Test de l’Amazon Eero Pro 6E : la dernière innovation invisible du routeur maillé

Routeurs • 2021

Acteur de référence dans le domaine des routeurs mesh, Eero se devait de lancer une solution Wi-Fi 6E. Cette technologie de dernière génération promet des débits très élevés et des interférences réduites grâce à la bande 6 GHz. Cette innovation est toutefois vendue au prix fort, d'autant plus qu'elle n'est utilisable qu'avec les appareils compatibles. Voyons ce qu'offrent les Eero Pro 6E au quotidien et si le surcoût demandé est justifié.

Source : Hagop Kavafian pour Frandroid
Source : Hagop Kavafian pour Frandroid
Où acheter L'
Amazon eero Pro 6E au meilleur prix ?

En bref
Amazon eero Pro 6E

7 /10
Points positifs de l'Eero Pro 6E
  • Facilité d'utilisation
  • Réseaux Zigbee et Thread intégrés
  • Double sortie Ethernet sur les satellites
  • Rétrocompatibilité
Points négatifs de l'Eero Pro 6E
  • Prix
  • Fonctionnalités payantes
  • Pas d'enceinte embarquée
  • WiFi 6E décevant

Ce test a été réalisé le 06 Janvier 2023 et le marché a peut-être évolué depuis. Consultez notre comparatif pour découvrir des produits plus récents potentiellement plus pertinents pour vous.

 

Depuis le rachat de Eero par Amazon, la marque a gagné en popularité et a traversé l’Atlantique pour arriver dans l’hexagone, pour le bonheur des utilisateurs grand public. Leur philosophie est de proposer une expérience simple, permettant de les installer en quelques minutes et de bénéficier d’une connexion stable et rapide, sans nécessiter de connaissances techniques. Amazon se devait donc de lancer un routeur Wi-Fi 6E pour s’assurer une part de ce marché en forte croissance.

La gamme Eero est assez riche. On y retrouve le modèle de base, que nous avons testé en 2020, ainsi que sa version Pro, qui bénéficie d’une connectivité tri-bande. La marque a depuis innové en intégrant les dernières avancées Wi-Fi, en lançant les modèles 6, 6+, Pro 6 et Pro 6E. Même s’il semble difficile de s’y retrouver, il faut retenir que la version Pro 6E est la plus avancée des six modèles, notamment grâce au Wi-Fi 6E et à la connectivité tribande, permettant d’atteindre des débits théoriques de 1,3 Gb/s en Wi-Fi.

Cette innovation coûte cher, puisqu’un seul routeur est affiché au prix de 359 euros, et qu’il faut débourser bien plus pour un kit comprenant deux ou trois routeurs pour disposer d’un réseau maillé mesh. Voyons donc si le Eero Pro 6E vaut son prix et s’il tient ses promesses en termes de performance.

Fiche technique

Modèle Amazon eero Pro 6E
Wi-fi Wi-Fi 6E
Débit wifi maximal Débit : 1.3 – Unité : Gbit/s
Couverture wifi 190 m²
Système mesh Oui
Compatibilité 4G Non
Compatibilité 5G Non
Nombre de ports ethernet 2
Mémoire vive (RAM) 1 Go
Prix 289 €
Fiche produit

Ce test a été effectué à partir d’un modèle prêté par la marque.

Design et connectique

Le design du Pro 6E est assez classique, bien qu’il soit assez imposant. Il mesure 142 x 138 x 51 mm, ce qui prend de la place sur un bureau ou un meuble. Il reste toutefois discret puisqu’il n’est pas haut, lui permettant de passer presque inaperçu. Eero a légèrement bombé le dessus du Pro 6E, incitant à ne rien déposer dessus pour ne pas bloquer les antennes et lui donner un côté moins carré.

Source : Hagop Kavafian pour Frandroid

La connectique est située sur la face arrière du produit, avec un port d’alimentation USB-C et deux ports Ethernet. Le premier peut atteindre une vitesse de 2,5 Gb/s, alors que l’autre se contente d’offrir une connectivité gigabit classique. Bien qu’il aurait été préférable d’avoir plus, il faut reconnaître qu’il est aujourd’hui difficile d’atteindre des débits supérieurs à 2 Gb/s en fibre, d’autant plus que celui-ci sera partagé avec le reste des appareils connectés.

Comme à son habitude, Eero ne distingue pas le point d’accès principal et les satellites. Les modules sont donc strictement identiques et interchangeables, puisqu’ils sont capables de détecter automatiquement si l’appareil connecté en Ethernet est un modem. Cette approche permet notamment de bénéficier de deux ports par satellite, ce qui est particulièrement utile pour brancher des appareils ne bénéficiant pas d’une connectivité Wi-Fi. C’est par exemple le cas de certaines box domotiques, qu’il est judicieux de positionner au plus près des produits à contrôler. Enfin, il est également possible de connecter directement un satellite au routeur principal, ce qui peut être utile dans le cas de grandes maisons disposant déjà de câbles Ethernet préinstallés.

Source : Hagop Kavafian pour Frandroid

Enfin, notons que malgré le fait qu’il s’agisse de produits Amazon compatibles avec Alexa, les routeurs Eero ne font pas office d’enceintes connectées. C’est dommage, d’autant plus que cela aurait permis de ne pas multiplier les appareils.

Installation et configuration

La principale promesse d’Eero est la simplicité d’utilisation et d’installation. Sur ce point, c’est presque un sans-faute, puisque l’installation se fait par l’application Eero, disponible sur Android et iOS. Elle nécessite toutefois la création d’un compte Eero, ou l’utilisation d’un compte Amazon existant.

Le processus de mise en route entièrement guidé ne prend que quelques minutes. Il suffit de brancher le routeur au modem et de choisir le nom du nouveau réseau et son mot de passe. Dans le cas d’une installation mesh, il vous est proposé de continuer l’installation des satellites, qu’il suffira de brancher électriquement pour que l’application se charge du reste. Enfin, les Pro 6E lanceront automatiquement l’installation des dernières mises à jour dès la fin du processus. Celles-ci sont d’ailleurs assez fréquentes et ont l’avantage de s’installer en pleine nuit, ce qui réduit le risque de déconnexion intempestive.

Lors de l’installation, il est également possible de créer d’autres utilisateurs pour leur permettre, selon leurs droits, d’administrer le réseau ou de consulter les appareils qui s’y connectent. Enfin, l’assistant d’installation propose d’activer des fonctions de sécurité supplémentaires, comme le blocage de certains sites ou applications. Malheureusement, ces fonctions sont payantes et font partie de l’abonnement Eero Plus, dont nous parlerons en détail plus bas.

Performances

Étant le produit Eero le plus avancé, mais aussi le plus onéreux, le Pro 6E dispose de six antennes Wi-Fi, mais aussi d’une connectivité Bluetooth, pour faciliter la mise en route. Il peut par ailleurs faire office de hub domotique, grâce à sa double connectivité Zigbee et Thread, le rendant compatible avec le protocole Matter. Pour faire fonctionner le tout, il est équipé d’un processeur double cœur de 1 GHz, de 1 Go de RAM, ainsi que d’une mémoire interne de 4 Go. À noter que cette dernière est dédiée au système du routeur et ne peut pas faire office d’espace de stockage partagé.

Source : Hagop Kavafian pour Frandroid

Le Eero Pro 6E peut être acheté seul ou en lot de deux ou trois routeurs. Chaque unité couvre jusqu’à 190 m². Un réseau maillé avec deux unités étend ce chiffre à 380 m², un troisième à 560 m², et ainsi de suite. Bien entendu, il est possible de rajouter des satellites supplémentaires a posteriori. Il est également important de souligner que les produits Eero sont compatibles entre eux. Cela signifie que vous pouvez utiliser un routeur Pro 6E au rez-de-chaussée et ainsi partager une connexion Wi-Fi 6E aux appareils à proximité, mais utiliser des Eero 6, moins onéreux, à l’étage, si vous n’avez pas l’utilité d’une connexion Wi-Fi 6E dans les chambres.

Comme évoqué précédemment, les Eero Pro 6E permettent théoriquement d’atteindre des débits Wi-Fi de 1,3 Gb/s. À l’usage, ces chiffres peuvent grandement varier et les débits sont souvent inférieurs, d’autant plus qu’ils requièrent des appareils eux aussi compatibles Wi-Fi 6E pour fonctionner. Initialement, les débits du Pro 6E nous ont semblé très quelconques, notamment car malgré l’utilisation d’appareils compatibles, ceux-ci ne se connectaient pas à la bande 6 GHz, ce qui rendait l’achat d’un routeur 6E inutile. Heureusement, plusieurs mises à jour ont été déployées lors de notre essai, semblant améliorer les choses. En effet, durant les derniers jours de notre essai, nous avons pu mesurer un débit Wi-Fi de presque 920 Mb/s avec une connexion fibre de 1 Gb/s, soit l’intégralité du débit envoyé par la box internet.

Ces vitesses sont très impressionnantes, mais ne sont pas véritablement représentatives du débit réel du Eero Pro 6E. Même si nous avons pu mesurer de manière constante une vitesse de dépassant les 900 Mb/s à plusieurs reprises, ces débits ne sont atteints qu’à condition de rester dans la même pièce que le routeur. Ainsi, un étage plus bas, en se plaçant exactement à la verticale du routeur, la vitesse chute à 490 Mb/s, alors que la connexion est pourtant relayée par le satellite, lui-même placé à l’étage inférieur, littéralement au-dessous du routeur. Enfin, à l’opposé de la maison, les débits n’atteignent alors plus que 180 Mb/s, en étant à une vingtaine de mètres du routeur le plus proche. Même si ces données peuvent paraître décevantes, elles sont très semblables à celles que nous avons mesurées lors de notre test du Nest Wi-Fi Pro. Et pour cause, malgré une connectivité tribande, Eero n’a pas dédié de bande à la communication entre les routeurs, ce qui réduit le débit disponible, tout comme Google.

Au vu de ces résultats, il peut être intéressant de n’acheter qu’un seul routeur Eero Pro 6E pour profiter de la connexion 6 GHz dans la pièce où il se situe, et d’utiliser éventuellement des satellites moins onéreux pour les autres pièces, comme un Eero 6 par exemple. Autrement, il est également possible de les connecter en filaire, et ainsi de bénéficier d’une connexion Wi-Fi 6E stable à travers la maison. Il ne sera néanmoins pas possible de se passer d’un câble d’alimentation, puisque les Eero Pro 6E ne supportent pas le protocole PoE.

Application et fonctionnalités

Eero ayant pour objectif de simplifier au maximum l’utilisation au quotidien, l’application est relativement dénuée de fonctionnalités avancées. Il reste possible de consulter le débit de sa connexion et le détail des appareils connectés, en sachant à quel point d’accès il s’est connecté. L’application enregistre par ailleurs l’activité de chaque appareil, à savoir la quantité de données téléchargées et envoyées. Malheureusement, il faudra mettre la main à la poche pour consulter les statistiques sur une période plus précise, ce qui est assez révoltant au vu du prix du routeur.

Les paramètres sont également peu ajustables, puisqu’il est possible d’ajuster la luminosité de la LED de chaque routeur, de créer un accès Wi-Fi invité, d’activer ou non l’IPv6 et l’UPnP et d’ajuster quelques paramètres DHCP et DNS. C’est à peu près tout, même si le menu Eero Labs propose en bêta d’activer la sécurité WPA3 et d’optimiser le débit pour les visioconférences et les jeux vidéo.

L’abonnement Eero Plus permet quant à lui de bénéficier de certaines fonctionnalités « avancées », comme le blocage de certains sites, applications et publicités, d’accéder à l’historique d’activité de chaque appareil, et de profiter de services comme DDNS, 1Password, Encrypt.me et Malwarebytes. Au vu des maigres apports apportés par l’abonnement Eero Plus, son prix mensuel de presque 12 euros n’est absolument pas justifié, d’autant plus que le routeur n’est déjà pas donné.

Prix et disponibilité

Le Eero Pro 6E est disponible sur Amazon au prix unitaire de 359 euros. Le lot de deux est intéressant puisqu’il est proposé à 433 euros et le pack de trois est quant à lui à 839 euros. Dans les faits, ces prix ne sont que très rarement pratiqués et il n’est pas rare de les trouver pour -30 %, ce qui les rend beaucoup plus abordables, en particulier comparativement à la concurrence, sachant qu’un Nest Wi-Fi Pro est vendu 220 euros seul et 330 pour un pack de deux.

Où acheter L'
Amazon eero Pro 6E au meilleur prix ?
Note finale du test
7 /10
Le Eero Pro 6E convainc par sa simplicité d'utilisation et les performances qu'il offre. Il sait également se faire discret en s'intégrant dans n'importe quel environnement, même s'il est quelque peu encombrant. Comme tous les autres routeurs Eero, il n'existe pas de distinction entre routeur et satellite, ce qui permet de les interchanger, mais aussi de bénéficier de deux ports Ethernet sur chaque point d'accès. De plus, il est possible de n'acheter qu'un routeur Pro 6E et de l'utiliser avec d'autres points d'accès Eero que vous auriez déjà. Enfin, il embarque par défaut une connectivité Zigbee et Thread, le rendant d'ores et déjà compatible avec Matter.

Malheureusement, tout n'est pas parfait, à commencer par le manque de fonctionnalités comparativement à d'autres produits, certes moins axés grand public. Pire encore, la plupart des options de sécurité, de contrôle d'accès et même l'historique d'activité des appareils WiFi est payant, ce qui est inacceptable sur un routeur à ce prix. Enfin, le WiFi 6E est performant, à condition de rester proche du routeur. Dès lors que l'on s'éloigne, les débits baissent, ce qui ne justifie pas d'acheter un routeur 6E, beaucoup plus onéreux qu'un modèle WiFi 6.

Points positifs de l'Eero Pro 6E

  • Facilité d'utilisation

  • Réseaux Zigbee et Thread intégrés

  • Double sortie Ethernet sur les satellites

  • Rétrocompatibilité

Points négatifs de l'Eero Pro 6E

  • Prix

  • Fonctionnalités payantes

  • Pas d'enceinte embarquée

  • WiFi 6E décevant