Avis aux collectionneurs : cette unique Tesla Model S Shooting Brake veut trouver preneur

Et un porte-feuille bien garni

 

Mise en vente par son propriétaire au prix de 224 521,55 euros TTC, cette Tesla Model S Shooting Brake unique en son genre est le fruit d’un travail de plusieurs années entre le carrossier RemetzCar et Floris de Raadt.

Tesla Model S Shooting Brake

La Tesla Model S Shooting Brake

Les férus de breaks de chasse ne peuvent définitivement pas fermer les yeux sur la création automobile signée RemetzCar et Floris de Raadt. Aux côtés du designer Niels van Roij, le Néerlandais s’est attelé à transformer une Tesla Model S P85 datant de 2013 — mais avec la calandre d’un modèle de 2016 — en un break électrique unique en son genre.

Une production en série limitée qui capote

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le résultat final fait son effet. Le coloris British Racing Green le démarque même des modèles actuels généralement parés d’une couleur rouge ou blanche. Le fait est que Remetz Car, séduit par le projet et coutumier du fait (l’entreprise a converti une Tesla Model S en corbillard en 2016), devait initialement produire vingt exemplaires de ce genre, avant de mettre la clé sous la porte en juillet 2018.

Tesla Model S Shooting Brake

La Tesla Model S Shooting Brake

Depuis, cette Tesla Model SB a fait son petit bonhomme de chemin : Floris de Raadt l’a par exemple inscrite au célèbre concours Concours d’Élégance Palace Het Loo en juin 2018, suivi d’une apparition au salon automobile de Genève un an plus tard. Voilà maintenant que l’intéressé cherche à la vendre, apprend-on sur JB Classic Cars, pour un prix qui fera grincer des dents à plus d’un.

Un prix qui pique

Le site indique en effet un coût de 185 555 euros hors taxes, ou 224 521,55 euros TTC. À noter que la conversion à elle seule a coûté pas moins de 145 555 euros HT. Ce véhicule unique en son genre affiche déjà 60 000 kilomètres au compteur : en sachant qu’une Model S Grande Autonomie s’arrache au prix de 87 800 euros en terres bataves, seuls les plus fortunés et passionnés de break peuvent se permettre de craquer.

Les derniers articles