Intel conserve un (léger) avantage sur AMD avec ses nouvelles puces mobiles

Mais AMD s'est considérablement amélioré !

 

Intel lance aujourd'hui officiellement ses nouvelles puces Comet Lake-H pour ordinateurs portables gaming. Qu'en est-il de leurs performances face au très récent Ryzen 9 4900HS d'AMD ? Les premiers tests placent Intel en vainqueur... mais de peu et seulement en single-core.

Intel a encore un faible avantage sur AMD

AMD a rattrapé une large partie de son retard sur Intel

Après avoir été durement concurrencé sur les marchés de l’ordinateur de bureau et du serveur, Intel subit désormais l’affront d’AMD sur un secteur qu’il tient depuis des années d’une main de fer : le segment laptop. La firme vient néanmoins de lancer ses processeurs de 10e génération Comet Lake-H (14 nm), pensés pour concurrencer l’offre renouvelée d’AMD sur les PC portables voués aux joueurs et aux créatifs. Face au fringant Ryzen 9 4900HS d’AMD, officialisé en mars, le site spécialisé NotebookCheck a voulu savoir ce que valent les nouvelles puces d’Intel… et notamment le Core i9-10880H. Le bilan est tout en nuance, même si Intel parvient une dernière fois (du moins on l’espère) à faire cracher ses tripes à son vieux procédé de gravure en 14 nm.

Intel conserve un léger avantage en single-core

Pour mener à bien son test, NotebookCheck s’est équipé de plusieurs PC portables de nouvelle génération afin de pouvoir comparer les nouvelles puces d’Intel aux nouveaux SoC d’AMD. Ce sont les flagships des deux firmes qui nous intéressent en priorité : le Core i9-10880H d’une part, et le Ryzen 9 4900HS de l’autre. D’après les résultats obtenus sous CineBench R15 et R20, Intel conserverait une avance en utilisation single-core sur ces deux outils, avec 11% d’avance pour le nouveau Core i9 sous CineBench R15. Un chiffre qui descend à seulement 3% d’écart en faveur du Core i9-10880H sous CineBench R20, toujours en single-core. Par rapport à ses anciennes générations de produits, AMD est toutefois parvenu à rattraper une large partie de son retard vis-à-vis d’Intel.

Fait intéressant, le Core i7-10750H, équipé de 6 cœurs, parvient à délivrer des performances à peine inférieures à son grand frère (doté de 8 cœurs) dans ces mêmes conditions. Il pourrait donc s’imposer comme le processeur privilégié des joueurs n’ayant pas besoin de ces deux cœurs supplémentaires.

Sans surprise, AMD passe devant Intel en utilisation multi-core

Comme souvent, l’architecture des processeurs Ryzen les avantage face à Intel en utilisation multi-core. Une tradition qui se confirme à nouveau dans les tests menés par NotebookCheck, avec un Ryzen 9 4900HS qui domine la nouvelle gamme d’Intel sur ce terrain. Sous CineBench R15, le nouveau fleuron d’AMD surclasse celui d’Intel de 4%, tandis que l’écart entre les deux processeurs se creuse à hauteur de 24% sous CineBench R20, lit-on. De passage sous 3D Mark (Time Spy CPU), les deux puces affichent par contre des performances très semblables (1% d’écart seulement) en 1080p comme en 1440p.

De quoi permettre, en attendant des tests plus fouillés — notamment en matière de maîtrise énergétique où AMD pourrait sortir vainqueur — de dessiner une grande tendance. Avec ses nouveaux processeurs Comet Lake-H, Intel semble en mesure de s’imposer avec un léger bonus de performances en jeu.

Avec des performances mutli-core supérieures, AMD et son Ryzen 9 4900HS risquent fort de devenir une nouvelle référence pour l’applicatif et le calcul sur PC portables. Il est en tout cas intéressant de noter les importants progrès réalisés par AMD en une génération seulement. Intel, pour sa part, ne démérite pas non plus, en parvenant à extraire encore un peu de jus d’un procédé 14 nm relativement moribond.

Les derniers articles