Volkswagen commet une grosse erreur avec la nouvelle voiture électrique de Cupra

 

Ça y est : le Cupra Tavascan, cousin technique des Volkswagen ID.4 et ID.5, a dévoilé ses prix. Son tarif semble concurrentiel, mais sa fabrication en Chine lui interdit l'accès au bonus. D'autant plus que la possible hausse des taxes douanières sur les voitures électriques produites en Chine, voulue par l'Union européenne, pourrait le rendre plus onéreux dans les mois prochains.

Cupra Tavascan // Source : Cupra

Après sa présentation il y a plus d’un an, le Cupra Tavascan, la seconde voiture électrique de la marque après la Born, est enfin lancée. L’occasion de découvrir ses prix français via un communiqué de presse de la marque espagnole, appartenant au groupe Volkswagen.

Si le Tavascan débute à 46 990 euros, deux problèmes se posent à cause de sa production en Chine : son inéligibilité au bonus écologique et la possible hausse des taxes douanières voulue par l’Union européenne. Développons.

Une voiture intéressante…

À première vue, ce SUV Cupra propose une offre intéressante. Basé sur la plateforme MEB des Volkswagen ID.4 et ID.5, il en reprend logiquement les caractéristiques techniques, avec notamment une batterie de 77 kWh.

Cupra Tavascan // Source : Cupra

Deux versions sont disponibles : la V, une propulsion de 286 ch, offrant 568 km d’autonomie selon le cycle WLTP pour 46 990 euros, et la VZ, une transmission intégrale de 340 ch, avec 522 km d’autonomie WLTP pour 64 930 euros.

Des tarifs dans les clous de ses cousins de chez Volkswagen, et la version d’accès, à 46 990 euros, pourrait même être éligible au bonus écologique… mais son lieu de fabrication l’élimine d’office de l’incitation gouvernementale.

…grevée par sa fabrication en Chine

« Conçu et développé à Barcelone, le CUPRA Tavascan sera produit dans l’usine du Groupe Volkswagen à Anhui en Chine, un centre d’innovation mondial de pointe dédié à l’e-mobilité », nous apprend le communiqué. Une usine certes ultra-moderne, mais qui pose deux problèmes.

Le premier, c’est qu’une voiture électrique fabriquée en Chine, quand bien même sa marque est européenne (comme le Volvo EX30 ou la Mini Cooper), est inéligible au bonus écologique : son score environnemental, instauré fin 2023 pour écarter les marques chinoises du dispositif, sera trop faible à cause du mix énergétique chinois défavorable et du transport jusqu’en Europe.

Cupra Tavascan // Source : Cupra

Le Tavascan ne pourra donc pas prétendre aux 4 000 euros du bonus, et cette situation pourrait d’ailleurs empirer dans les prochains mois : l’Union européenne aimerait augmenter les frais de douane sur les voitures électriques produites en Chine, sur fond d’enquête pour subventions du gouvernement chinois aux constructeurs locaux.

Rien n’est encore joué, mais on parlerait de taxes passant de 10 à 25 %, et peut-être même plus. La Cupra Tavascan serait en quelque sorte une victime collatérale de cette taxation supplémentaire, mais qui pourrait l’obliger à augmenter ses prix.

Bref, quand bien même ce Cupra Tavascan semble être une voiture électrique très réussie, le choix du groupe Volkswagen de ne pas le produire en Europe pourrait lui coûter cher.


Retrouvez un résumé du meilleur de l’actu tech tous les matins sur WhatsApp, c’est notre nouveau canal de discussion Frandroid que vous pouvez rejoindre dès maintenant !