Pourquoi (et comment) Google compte améliorer les feux de circulation dans votre ville

 

Google a mis au point une intelligence artificielle capable de gérer efficacement les feux de circulation dans une ville pour vous faire gagner du temps et réduire l'impact environnemental des voitures.

Feux tricolores de circulation

Des feux de circulation // Source : CC0, PxHere

Rendre une ville plus efficace peut avoir des impacts positifs sur l’environnement. C’est avec cette idée en tête que Google mène actuellement des recherches visant à améliorer la manière dont fonctionnent les feux de circulation grâce à l’intelligence artificielle.

Il faut savoir que cette nouvelle intervient en marge de plusieurs annonces faites par Google autour du sujet de l’environnement :

Gagner du temps et polluer moins

Toutefois, les nouveautés de Google susmentionnées concernent des produits ou services que la marque met directement à disposition des utilisateurs. Ici, le projet de recherche vise une concrétisation sur un plus long terme. Les effets ne devraient pas sauter aux yeux, mais profiteraient à tout le monde.

Le géant américain part d’un postulat simple, mais logique. Des feux tricolores mal temporisés et synchronisés engendrent une perte de temps pour les automobilistes, mais provoquent aussi une dégradation de la qualité de l’air. Des dizaines de milliers de voitures qui ne cessent de freiner et réaccélérer ne sont pas les meilleures alliées de l’environnement.

Une IA pour des intersections mieux gérées

Des chercheurs de Google ont donc mis au point un modèle de calcul permettant d’analyser « avec précision l’état de la circulation et le timing [des feux de circulation] sur la plupart des intersections dans les villes du monde entier ». Cela a permis aux ingénieurs d’entraîner une intelligence artificielle en abreuvant les algorithmes de toutes ces données.

L'IA de Google optimise les feux de circulation sur les carrefours inefficaces

L’IA de Google optimise les feux de circulation sur les carrefours inefficaces // Source : Google

Google se targue ainsi d’une IA capable d’optimiser ces intersections inefficaces.

Des tests encourageants pour Google

Le géant du web évoque des expériences menées en Israël en collaboration avec les municipalités de Haïfa et de Beer-Sheva, mais aussi avec la compagnie nationale des routes du pays. Résultat : « une réduction de 10 à 20 % de la consommation de carburant et du temps d’attente aux croisements ».

Galvanisé, Google se targue d’être en passe de lancer des tests similaires à Rio de Janeiro au Brésil et d’être déjà en discussions avec plusieurs villes à travers le monde. Le but de la firme est clair : exploiter son IA pour améliorer la circulation dans autant de métropoles que possible « pour que chaque trajet soit plus écoresponsable, quelle que soit la voiture ».

Il s’agit d’une critique classique concernant les véhicules « zéro émission » : ils ne polluent peut-être pas beaucoup à l’usage, mais si l’on prend le cycle complet depuis la production jusqu’à la fin de vie, la…
Lire la suite

Les derniers articles