iPhone bridés : Apple paie 113 millions de dollars pour enterrer le « Batterygate »

 

Plusieurs années après s'être attiré la colère de plusieurs consommateurs pour avoir limité volontairement les performances de certains iPhone, Apple a accepté de payer 113 millions de dollars aux États-Unis pour mettre ce « Batterygate » derrière lui.

Fin 2017, naissait une polémique autour d’Apple. Des consommateurs découvraient que la firme à la pomme bridait volontairement les iPhone 6, 6s, SE et 7 pour préserver leur batterie. L’idée était de limiter les performances afin d’optimiser l’autonomie. Toutefois, plusieurs voix se sont élevées pour dénoncer le fait que l’entreprise faisait cela à l’insu de ses utilisateurs. D’aucuns ont donc commencé à parler d’un « Batterygate ».

Dans la foulée, la marque s’est excusée et a pris un ensemble de mesures pour apporter plus de transparence et un meilleur accompagnement. Apple a quand même essuyé une attaque en justice en France pour « obsolescence programmée ». Sans être condamnée pour ce motif, la firme avait quand même dû verser 25 millions d’euros après avoir trouvé un accord avec le Parquet de Paris début 2020.

113 millions de dollars aux États-Unis

Cela ne signait cependant pas la fin de cette affaire, car Apple était encore sous le coup d’une enquête aux États-Unis. Or, tout récemment, la marque à la pomme a accepté de payer une somme encore plus importante de 113 millions de dollars pour ne plus être inquiétée par la Justice américaine.

Le procès en question avait été intenté par plus de 30 États du pays pour fraude à la consommation. Apple a toujours expliqué que cette pratique de bridage n’avait pas pour vocation de pousser les consommateurs à acheter plus régulièrement de nouveaux smartphones. Un argument contesté par le procureur général de l’Arizona, Mark Brnovich. Ce dernier explique que « de nombreux consommateurs ont estimé que la seule façon d’obtenir de meilleures performances était d’acheter un iPhone plus récent chez Apple ». Et d’ajouter, cynique : « Apple, bien sûr, a parfaitement compris ces effets sur les ventes ».

D’après l’enquête, les ventes d’iPhone auraient été potentiellement boostées de quelques millions d’exemplaires par an à la suite de cette politique d’Apple.

Création d’un site web pour plus de transparence

En plus de cet accord financier de 113 millions de dollars, les plaignants exigent également, de la part d’Apple, la création d’un site web spécialement dédié à ce sujet afin d’indiquer explicitement, le cas échant, quand une mise à jour iOS affecte la batterie et les performances des iPhone.

Sachez par ailleurs que les États vont se partager la somme versée et en utiliser une partie pour financer de futures procédures judiciaires visant à mieux protéger les consommateurs. Mais avant cela, il faut que l’accord en question soit approuvé par un juge.

Les derniers articles

  • Comment profiter de ses jeux PS5 sur une PS4

    Sony

    Comment profiter de ses jeux PS5 sur une PS4

    22 novembre 202022/11/2020 • 16:00