Vous vous souvenez de Free TV Perso ? Le Twitch français avant l’heure

 

De longues années avant Twitch et le succès qu'on lui connaît, Free lançait en France le service Free TV Perso. Retour sur un petit morceau de l'histoire de l'Internet en France.

Free Twitch (1)

Connaissez-vous le projet Armageddon de Free ? En 2005, ce nom de code faisait la une de tous les sites d’informations tech du paysage français. Il désignait « un mariage total du triple play comme cela n’a jamais été fait nulle part dans le monde. C’est nouveau techniquement, c’est nouveau réglementairement, c’est nouveau pour les utilisateurs de la Freebox », teasait alors Michaël Boukobza, directeur général de Free. Deux ans plus tard, le 28 juin 2007, Free lance son service Free TV Perso issu de ce projet.

Le principe est simple : c’est Twitch, avant Twitch.

Chaque abonné peut créer sa chaîne

En 2007, l’internet haut débit est encore en plein développement et c’est toujours la télévision linéaire qui une place de choix dans les foyers. Nous sommes bien avant le succès des services de SVOD comme Netflix, la professionnalisation de YouTube ou l’émergence de Twitch. Free a alors l’idée de proposer une alternative à TF1 et consorts en mettant la créativité dans les mains des abonnés. Free TV Perso, c’est l’idée pour chaque abonné de pouvoir créer sa chaîne de télévision.

Free TV Perso TG
Source : Tom’s Guide

Le service était accessible depuis les Freebox des abonnés, qui pouvaient choisir de suivre des vidéos en direct, comme sur Twitch, ou des vidéos préenregistrées, plutôt à l’image de YouTube. L’interface était très simpliste, bien loin de tous les systèmes imaginés par la suite pour fidéliser les spectateurs et leur permettre de rémunérer leurs créateurs favoris.

Free TV Perso UF
Source : Univers Freebox

Et comme sur Twitch, on retrouvait de grandes catégories dans lesquelles les créateurs pouvaient placer leurs contenus. Il y avait évidemment une catégorie Jeux pour les jeux vidéo, mais aussi d’autres sujets comme l’information, la musique, la politique ou encore la science. Rappelons que Twitch s’est longtemps refusé à accepter des contenus d’autres types que du jeu vidéo.

Un service réellement en avance sur son temps.

Avant Elgato, il y avait la Freebox HD

Aujourd’hui les créateurs de contenu, en particulier les streamers de jeu vidéo, ont souvent une carte d’acquisition qui permet de capturer le flux vidéo d’une console ou d’un appareil. Pratique pour diffuser en direct la partie d’un jeu sur un PC dédié, ou sa console PlayStation, Switch ou Xbox. Là encore, c’est ce qu’avait prévu Free avec son service.

En effet la Freebox v5 HD proposait sur le boîtier TV des entrées vidéo et audio pour faire de la capture. La petite box intégrait alors une puce Vixs Xcode II NS capable d’enregistrer un flux vidéo en Mpeg-2 et Mpeg-4. Compte tenu des connexions de l’époque, le bitrate était limité à 900 kbit/s pour un flux en direct alors que l’on pouvait monter à 3,5 Mbit/s pour une vidéo préenregistrée.

FREE TV Perso UF 2
Source : Univers Freebox

C’est ainsi qu’un jeune Cassim Ketfi avait vu pu à l’époque diffuser une partie de Resident Evil 4 en direct depuis sa PlayStation 2 en la connectant directement sur sa Freebox HD.

Au fil du temps, une communauté s’est créée autour de Free TV Perso pour améliorer le fonctionnement du service. On pense en particulier au logiciel InteractiveTV, une sorte de précurseur d’OBS Studio qui permettait sur un ordinateur d’agrémenter son émission avec différents modules : du texte, de la voix, créer des habillages, etc.

Hormis la faible qualité des connexions internet, l’autre point faible face à notre Twitch contemporain était l’absence de chat intégré. Impossible d’interagir directement avec ses spectateurs, sauf à leur indiquer un lien vers un chat en ligne externe.

Disparition du service

Restreint aux seuls abonnés Freebox et jamais proposé à travers une interface pour tous les internautes, le service n’a finalement jamais connu un grand succès. Free a aussi dû faire face à des plaintes vis-à-vis du contenu pour adulte présent sur le service, mais aussi de différentes infractions au droit d’auteur. Les fameux strike et autre DMCA n’étaient pas de rigueur à l’époque et Free ne proposait pas, à notre connaissance, un service de modération.

Free TV Perso a été débranché le 10 janvier 2017. Malgré son faible succès, il représente une part de l’histoire d’Internet en France, mais aussi un rappel d’une époque où Free expérimentait davantage pour trouver de nouveaux usages à ses services.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles