Face aux lois européennes, la riposte d’Apple pour promouvoir ses applications

 

Alors qu'Apple sera bientôt forcé d'autoriser d'autres magasins d'applications sur ses appareils en Europe, la firme propose désormais un site vitrine pour promouvoir son propre store et ses applications natives.

Source : Apple

Apple se lance dans une opération séduction en mettant en avant ses propres applications au sein d’une page web intitulée « Apps by Apple » sur son site web. Si l’initiative coïncide avec la prochaine keynote du constructeur le 12 septembre prochain, on imagine qu’Apple anticipe une autre échéance, celle du sideloading imposé par l’Union européenne.

Apple fait la promotion de ses propres applications

La page Apps by Apple fait office de véritable tête de gondole pour ses propres applications natives disponibles sur tous ses appareils (iPhone, iPad, Apple TV, Mac, Apple Watch). Toutes les catégories d’applications sont mises en avant :

  • Créativité : les applications pour les créatifs, qu’ils soient professionnels ou passionnés.
  • Communication : les apps qui vous permettent de rester connecté au monde entier.
  • Productivité : pour organiser votre vie et rester productif.
  • Exploration : les applications pour découvrir le monde et y naviguer.
  • Santé et forme physique : rester en forme dans son corps et dans sa tête.
  • Divertissement et maison : toutes les applications de divertissement (films, séries, musique, podcasts, jeux vidéo).

Chaque application redirige vers sa page dans l’App Store et mentionne avec quel appareil Apple elle s’avère compatible. La page affiche une dernière catégorie, « Fonctionnalités », qui met en avant toutes les options natives facilitant l’utilisation de ses différents systèmes d’exploitation (iOS, iPadOS, macOS…). On y retrouve Siri, iCloud, CarPlay, AirPlay ou encore le Partage familial.

Source : Apple

Le page se conclut sur un message sans équivoque : « Les apps que vous aimez. Depuis un endroit dont vous pouvez avoir confiance » aux côtés d’autres mentions renforçant la sécurité et l’accessibilité de son offre logicielle.

On le sait depuis des mois : Cupertino est réfractaire à l’idée d’autoriser d’autres magasins d’applications sur ses appareils. La firme a toujours évoqué l’argument de la sécurité, le processus de validation de son App Store faisant office de filtre contre les applications potentiellement dangereuses pour les utilisateurs. Apple a toujours été très discret sur cette directive européenne qui rentrera en vigueur en mars 2024 et la mise en ligne d’une page « App by Apple » nous confirme encore une fois que la marque y va aussi prudemment qu’elle le pourra.


Chaque matin, WhatsApp s’anime avec les dernières nouvelles tech. Rejoignez notre canal Frandroid pour ne rien manquer !