LCD Mini LED, QLED et OLED… Hisense adopte toutes les technos au CES

Pas de jaloux !

 

Le constructeur chinois Hisense a également dévoilé ses téléviseurs qui vont animer le marché tout au long de l'année. Au menu, un modèle 75 pouces LCD à rétroéclairage mini LED, une nouvelle gamme OLED A9G et une nouvelle série U88GQ qui s'adresse à une clientèle à la recherche d'un produit LCD QLED un peu plus abordable.

Cette année encore pour Hisense, le Consumer Electronic Show est très riche en annonces. Après le Hisense Sonic Laser TV, ce vidéoprojecteur laser 4K livré avec un écran qui joue le rôle de diffuseur, nous allons ici nous intéresser aux annonces télés. Un sujet sur lequel le constructeur chinois semble ne vouloir faire aucune concession, puisqu’il a présenté des modèles aussi bien sur le segment de l’OLED, que sur le LCD avec deux variantes : le QLED Mini LED et le QLED « classique ». Peut-être l’ignoriez-vous en effet, mais comme Samsung ou TCL, Hisense commercialise d’ores et déjà des téléviseurs LCD QLED et, comme les plus grands de l’industrie, il proposera demain des modèles utilisant un rétroéclairage Mini LED.

Hisense Série U9GQ : un 75 pouces LCD QLED Mini LED

Vous la sentez venir la confusion en magasin lorsqu’un vendeur vous parlera du tout nouveau téléviseur LCD QLED Mini LED ? Apportons alors de suite l’éclairage nécessaire, sans mauvais jeu de mot, le mini LED est une technologie d’éclairage (comme les LED conventionnelles) qui fonctionne de pair avec un panneau LCD et sous pixels RVB qui servent à un pixel.

Le QLED est un traitement supplémentaire appliqué, les fameux « Quantum Dot » qui ont pour objectif de booster l’intensité des contrastes. Autant d’arguments donc qui s’appliquent ici au Hisense 75U9GQ qui, malheur, porte aussi la mention d’ULED ! Pas de panique, chez Hisense cela signifie simplement qu’il s’agit d’un modèle Premium et c’est pourquoi vous la trouverez également sur d’autres modèles. Concernant le 75 pouces QLED Mini LED dont il est ici question, la commercialisation est prévue dans le courant du second trimestre à 4990 euros.

Le 75 pouces QLED Mini LED

Le 75 pouces QLED Mini LED // Source : HiSense

 

Mettons de côté le prix de ce modèle, car Hisense fait pour l’heure partie des rares constructeurs à évoquer des tarifs — Samsung a aussi indiqué que ses NEO QLED 50 pouces seraient proposés à moins de 2000 euros — et il est donc assez difficile de se prononcer. D’autant que, comme pour la technologie LCD Full LED classique, tous les téléviseurs mini LED ne se vaudront pas. Le nombre de mini LED et de zones associées peut varier.

D’ailleurs rares sont ceux qui les annonces. LG évoque 30 000 mini LED et 2500 zones sur ses QNED Mini LED, ce qui laisse présager un résultat impressionnant, mais chez Hisense on se limite à la seule indication de « 1280 zones ». Si on y ajoute que la luminosité est annoncée comme étant supérieure à 2000 nits, on se dit tout de même que c’est très prometteur !

 

Un design visiblement plutôt réussi

Un design visiblement plutôt réussi // Source : HiSense

Pour le reste, ce 75 pouces colle avec ce que devraient être les standards de 2021 sur ce type de téléviseurs un peu plus haut de gamme (HDMI 2.1, une dalle 4K@120 Hz, des technologies VRR, ALLM, etc.), sans oublier les compatibilités HDR10+, Dolby Vision IQ ainsi que le mode d’image FilmMaker. Hisense indique par ailleurs qu’un soin particulier aurait été porté sur design et que le système audio assurera une restitution 3.1.2. Aucune puissance audio n’est indiquée, mais le 75U9GQ intègrera trois voies dans la barre de son en façade, un caisson de basses et deux voix en partie haute pour produire l’effet Dolby Atmos.

Hisense 55A9G et 65A9G, des modèles OLED lumineux pour le gaming ?

Cette année la firme entend faire parler d’elle y compris sur le marché des téléviseurs OLED. Pour cela, la gamme OLED A9G se composera de deux modèles : un 55 pouces (55A9G) et un 65 pouces (65A9G) annoncés respectivement aux tarifs de 1990 et 2990 euros.

La série OLED Hisense A9G est composée d’un 55 et d’un 65 pouces

La série OLED Hisense A9G est composée d’un 55 et d’un 65 pouces

À l’exception de leur taille, ces deux modèles sont strictement identiques. Là encore, les caractéristiques techniques sont dignes, sur le papier tout du moins, de ce qu’on peut attendre d’un bon téléviseur OLED en 2021, avec même, peut être, une appétence pour les jeux vidéos.

Les prochains tests nous en diront en un peu plus sur le sujet, mais cette série A9G intègrera également du HDMI 2.1 (quid du nombre de ports compatibles ?), et prendra donc en charge l’Ultra HD jusqu’à 120 images par seconde. Hisense précise également que la dalle promet un pic de luminosité de 1000 nits, ce qui laisse penser qu’il s’agit là des dernières générations de dalle OLED de chez LG Display. Le capteur de luminosité ambiante est toujours de mise tout comme la prise en charge du HDR10+ et du Dolby Vision. Enfin, cet A9G profite lui aussi d’un design soigné (design Hisense Pure Metal), avec ce support tout en longueur qui intègre un système audio 2.1.2 dont la puissance n’est pas communiquée.

55U8GQ et 65U8GQ : les QLED pour des plus « petits » budgets

Clôturons ces annonces Hisense par la série U8GQ que les amateurs de téléviseur LCD QLED un peu plus abordable devront garder en tête. En effet, les 55U8GQ et 65U8GQ seront proposées à des prix respectifs de 1490 et 1990 euros dans le courant du second trimestre 2021.

La série U8GQ est composée d’un 55 et d’un 65 pouces qui se veulent plutôt accessibles sur le marché du QLED

La série U8GQ est composée d’un 55 et d’un 65 pouces qui se veulent plutôt accessibles sur le marché du QLED

Des tarifs qui ne font pas de ces modèles des téléviseurs particulièrement accessibles ni même bradés si on considère qu’on peut trouver des 75 pouces LCD à moins de 900 euros, mais il faut bien remettre ces modèles dans leur contexte. Non seulement il s’agit de modèles QLED, promettant des contrastes plus dynamiques et de meilleurs angles de vision, mais ils devraient aussi délivrer des images lumineuses. En tout cas, le constructeur annonce une luminosité de 1000 nits, gérée par un système « local dimming » à 120 zones ce qui n’est pas un argument négligeable.

À titre d’information, les Samsung QE55Q80T (1299 euros en 55 pouces et 1499 euros en 65 pouces) et le plus haut de gamme des Ultra HD QLED Samsung QE55Q95T (1799 euros en 55 pouces et 2499 euros en 65 pouces) exploitent respectivement 48 et 120 zones ! Pas si mal donc pour Hisense, même si ce ne sont là que des chiffres et que la gestion électronique ainsi que les filtres ont un impact important sur l’expérience utilisateur.

Là encore, la connectique sera composée de HDMI 2.1, idéale pour accueillir les consoles et PC de dernière génération et ainsi jouer jusqu’en 4K à 120 images par seconde avec la prise en charge des technos VRR et ALLM. Citons également en vrac le support du HDR10+ et du Dolby Vision IQ – ce qui n’est pas le cas chez Samsung.

Les derniers articles