App Store : plus de 2 milliards d’euros de revenus en France pour les développeurs

 

Si l'année 2020 aura été une année compliquée pour beaucoup, elle a néanmoins dopé l'écosystème applicatif en France. Apple a dévoilé les chiffres de son App Store dans l'Hexagone et se félicite des plus de 250 000 emplois qu'il a généré depuis sa création.

App Store : plus de 2 milliards d’euros de revenus en France pour les développeurs

Cocorico ! L’écosystème applicatif en France se porte bien, merci pour lui. C’est en tout cas ce qui ressort des chiffres livrés par Apple sur l’impact économique de son App Store auprès des développeurs français.

Comme chaque année, l’entreprise américaine dresse le bilan de sa boutique d’apps. Et au terme d’une année 2020 contrariée, voire chamboulée, par la pandémie, la marque à la pomme explique qu’il y a de nombreux points positifs à en tirer.

Plus de 250 000 emplois générés

« Depuis son lancement en 2008, l’App Store est devenu un puissant moteur économique en France et dans le monde », explique la firme de Cupertino, ajoutant que malgré une situation compliquée qui a entraîné des modifications de « tous les aspects de leur vie et des entreprises (…), les développeurs français ont continué à développer leurs activités et à partager de nouvelles apps avec le monde entier ».

App Store : plus de 2 milliards d’euros de revenus en France pour les développeurs

Au total, Apple annonce avoir versé plus de 2 milliards d’euros de revenus depuis son lancement en France, avec une augmentation de 20 % en 2020 par rapport à l’année précédente. Ce sont ainsi « plus de 250 000 emplois qui sont soutenus en France », un chiffre en hausse de 6 % sur un an. Et de citer la startup Alan, spécialisée dans l’assurance santé en ligne, qui a pu recruter 100 personnes en 2020. Tout cela reste dans la tendance européenne où l’écosystème applicatif iOS a permis la création de 1,7 million d’emplois (+ 7 % en 2020).

Apple vs les développeurs

Et pourtant, l’année 2020 n’a pas été exempte de tous remous pour Apple, pris dans la tourmente de son différend avec Epic Games et de la colère de certains développeurs pour la commission ponctionnée sur les apps payantes. L’entreprise est partie au combat le couteau entre les dents et c’est la justice qui devrait être appelée à trancher prochainement sur le cas Epic et de son jeu Fortnite exclus de l’App store — et du Google Play Store — depuis quelques mois.

Spotify, Epic, Deezer ou encore Tinder avaient tenté de partir en guerre contre le géant californien et de monter une Coalition for App Fairness. Mais cela avait fini par se retourner quelque peu contre eux et c’est aux petits développeurs qu’Apple avait consenti un geste en réduisant sa commission. Depuis le début de l’année, le programme Small Business Program réduit de moitié la commission versée par les petits développeurs afin « d’accroître leurs revenus et d’investir dans l’avenir de leur entreprise », souligne la marque.

Du succès made in France

Car Apple sait aussi que c’est à ces derniers qu’elle doit l’essentiel de son succès, notamment en France, l’un des écosystèmes les plus dynamiques au monde, le 2e en Europe derrière les développeurs britanniques. La branche française a d’ailleurs mis en place un programme au sein de l’incubateur Station F à Paris pour soutenir plus de 200 développeurs d’apps avec des conseils, l’apport d’outils et d’encadrement pour qu’ils puissent booster leur activité à l’internationale également. Des développeurs comme Yuka, Mojo ou Metronaut ont ainsi pu profiter du coup de pouce.

Dans son bilan de l’année, la marque ne manque pas de saluer le succès du studio français Oh BiBi dont le jeu FRAG Pro Shooter compte désormais plus de 50 millions de joueurs pour son jeu de tir. Ou encore celui de Wilov, une assurance auto dont le prix s’ajuste chaque mois en fonction du nombre de jours d’utilisation du véhicule, qui a pu recruter des community managers supplémentaires. Foodvisor, coach nutritionnel très utilisé grâce à sa technologie d’identification des aliments dans votre assiette, a ainsi pu profiter de l’expertise du programme pour se déployer aux États-Unis où l’app a pris son envol.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles