Huawei voudrait dérouler une tablette de 11 pouces avec un smartphone

Mais Huawei n'est pas seul à avoir eu l'idée...

 

Une demande de brevet déposée par Huawei et repérée par le site néerlandais Let's Go Digital laisse entendre que la firme travaillerait sur un projet de smartphone à écran déroulant. Ce dernier pourrait passer de 6,5 pouces à 11 pouces une fois totalement étiré... soit un vrai format tablette.

Rendus du supposé smartphone à écran déroulant de Huawei réalisé par TS Designer pour Let’s Go Digital

Rendus du supposé smartphone à écran déroulant de Huawei réalisé par TS Designer pour Let’s Go Digital // Source : Let’s Go Digital

Trois positions d’utilisation, dont une permettant d’obtenir 70% d’espace d’affichage en plus. Si l’on en croit une demande de brevet déposée par Huawei, et décortiquée par le site hollandais Let’s Go Digital, la marque travaillerait sur un projet de smartphone à écran non pas dépliant… mais déroulant. Cela permettrait à l’appareil d’atteindre jusqu’à 11 pouces de diagonale, et donc le format d’une grande tablette, à partir d’un gabarit original de 6,5 pouces. Comme le rapporte PhoneArena, une position intermédiaire permettrait aussi de se limiter à « seulement » 35% d’espace d’affichage en plus.

En l’état, les travaux de Huawei font beaucoup penser à un autre smartphone, pour l’heure limité au stade de concept fonctionnel mais que nous avions pu prendre en mains en début d’année : l’Oppo X 2021. Lui aussi mise sur un écran étirable, dont le déploiement est animé par un petit moteur. Il y a désormais presque deux ans, Xiaomi officialisait lui aussi un appareil dont le projet de Huawei semble beaucoup s’inspirer : le Mi Mix Alpha. Il se démarquait pour rappel par un écran recouvrant les deux faces du smartphone.

Retour haptique et déroulement motorisé

Déposée auprès de la World Intellectual Property Organization, la demande de brevet de Huawei décrit comment l’écran se déroule. La chose pourrait notamment se faire par le biais de commandes que Huawei surnomme « freehand gesture control ». Il s’agirait en l’occurrence de gestes réalisés à main levée, interprétés à l’aide d’un capteur de mouvement. La vitesse de déroulement pourrait alors être controlée en fonction du nombre de doigts pointés vers le capteur.

L’écran pourrait aussi être déroulé et enroulé en interagissant directement avec un curseur affiché sur l’écran tactile. Cette deuxième méthode s’accompagnerait selon le brevet d’un retour haptique et d’un effet sonore (qui serait probablement là pour couvrir le bruit du moteur).

Reste maintenant à savoir si ce projet verra le jour. Compte tenu de la situation chancelante de Huawei sur le marché du smartphone, il est possible que ce concept finisse aux oubliettes… si ce n’est pas déjà le cas.

Les derniers articles