Google, vers de nouvelles lunettes AR grand public ? Le rachat d’une startup le laisserait penser

Une revanche à prendre ?

 

Selon des sources de The Globe and Mail, Alphabet, la maison-mère de Google, devrait racheter la startup canadienne North. Lancée en 2012, cette dernière s’est spécialisée dans la conception de lunettes de réalité augmentée grand public.

Focals AR

Les lunettes AR de North, la start-up que pourrait racheter Google

Google tient-il à prendre sa revanche sur le marché des lunettes de réalité augmentée grand public ? En réalisant une toute première démonstration de ses Google Glass première du nom à la Google I/O 2012, la firme de Mountain View espérait bien impressionner son monde et réaliser une percée significative sur un marché à l’époque encore embryonnaire. En vain : le dispositif du groupe américain s’est avéré être un véritable flop.

Le colosse aux quatre couleurs a alors tenté de se rattraper en 2017 au travers d’une version professionnelle de son modèle, les Google Glass Enterprise Edition. Le fait est que de l’eau a depuis coulé sous les ponts, et plusieurs autres acteurs comme Apple semblent vouloir se positionner sur le créneau. De quoi motiver la firme californienne à se relancer dans l’aventure des lunettes de réalité augmentée grand public ?

Une acquisition à 180 millions de dollars

Les informations publiées par The Globe and Mail pourraient en tout cas le laisser penser. Car Alphabet — maison-mère de Google — serait en effet sur le point de racheter la start-up canadienne North pour la somme de 180 millions de dollars, apprend-on. Fondée sous le nom de Thalmics Labs en 2012, la jeune pousse d’outre-Atlantique, renommée North en 2018, a conçu et commercialisé une première paire de lunettes baptisée Focals AR.

Focals AR

Les Focals AR ont l’avantage de se fondre facilement dans la masse

Le produit se distinguait par sa ressemblance presque parfaite avec des lunettes classiques que l’on pourrait retrouver chez un opticien au coin de votre rue. Commercialisé au prix de 999 dollars à son lancement, le produit a rapidement subi une baisse tarifaire de 400 dollars, indique Android Central. En cause : son faible succès auprès du grand public, marqué par des chiffres de ventes faméliques.

Apple n’aura surement pas le champ libre

North a suspendu la mise en vente de son produit en décembre 2019 pour mieux se focaliser sur une seconde version. Tout en cherchant de nouveaux investisseurs pour se redonner un second souffle. Alphabet semble ainsi être son sauveur, lui qui suscite visiblement toujours un intérêt à un segment quelque peu délaissé.

Le géant de la tech n’a donc pas dit son dernier mot en matière de lunettes de réalité augmentée grand public. Hors de question de laisser le champ libre à la firme à la pomme, dont les intentions se précisent au gré des indices laissés sur son chemin au cours des derniers mois.

Les derniers articles