RTX 3000 : Nvidia demande de la transparence aux fabricants utilisant ses cartes graphiques

 

Nvidia a demandé à toute marque intégrant l'une de ses dernières cartes graphiques de la série GeForce RTX 3000 de donner tous les détails sur les configurations employées. Un effort de transparence pour le bien des consommateurs.

RTX 3000 : Nvidia demande de la transparence aux fabricants utilisant ses cartes graphiques

Si vous utilisez une carte graphique de la série RTX 3000 pour concevoir vos PC portables, Nvidia tient à être clair : il va falloir être transparents sur les spécifications et sur la puissance à laquelle les utilisateurs peuvent s’attendre. C’est ce qui ressort de confidences faites par la marque au site The Verge.

Asus premier à s’exécuter

L’entreprise américaine a expliqué qu’elle voulait que les fabricants de PC qui font appel à ses dernières puces soient prêts à divulguer les statistiques de vitesse d’horloge ou de puissance graphique globale sur les fiches de leurs produits. Pas moins de 28 variantes des GeForce RTX 3060, 3070 et 3080 ont déjà été signalées.

Nvidia insiste sur ce point afin que les acheteurs aient toutes les informations en tête sur le potentiel graphique d’un produit avant de faire leur choix. Pas question que la déception de la promesse entrevue lors de la présentation ne retombe sur la tête de Nvidia par la faute des concepteurs d’ordinateurs qui auraient omis des données ou semé la confusion, plus ou moins volontairement, sur les configurations.

Asus a déjà accepté le deal. La société taïwanaise a détaillé la réalité de la puissance des cartes graphiques de séries RTX 3000 qui ont été utilisées dans ses nouveaux PC portables. Avec de bonnes et de moins bonnes nouvelles dans les informations fournies, mais assurément la transparence demandée par Nvidia.

En insistant pour que les fabricants soient transparents, Nvidia va s’attirer la sympathie du consommateur, peut-être un peu moins de ses partenaires commerciaux qui ne vont plus pouvoir cacher de données essentielles sur la puissance et la consommation notamment des cartes graphiques.

Pour ses nouveaux PC portables gaming, ASUS dévoile sans fausse pudeur les fréquences et le TGP de chacune de leurs cartes graphiques

Pour ses nouveaux PC portables gaming, ASUS dévoile sans fausse pudeur les fréquences et le TGP de chacune de leurs cartes graphiques // Source : ASUS

Selon The Verge, cette décision devrait permettre aux acheteurs de pouvoir avoir une première idée du potentiel d’un PC portable sans attendre d’éventuels tests ou avis d’autres consommateurs.

Annoncer les informations sur Max-Q

Nvidia veut sans doute ainsi démontrer qu’un appareil avec une carte graphique annoncée moins puissante qu’un autre modèle peut se retrouver à avoir de meilleurs résultats de performances sans que cela ne soit de son ressort. Mais tout simplement, car la version de la carte RTX est downgradée par le fabricant qui n’a pas poussé toutes ses possibilités au maximum pour différentes raisons. Mais aussi montrer que l’appellation Max-Q ne signifie désormais plus capacité de puissance moindre d’une carte graphique et sous-tend un cahier des charges bien précis à remplir pour les fabricants de PC.

« Nous demandons aux OEM (Original Equipment Manufacturer, fabricant d’équipement d’origine, ndlr) de mettre à jour leurs pages produits avec les fonctionnalités de la technologie Max-Q pour chaque ordinateur portable GeForce, ainsi que les vitesses d’horloge et l’alimentation – qui communiquent les performances GPU attendues dans ce système», a expliqué un porte-parole de Nvidia à The Verge.

L’américain est d’accord de laisser la liberté aux fabricants de créer une plus grande variété de PC portables, du plus fin et moins puissant au modèle encombrant, mais boosté. Cela ne doit cependant pas se faire sans une communication claire et précise sur Nvidia le TGP, les fréquences d’horloge ou les fonctions Max-Q intégrées ou non.

Les derniers articles