Le chiffrement des données est l’un des garants d’un meilleur contrôle sur sa vie privée. Avec Adiantum, Google permet aux smartphone à petit prix d’accéder à cette technologie.

Xiaomi Redmi 6

Le Redmi 6 de Xiaomi

En quelques années, le chiffrement des données s’est généralisé sur les smartphones haut de gamme. En principe, il permet de garantir que personne ne pourra accéder aux données de l’appareil, lorsqu’il est verrouillé.

Malheureusement, ce chiffrement demande des ressources particulières au processeur du smartphone, ce qui rend le chiffrement exclusif aux meilleurs processeurs du marché. Google Adiantum veut corriger ce problème.

Le chiffrement pour tous

Sur son blog, le géant a dévoilé cette nouvelle méthode de chiffrement qui peut être utilisée par une simple puce ARM Cortex-A7, datant de 2012 et notamment utilisée avec le Raspberry Pi 2, ou avec le tout premier Motorola Moto G.

Avec le Adiantum, Google annonce que les opérations de chiffrement et déchiffrement peuvent être jusqu’à 5x plus rapide qu’en utilisant l’AES-256-XTS classique que les meilleurs processeurs utilisent sans peine.

Android Q intégrera Adiantum

Avec cette nouvelle solution, tous les smartphones devraient être capables de proposer un chiffrement complet des données. Ainsi, Google veut intégrer Adiantum directement dans Android Q, et mettre à jour les conditions d’installation d’Android pour rendre le chiffrement totalement obligatoire.