Moqué en interne, Siri n’aurait pas d’avenir selon d’ex-employés d’Apple

 

Dans une enquête récente, une trentaine d'ex-employés d'Apple révèlent que l'assistant vocal Siri d'Apple est très critiqué en interne pour son inefficacité… au point de vouloir le pousser vers la sortie.

Siri serait même moqué par les employés d’Apple. // Source : Omid Armin sur Unsplash

Apple ne va pas rattraper son retard sur l’intelligence artificielle de si tôt. Selon une récente enquête du média en ligne The Information, les employés de l’entreprise américaine seraient très critiques de la gestion actuelle de l’assistant vocal Siri.

Ayant déjà révélé les galères de développement de l’entreprise, le média s’appuie cette fois sur une trentaine de témoignages d’anciens employés d’Apple sur l’IA et l’apprentissage automatique. Questionnés sur les raisons du retard de Siri face aux autres assistants, tous font le même constat : « un dysfonctionnement organisationnel et un manque d’ambition ».

Les employés d’Apple fuient Siri

Pour justifier ce jugement, ces ex-employés racontent plusieurs événements internes qui illustrent cette méfiance envers l’assistant vocal d’Apple.

Le géant américain aurait d’abord un problème de rétention de ses talents : selon The Information, l’entreprise aurait récemment perdu 3 de ses ingénieurs clés en charge du développement de Siri.

Arrivés depuis 2019, ceux-ci auraient finalement décidé de rejoindre Google, ayant été directement démarchés par son PDG Sundar Pichai, « car ils pensaient que l’entreprise serait un meilleur endroit pour travailler sur de grands modèles de langage », cite 9to5Mac. Même Tim Cook n’aurait pas réussi à les faire rester, selon l’enquête.

Et pour cause, « Siri reste largement moqué » par les employés affirme The Information. Même l’équipe développant le prochain casque à réalité mixte d’Apple aurait envisagé de développer « des méthodes alternatives » à Siri pour assurer le contrôle vocal du produit, déçue des propositions avancées par l’équipe de l’assistant vocal.

Des dirigeants trop prudents ?

Selon l’enquête, Siri serait donc encore trop peu compétent pour suivre les attentes des développeurs en termes d’IA. Une des raisons expliquant ce retard viendrait des dirigeants d’Apple, expliquent les anciens employés interrogés.

En effet, ceux-ci craindraient qu’intégrer toujours plus de compétences d’intelligence artificielle à Siri ne pousse l’assistant vocal à déraper, à l’image de ChatGPT ou plus récemment de My AI sur Snapchat. Une mauvaise publicité dont veut se passer l’entreprise.

Plusieurs incidents auraient d’ailleurs déjà amené les équipes d’Apple à se mettre d’accord pour rajouter un bouton signalant un problème dans une réponse de Siri.

Ils conviennent « que des erreurs étaient inévitables et qu’il était de leur devoir d’éduquer les cadres supérieurs d’Apple sur la façon dont les modèles d’apprentissage automatique s’améliorent ».

Un retard jugé impossible à rattraper

Apple ne semble donc pas encore prêt à prendre autant de risques que ses concurrents. Une prudence qui pourrait être fatale pour l’avenir de Siri, selon l’enquête : « de nombreux anciens employés du groupe IA d’Apple doutent que l’entreprise réussisse à développer la prochaine vague de produits d’IA » du même niveau que ChatGPT.

Un retard qui se rajoute aux difficultés techniques récemment évoquées par le quotidien américain New York Times, note 9to5Mac. Selon le média, la base de données bordélique de Siri oblige aussi ses équipes à prendre des semaines pour y ajouter des fonctions basiques.

Au rythme auquel l’IA s’intègre dans nos services du quotidien, ces difficultés pourraient donc mettre un pied dans la tombe à l’assistant vocal d’Apple.


Retrouvez un résumé du meilleur de l’actu tech tous les matins sur WhatsApp, c’est notre nouveau canal de discussion Frandroid que vous pouvez rejoindre dès maintenant !