AMD annonce FSR 2.0 : une nouvelle technologie forte en promesses

 

Après une première version un peu décevante, AMD revient à la charge avec un FSR 2.0 bien plus prometteur.

AMD Radeon

La première version de FidelityFX Super Resolution n’était pas vraiment au niveau de ce que l’on pouvait attendre. Cette technique d’amélioration de la définition de l’image avait le mérite d’être compatible avec un très large nombre d’appareils, mais ne pouvait malheureusement pas rivaliser avec son concurrent, le DLSS.

Et pour cause, derrière le « FSR » se cachait en fait un algorithme d’upscaling spatial qui dégradait la qualité de l’image, en particulier sur des mouvements, en comparaison d’une image native. Avec FSR 2.0, AMD entend corriger les reproches faits à sa technologie sans sacrifier ses qualités.

De l’upscale temporel

Le FSR 2.0 fait passer AMD du simple upscale spatial à l’upscale « temporel ». Quelle est la différence ? Dans le premier cas, vous prenez une image source et vous tentez d’en augmenter la définition en comblant les trous de façon logique. Dans le second cas, vous analysez une succession d’images pour comprendre le contexte et renforcer votre algorithme. Plus il y a de données, mieux c’est et ainsi les algorithmes d’upscale temporel proposent un meilleur résultat.

AMD FSR 2 Quality
AMD promet d’améliorer la qualité d’image // Source : AMD

C’est grâce à cela qu’AMD est en mesure de promettre de proposer une image de meilleure qualité que ce que la définition native aurait pu proposer.

Le compromis avec cette technique, c’est qu’elle demande une intégration de la part des développeurs, comme c’est le cas pour le DLSS 2.0 de Nvidia ou le XeSS d’Intel.

Quelle différence avec le DLSS 2.0 ou le XeSS ?

Contrairement aux techniques d’Intel ou de Nvidia, AMD FSR 2.0 ne demande toujours pas de hardware spécialisé dans le machine learning, et pour cause, les cartes graphiques Radeon n’en proposent pas. Cela permet à AMD de promettre une large compatibilité avec FSR 2.0, même au-delà des simples Radeon : votre carte graphique GeForce ou une puce Intel Arc devrait être compatible. Pour rappel, Nvidia demande une carte graphique GeForce RTX pour utiliser le DLSS.

Reste à savoir si cette technique pourra offrir le même niveau de qualité d’image et de performances que ce que permettent les techniques utilisant le machine learning. La technologie de Nvidia a largement fait ses preuves. Tout reste à démontrer du côté d’AMD.

Rendez-vous à la GDC

L’annonce de FSR 2.0 n’est en réalité qu’une façon pour AMD de teaser une présentation plus complète prévue le 23 mars à la Game Developer Conference. D’après AMD, FSR 2.0 devrait être disponible à partir du 2e trimestre de l’année 2022, entre avril et juin donc.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles