.

Histoire de vous aider à vous y retrouver, nous nous sommes penchés sur les 3 mythes les plus répandus concernant les VPN afin de les débunker.

Derrière mon VPN, je fais ce qui me plait

C’est sans doute l’un des mythes les plus répandus sur les VPN. Utiliser ce type de service ne rend absolument pas anonyme sur internet. Votre navigateur continuera à enregistrer vos données avec les cookies.

VPN : ces 3 idées reçues que vous devez absolument oublier

 

Chaque connexion à un service (Google) ou un réseau social (Twitter, Facebook) laissera une trace. Il est donc possible de suivre votre activité, même sans connaître votre position physique.

Ce que fait votre VPN en revanche, c’est assurer la confidentialité de vos activités et de vos données, grâce notamment au chiffrement de ces dernières. Utilisé conjointement avec un moteur de recherche qui protège vos données personnelles (Qwant, DuckDuckGo) et avec de bonnes pratiques (utiliser le mode navigation privée de votre navigateur, ne pas se logger à ses différents comptes), un VPN peut toutefois vous aider à vous rapprocher de l’anonymat sur internet. De cette manière, vous pourrez passer outre certaines restrictions (comme le géoblocage par exemple) ou encore esquiver les publicités ciblées.

Utiliser un VPN va ralentir ma connexion internet

Cette idée reçue sur les VPN peut être considérée comme à moitié vraie. Selon le choix du VPN, il est possible d’observer des ralentissements de débit, parfois importants. C’est particulièrement vrai lorsque l’on utilise un VPN gratuit dont les infrastructures serveurs sont souvent plus faibles que chez leurs homologues premium.

Escargot posé sur une planche

L’éloignement du serveur choisi ainsi que le protocole utilisé (OpenVPN, L2TP, Smart DNS, etc.) jouent énormément sur la vitesse et la latence de votre connexion.

Lorsque vous utilisez un VPN, veillez donc bien à toujours choisir les serveurs et protocoles adaptés à votre activité afin de ne pas trop impacter votre connexion. Exemple avec les tests de connexion réalisés par nos soins à l’occasion du test de Surfshark.

Avec un VPN, je suis entièrement protégé contre les attaques en ligne

Attention à ne pas confondre VPN et Antivirus. Si un VPN vous permet de sécuriser votre vie en ligne, en chiffrant les données de vos échanges par exemple, cela ne vous protégera pas contre toutes les menaces extérieures.

En matière de cybersécurité, un vieil adage dit que souvent « le risque principal se trouve entre la chaise et le clavier ». Comprenez par là que dans la plupart des cas, le problème, c’est l’utilisateur.

VPN : ces 3 idées reçues que vous devez absolument oublier

Même avec un VPN, il suffit d’ouvrir un email frauduleux, de se rendre sur un site louche ou de cliquer sur le mauvais lien pour se retrouver victime de Phishing ou du premier virus venu.

Certains VPN Premium proposent des services additionnels pour vous aider à protéger au mieux vos appareils. C’est le cas de Surfshark avec sa formule Surfshark One, qui contient désormais un Antivirus capable de contrer les attaques à votre encontre. Un VPN n’est donc pas un blanc-seing pour faire n’importe quoi sur internet. Conserver les bonnes pratiques (filtrage des mails, activation du pare-feu, antivirus) vous évitera de mauvaises surprises.

Pour éviter un maximum de problème : optez pour un VPN Premium

L’offre Surfshark en bref

  • Plus de 3200 serveurs dans 65 pays
  • Contournement des géoblocages efficace
  • 1 abonnement pour tous vos appareils
  • Cryptage des données AES 256
  • Politique stricte de non-journalisation des données personnelles
  • Fonction CleanWeb et Kill Switch

Classé parmi les VPN les plus performants du marché, Surfshark est un VPN Premium qui se démarque de la concurrence sur de nombreux points. La vitesse de ses serveurs et sa politique stricte sur la conservation des données de ses utilisateurs sont particulièrement impressionnantes, comme souligné dans le test réalisé par nos soins.

Actuellement, Surfshark propose son abonnement 24 mois au prix de 2,12 euros par mois, soit un total de 50,98 euros, ce qui le classe indéniablement parmi les meilleurs rapports qualité-prix du marché.

Les derniers articles