i Vision Circular, la voiture électrique de 2040 selon BMW

 

BMW présente de nombreuses nouveautés au salon de l'automobile IAA qui a lieu à Munich cette semaine. Il y a le SUV électrique iX et la berline i4, ainsi qu'un nouveau concept iX5 Hydrogen. Mais aux côtés de ces voitures électriques de production et de ces prototypes à hydrogène, le concept BMW i Vision Circular va marquer les esprits.

À la base, la BMW i Vision Circular est une voiture électrique à quatre places de quatre mètres de long avec un intérieur spacieux. Cependant, s’arrêter à cette description serait une erreur. Cette voiture est beaucoup plus que ça.

La plus petite empreinte carbone

Chaque matériau utilisé pour concevoir l’iVision Circular est soit un matériau secondaire — un matériau qui a déjà été utilisé dans le cycle de vie d’un autre produit — soit un matériau provenant de sources durables et recyclables.

Même le processus de fabrication est différent. Il n’y a aucun collage ou matériau composite dans la fabrication de la Vision Circular. Au lieu de cela, BMW a usé d’attaches astucieuses comme des cordons, des boutons-pression et des attaches rapides. Même les roues sont munies de fixations à verrouillage central, avec une clé à douille spéciale, ce qui diminue la quantité de matériaux nécessaires pour fixer les roues aux moyeux. Cette clé à douille peut même être utilisée pour retirer plusieurs autres composants du véhicule.

Aucune peinture

Pour aller encore plus loin, la carrosserie de la BMW i Vision Circular n’est pas peinte. L’aluminium secondaire qui compose la coque du corps principal donne une finition anodisée or clair, surnommée Anodized Mystic Bronze. L’arrière du corps est fabriqué à partir d’un acier traité par la chaleur, appelé Temper Blue Steel, pour donner ce rendu spécial à l’arrière.

I ❤️ this. As much for the design as the sustainability message. It’s the BMW i Vision Circular. #iaa2021 pic.twitter.com/6jLWvCzDg8

— Steve Fowler (@SteveFowler) September 6, 2021

Les pneus sont non seulement recyclables, mais aussi colorés de manière inhabituelle. Ils sont fabriqués à partir de ce que BMW appelle le « caoutchouc bleu vif » et sont fabriqués à partir de caoutchouc certifié et cultivé de manière durable. Des morceaux de caoutchouc recyclé sont ajoutés aux matières du pneu pour le renforcer, ce qui crée un effet visuel céramique façon terrazzo.

Une structure cristalline au lieu d’un écran

D’ailleurs, il n’y a pas de vrais phares. À la place se trouvent des panneaux numériques à l’avant et à l’arrière qui fournissent tous les éléments d’éclairage de la voiture. À l’avant, des naseaux numériques s’étendent sur toute la largeur de la partie avant. Sur eux, les « calandres » et les phares sont affichés sous forme d’images. Les « phares » sont affichés sous la forme de doubles barres obliques, ce qui ressemble à peu près au design classique des feux à double halo de BMW. À l’arrière, les feux arrière sont intégrés dans un panneau de verre foncé. Lorsque la voiture est éteinte, seul le logo BMW en deux dimensions reste visible dans le panneau de verre.

Les choses deviennent beaucoup plus étranges à l’intérieur. Le système central d’infodivertissement est remplacé par une structure cristalline massive en forme de V imprimée en 3D. BMW l’appelle une interface utilisateur « Phygital ». Deux panneaux en bois traité naturellement sont flanqués de chaque côté. D’ailleurs, cette BMW i Vision Circular utilise uniquement un affichage tête haute, projeté à la base du pare-brise. Tout cela est contrôlé via les commandes au volant.

Le concept BMW i Vision Circular n’arrivera pas en production — du moins pas de sitôt. Peut-être en 2040. En attendant, BMW devrait utiliser certaines de ces techniques et technologies sur ses futurs modèles de production.

À quelques jours du salon IAA Mobility de Berlin, BMW lève le voile sur son tout premier concept de moto électrique urbaine répondant au nom de Concept CE 02. Ses premières caractéristiques techniques ont été…
Lire la suite

Les derniers articles