Test du Dell Alienware m15 R5 : le retour d’AMD chez Alienware sur le banc d’essai

PC portables •

Points positifs du Alienware m15 R5
  • Des bonnes performances en Full HD
  • Un design qui sort de l'ordinaire
  • Un écran 165 Hz
  • Possible de rajouter de la mémoire
Points négatifs du Alienware m15 R5
  • Des difficultés en ray-tracing
  • Une autonomie toujours trop faible
  • Seulement 16 Go de Ram
 

Introduction

Alienware et AMD se réconcilient et proposent pour la première fois depuis 14 ans une configuration commune à partir de 1800 euros. On retrouve le design si particulier de la marque au logo Alien, avec les dernières cartes graphiques RTX 3000 séries et un Ryzen de série 5000.

L’Alienware m15 R5 adopte une robe noire.

L’Alienware m15 R5 adopte une robe noire. // Source : Frandroid – Anthony Wonner

Alienware renoue avec AMD. Cela faisait près de 14 ans que les deux marques ne s’étaient pas associées pour présenter ensemble un PC portable Voici donc l’Alienware m15 Ryzen Edition, aussi appelé m15 R5. Il reprend dans les grandes lignes le design et la partie logiciel du m15 R4, basé sur une architecture Intel.

La machine que nous avons testée possédait par ailleurs un écran Full HD, 16 Go de Ram et un stockage SSD de 512 Go. Alors, que vaut ce cru AMD d’Alienware ?

Dell Alienware m15 R5 (AMD)Fiche technique

Modèle Dell Alienware m15 R5 (AMD)
Taille de l'écran 15.6 pouces
Définition 2560 x 1440 pixels
Technologie d'affichage LCD
Écran tactile Non
Processeur (CPU) Ryzen 9 5900 HX
Puce Graphique (GPU) NVIDIA GeForce RTX 3070
Mémoire vive (RAM) 32 Go
Mémoire interne 1 To
Norme Wi-Fi Wi-Fi 6 (ax)
Version du Bluetooth 5.2
Système d'exploitation (OS) Microsoft Windows 10
Dimensions 356,2 x 19,25 mm
Poids 2690 grammes
Prix 1 619 €
Fiche produit

Dell Alienware m15 R5 (AMD)Design

Le design reprend dans les grandes lignes celui de l’Alienware m15 R4. Ici, le coloris noir a été privilégié, et AMD oblige, le Thunderbolt n’est pas supporté. Au passage, la connectique change très légèrement. On trouvera trois ports USB classiques SuperSpeed, dont un situé à l’arrière, un port Ethernet RJ-45, une entrée micro-casque, un port HDMI 2.1 et un port USB-C SuperSpeed. Au passage, la présence d’une webcam 720p sur le dessus est bienvenue, surtout à l’époque du tout télétravail.

La majeure partie du RGB est située à l’arrière, ce qui permet de ne pas être trop déconcentré.

La majeure partie du RGB est située à l’arrière, ce qui permet de ne pas être trop déconcentré. // Source : Frandroid – Anthony Wonner

Le rétroéclairage bleu est toujours là, autant au niveau du clavier que de l’arrière de la bête. Globalement, celui-ci sait se montrer discret. Si on est allergique au bleu, il est possible de le changer à l’arrière, mais pas au niveau du clavier.

Clavier

Le clavier installé sur notre modèle est le même que celui de l’Alienware m15 R4, un mécanique conçu par Cherry MX. Si on omet sa disposition Qwerty celui-ci offre tout de même une frappe très agréable, et il se montre bien réactif en jeu. Il possède en outre un éclairage RVB à quatre zones. La frappe est légèrement plus bruyante qu’avec un clavier classique, mais pour du mécanique, on reste dans un niveau sonore supportable pour l’entourage.

Dommage cependant de ne pas avoir éclairé les raccourcis sur les touches F1 à F12. Dans la pénombre, on a tendance à chercher quelle touche fait quoi.

Niveau confort, on apprécie les touches directionnelles bien large. Les touches de raccourcis situées sur la droite se montrent très pratique. Petit bémol : la diode qui s’allume sur la touche « caps lock » n’est pas toujours bien visible, ce qui fait qu’on ne sait jamais trop si on est en majuscules ou non.

Dell Alienware m15 R5 (AMD)Écran

Côté écran, l’Alienware m15 R5 diffère quelque peu de la version Intel que nous avions testée récemment. Il s’agit toujours d’un écran Full HD de 15,6 pouces. Une dalle mate a été préférée ce coup-ci, et le taux de rafraichissement descend à 165 Hz contre 300 dans sa version Intel. Une version plus chère du PC embarque un écran QHD, avec une meilleure carte graphique et un processeur de meilleure qualité, mais le prix s’en ressent bien entendu.

Luminosité faiblarde, mais bonne calibration

La luminosité moyenne promise par la marque se situe autour des 300 cd/m, ce qui semble suffisant étant donné que l’écran n’est pas brillant. Mesurés par nos soins avec une sonde, nous obtenons 280 cd/m², ce qui n’est vraiment pas très lumineux. En effet, poussé à fond, à l’œil nu, on aimerait un tout petit peu plus de puissance.

Le delta-E de l’Alienware m15 R5.

Le delta-E de l’Alienware m15 R5.

Le contraste est plutôt correct avec 1260:1, et la température de couleurs tire vers le rouge avec 6080K, quand il faudrait viser les 6500 K pour être bien équilibré. Sa couverture du spectre sRGB affiche 112 %, mais en DCI-P3, il n’obtient que 75 % du spectre. La calibration des couleurs est proche de la perfection, puisqu’elle affiche un deltaE maximum de 3,6 (en DCI-P3), lorsqu’on vise une valeur de 3, chiffre en dessous de laquelle l’œil ne voit plus la différence.

À l’arrivée, on est donc sur écran plutôt bon sur la partie couleur, qui se montre largement suffisant pour un usage centré autour des jeux vidéo, mais qui pèche quelque peu par une luminosité trop faible. Ceci dit, pour la gamme de prix où se situe cet Alienware, c’est tout à fait convenable.

Dell Alienware m15 R5 (AMD)Logiciel

L’Alienware m15 R5 est livré avec Windows 10, et devrait, sauf catastrophe, être compatible avec Windows 11 à en croire la documentation fournie par Microsoft.

Test du Dell Alienware m15 R5 : le retour d’AMD chez Alienware sur le banc d’essai

Deux logiciels Alienware sont préinstallés. Le premier s’appelle My Alienware. Celui-ci offre une partie support et assistance bienvenue, mais pour le reste, c’est beaucoup de marketing. Donne accès à la seconde application : l’Alienware command center. C’est un peu service minimum. On a seulement accès à un mode de gestion de l’alimentation, et la possibilité d’éteindre ou non le rétroéclairage.

Un petit soft intitulé Alienware Command Center permet de connecter son téléphone — Android ou iOS — pour consulter ses notifications, ses messages et ses appels. C’est plutôt sympa et fluide, même si l’installation demande beaucoup d’autorisations aux deux machines.

Alienware propose deux petits logiciels dont My Alienware.

Alienware propose deux petits logiciels dont My Alienware. // Source : Frandroid

Cet Alienware affiche un autre très bon point : la quasi-absence de bloatwares préinstallés, en dehors de la (malheureusement) traditionnelle protection antivirus de McAfee.

Un des seuls bémols qu’on peut relever dans la partition offerte par Alienware, c’est lors des mises à jour de ses pilotes maison, qui contrôlent notamment le son ou améliore les performances, on se retrouve avec des demandes de code pin intempestives, qui parfois nous interrompent en pleine partie. Fort heureusement, une fois tout mis à jour, le bombardement de notifications s’arrête.

Dell Alienware m15 R5 (AMD)Performances

La principale nouveauté de cet Alienware M15 R5 par rapport au R4, c’est le combo AMD et Nvidia concocté par Dell. On y trouve donc un processeur AMD Ryzen 7 5800H, aidé par 16 Go de Ram, un stockage SSD de 512 Go et une carte graphique Nvidia Geforce RTX 3060 mobile. Signalons au passage la présence de deux logements SODIMM pour mettre à niveau la mémoire du PC dans quelque temps.

Test du Dell Alienware m15 R5 : le retour d’AMD chez Alienware sur le banc d’essai

Benchmarks bureautiques

Sur la partie bureautique, l’Alienware M15 R5 fait beaucoup moins bien que son homologue Intel, testé lui avec un Intel Core i9 10980 HK et 32 Go de Ram. Sur PC Mark 10, il obtient 6306, loin derrière les 8719 points de la version Intel. Il se situe à quelques points du GE76 Raider de MSI et devant l’Omen 15 de HP, tous deux équipés d’une RTX 3070.

Test du Dell Alienware m15 R5 : le retour d’AMD chez Alienware sur le banc d’essai

Si on s’intéresse de plus près au processeur, grâce à Cinebench, le Ryzen 7 5800H obtient un score de milieu de tableau en cœur unique, soit 1380, moins bon que le même processeur testé sur le TUF Gaming A15 2021 chez Asus. Comme souvent avec un processeur AMD, c’est du côté du multicœur qu’il brille, affichant un score de 11 522 points qui le place à la 5e place de nos tests de cette année.

Benchmarks graphiques

L’Alienware M15 R5 s’équipe d’une Geforce RTX 3060 dont la puissance graphique (TGP) s’élève à 125 W. Le TGP est un indicateur de premier plan lorsqu’il s’agit de définir la puissance éléctrique allouée à une puce graphique. Plus celui-ci est élevé, plus le PC pourra pousser la puce dans ses retranchements. Il devra en outre s’équiper du circuit de refroidissement adapté.

Elle bénéficie d’une partie des fonctionnalités des cartes de la série RTX 3000 comme le Resizable BAR et le Dynamic Boost 2.0. Elle passe cependant son tour sur le WhisperMode 2.0 et l’Avanced Optimus.

Test du Dell Alienware m15 R5 : le retour d’AMD chez Alienware sur le banc d’essai

Nous l’avons en suite testé sur les différents benchmarks proposés par 3D Mark. En règle général, l’Alienware M15 R5, vendu près de 1800 euros, peine à s’imposer face à des PC comme l’Omen 15 (RTX 3070), vendu autour des 1700 euros, et l’Asus Tuf Gaming A15 (RTX 3070) qui se négocie à 2000 euros. Voici leurs scores respectifs : Test du Dell Alienware m15 R5 : le retour d’AMD chez Alienware sur le banc d’essai

Lancé sur des jeux récents, on constate que l’Alienware m15 R5 affiche des performances proches de l’Asus TUF Gaming A15, doté d’une RTX 3070 mobile et du même Ryzen 7 5800H. Sur Apex, il est légèrement devant, sur Red Dead Redemption 2 en ultra, il est à 15 images par seconde derrière, sur Control, quelque deux fps derrière.

Cependant, lorsqu’on lui demande d’utiliser le ray tracing, la 3060 semble peiner à afficher des graphismes au-delà des 30 FPS, contrairement à nos tests sur des RTX 3070 mobiles.

Voici les différences résumées dans un graphique :

Test du Dell Alienware m15 R5 : le retour d’AMD chez Alienware sur le banc d’essai

En résumé, l’Alienware offre des performances juste correctes pour sa gamme de prix, mais dès qu’il s’agit de jouer avec du RTX, il peine bien souvent à dépasser les 30 FPS. On peut donc dire que l’Alienware m15 R5 est une bonne machine de jeu en Full HD, mais qu’il risque d’être vite dépassé par l’évolution des jeux dans les années à venir. Vous pourrez toujours jouer avec dans deux ans à des sorties récentes, mais pas forcément en 60 FPS.

Stockage

Pour évoquer le stockage de l’Alienware m15 R5, il y a deux points importants à aborder. Déjà la place disponible : 512 Go, c’est trop peu. Pour peu qu’on soit amat-rice-eur de jeux récents avec une forte valeur ajoutée sur la partie graphique, la plupart des jeux téléchargées oscilleront autour des 100 Go. Avec Windows qui prend déjà une place importante sur le SSD, on a vite fait de manquer place.Test du Dell Alienware m15 R5 : le retour d’AMD chez Alienware sur le banc d’essai

Ensuite vient un second problème avec le stockage. Les performances affichées par le SSD le placent loin derrière la majorité des tests que nous avons effectués cette année. En général, les débits en lecture séquentielle côtoient les 3,5 Go/s. Ici on plafonne à 2,3 Go/s. Même chose pour l’écriture séquentielle qui tombe à 1,5 Go/s, là où la plupart de nos tests récents tournent autour des 3 Go/s.

Dell Alienware m15 R5 (AMD)Autonomie

La batterie possède une capacité de 86 Wh. Pour l’alimenter, Alienware a fourni un chargeur qui a littéralement la taille et le poids d’une brique. Vu sa puissance de 240W, ce n’est pas très étonnant.

Des RGG, jusque dans le cable d’alimentation.

Des RGG, jusque dans le cable d’alimentation. // Source : Frandroid – Anthony Wonner

Avec le test d’autonomie de PC Mark, qui simule une activité bureautique classique, il reste allumé 4 heures durant, contre 2 h 14 pour sa version Intel. C’est donc une nette amélioration, même si cela reste fort peu, surtout à une époque où de plus en plus de de PC gaming parviennent à dépasser les 5 h.

Dell Alienware m15 R5 (AMD)Prix et date de sortie

L’Alienware M15 R5 est disponible. Le modèle le moins cher, celui que nous avons testé, coûte 1798 euros et embarque un Ryzen R7 5800H, une RTX 3060 et un SSD PCIe M.2 de 512 Go. La version avec un SSD de 1 To coûte 1898 euros.

Une version plus onéreuse existe avec un écran QHD, un processeur Ryzen 9 5900HX, une Nvidia RTX 3070, 16 go de RAM et 1 To de stockage en SSD, le tout pour 2398 euros. Cette même version existe avec 32 Go de Ram, pour 2498 euros.

Notre avis sur Le Alienware m15 R5

design
8
Si on met de côté les considérations de chacun sur la présence opportune ou non de RGB sur un châssis gamer, les bords arrondis, le toucher le clavier silencieux et agréable, le rapport poids/dimension, le design conçu par Alienware se montre plutôt convaincant, sans non plus proposer un détail qui le fait sortir du lot.
écran
8
L'écran Full HD de 15,6 pouces, bien que manquant un peu de luminosité, affiche un rendu des couleurs très satisfaisant. Il bénéficie en outre d'un taux de rafraichissement très compétitif de 165 Hz. Dommage que les performances du PC ne permettent bien souvent pas d'amener le PC jusqu'à ce chiffre.
performances
7
L'Alienware m15 R5 est un bon PC gaming, capable d'afficher toutes les dernières sorties en Full HD à des niveaux de qualité graphique entre le « très élevé » et « l'ultra ». Il pourrait donc obtenir un 8 côté performances, si la concurrence ne possédait pas des PC à des prix relativement proches et qui s'en sortent aussi bien, voire mieux.
logiciel
9
Avec son Windows 10 quasi exempt de tout bloatware, et les quelques petites fonctionnalités offertes par Alienware, la partie logiciel est un quasi-sans-faute.
autonomie
6
Alienware semble avoir encore beaucoup à apprendre concernant l'autonomie de ses appareils. S'il tient presque deux fois plus de temps que son homologue Intel, l'Alienware M15 Ryzen Edition déçoit.
Note finale du test
7 /10
En s'unissant, Alienware et AMD livrent un PC gaming tout à fait correct, mais un peu cher pour le niveau de performances proposé. Soyons clairs : si vous le choisissez, vous aurez un excellent PC pour jouer en Full HD à tous les titres récents dans un niveau de détail graphique quasiment maximal. Mais vous serez bien vite rattrapé par les sorties d'ici un ou deux ans.
L'Alienware m15 R5 reste un PC agréable à utiliser. Il a l'élégance de choisir des RGB pas trop envahissants, son clavier, bien que non mécanique, est confortable et silencieux, et l'écran est calibré convenablement.
Si AMD et Dell — qui possède Alienware — continuent sur cette voie en améliorant les quelques soucis de performances, leur collaboration risque de se montrer fructueuse.

Points positifs du Alienware m15 R5

  • Des bonnes performances en Full HD

  • Un design qui sort de l'ordinaire

  • Un écran 165 Hz

  • Possible de rajouter de la mémoire

Points négatifs du Alienware m15 R5

  • Des difficultés en ray-tracing

  • Une autonomie toujours trop faible

  • Seulement 16 Go de Ram

Les derniers articles