Test des JBL Reflect Flow Pro : des écouteurs endurants, mais un format encombrant

Casques et écouteurs • 2021

JBL Reflect Flow Pro
4 /10

Note de la rédaction

Où acheter le
JBL Reflect Flow Pro au meilleur prix ?

Il n'y a pas d'offres pour le moment

Points positifs du JBL Reflect Flow Pro
  • Des fonctionnalités complètes
  • Une autonomie de près de dix heures
  • Un système d'ailettes bienvenu
  • Une qualité sonore correcte
Points négatifs du JBL Reflect Flow Pro
  • Un format trop imposant qui peut être douloureux
  • Une réduction de bruit très limitée
  • Saturation à fort volume
  • Codecs limités à l'AAC et au SBC
  • Connexion Bluetooth instable
 

Avec ses Reflect Flow Pro, JBL propose des écouteurs taillés pour le sport avec de la réduction en prime. Voici leur test complet.

Les JBL Reflect Flow Pro

Les JBL Reflect Flow Pro // Source : Frandroid

La stratégie de JBL dans le domaine des écouteurs sans fil est simple : inonder le marché pour proposer des écouteurs à toutes les gammes de prix et avec tous types de fonctionnalités. À ce petit jeu, ce sont les JBL Reflect Flow Pro qui se distinguent par leur segment tarifaire, plutôt haut de gamme, mais également par des fonctionnalités qui semblent suivre, du moins sur le papier. Pour savoir ce que valent les JBL Reflect Flow Pro, nous les avons testés pour vous.

JBL Reflect Flow ProFiche technique

Modèle Mercedes EQB
Catégorie SUV
Puissance (kw) 215 kW
0 à 100 km/h 6.2 secondes
Niveau d'autonomie Autonomie complète
Vitesse max 160 km/h
Prises côté voiture Type 2 Combo (CCS)
Longueur 4684 mm
Hauteur 1667 mm
Largeur 1834 mm
Poids Maximal 405 kg
Fiche produit Voir le test

Ce test a été réalisé avec des écouteurs prêtés par le constructeur

JBL Reflect Flow ProDesign

La gamme Reflect des écouteurs JBL est désormais bien connue. On a déjà eu l’occasion de tester, en novembre 2020, les Reflect Mini NC, des écouteurs pour sportifs dotés d’une fonction de réduction de bruit. C’est dans cette lignée que viennent se positionner les Reflect Flow Pro. On retrouve ainsi des écouteurs pensés avant tout pour un usage sportif, notamment avec des ailettes de maintien.

Les JBL Reflect Flow Pro avec leurs ailettes

Les JBL Reflect Flow Pro avec leurs ailettes // Source : Frandroid

Et justement, pour ces ailettes, JBL n’y est pas allé de main morte. Le constructeur du groupe Harman propose rien de moins que quatre paires d’ailettes avec ses écouteurs. Ceux-ci s’ajoutent aux trois paires d’embouts intra-auriculaires pour permettre à tout à chacun de trouver la formule la plus adaptée à sa morphologie. Pour rappel, les ailettes sur des écouteurs intra-auriculaires permettent d’assurer un bon maintien des oreillettes en venant se caler sur le haut de la conque.

Les ailettes et embouts fournis avec les JBL Reflect Flow Pro

Les ailettes et embouts fournis avec les JBL Reflect Flow Pro // Source : Frandroid

Et pour le coup, des ailettes, les JBL Reflect Flow Pro en ont bien besoin. Il faut dire que contrairement aux Reflect Mini NC, il s’agit d’écouteurs plutôt imposants. Sans atteindre le niveau des Bose QC Earbuds — eux aussi dotés d’ailettes —, les Reflect Flow Pro sont assez massifs dans les oreilles et affichent un poids conséquent de 14,4 grammes par écouteur. Autant dire qu’il vaudra donc mieux prendre son temps pour trouver les appendices adéquats pour s’assurer qu’ils resteront le plus confortables possible une fois à vos esgourdes. Surtout, cette taille imposante peut se faire sentir à l’utilisation et, au bout d’une heure ou deux, une nette fatigue s’installe. Après une séance d’une heure en courant, j’ai ressenti des douleurs à l’oreille droite jusqu’au lendemain en raison de cette gêne.

Du côté du design des écouteurs, on a ici affaire à des modèles classiques, sans tiges, dotés de finitions métalliques avec un petit disque tactile à l’extérieur, là où est inscrit le logo JBL. Du côté des embouts comme des ailettes, ils peuvent être détachés facilement pour essayer un autre format.

Le boitier des JBL Reflect Flow Pro

Si le format des écouteurs est plutôt imposant, celui du boîtier est lui aussi assez conséquent. De forme globalement parallélépipède, il ne passera pas inaperçu au niveau d’une poche de pantalon où il aura tendance à marquer une bosse importante. Si on n’est pas au niveau du boîtier, particulièrement massif, des Bose QC Earbuds, celui des JBL Reflect Flow Pro reste particulièrement volumique.

Le boîtier des JBL Reflect Flow Pro

Le boîtier des JBL Reflect Flow Pro // Source : Frandroid

Néanmoins, les finitions sont là aussi plutôt soignées. On a droit à un revêtement en plastique mat avec une diode en façade pour indiquer le niveau de batterie, une prise USB-C à l’arrière pour la recharge filaire et un bouton à côté pour mettre les écouteurs en mode appairage Bluetooth. Les JBL Reflect Flow Pro proposent par ailleurs une charnière plutôt solide pour maintenir le couvercle du boîtier. Celui-ci n’est néanmoins pas aisé à ouvrir d’une seule main. Enfin, on pourra noter la petite attention de JBL qui, comme sur ses enceintes Bluetooth, propose un petit cordon pour permettre d’attacher facilement le boîtier ou de le retrouver aisément au fond d’un sac.

Étanchéité et utilisation sportive

Comme on l’a déjà vu, les ailettes de JBL Reflect Flow Pro assurent un maintien optimal, et ce quelle que soit la situation. J’ai eu l’occasion de faire trois courses d’une heure avec les écouteurs aux oreilles et durant ce laps de temps, malgré leur format imposant, ils n’ont pas bougé d’un millimètre. Néanmoins, comme dit précédemment, le format des écouteurs a causé des douleurs à l’une de mes oreilles.

Les JBL Reflect Flow Pro dans l'oreille

Les JBL Reflect Flow Pro dans l’oreille // Source : Frandroid

Les écouteurs sont par ailleurs certifiés IP68. Concrètement, ils vont donc résister parfaitement à la pluie et à la transpiration, et même mieux : à l’immersion dans l’eau. Cette étanchéité permet aux Reflect Flow Pro d’être utilisés en nageant, comme c’est le cas aussi des Jaybird Vista 2 par exemple.

JBL Reflect Flow ProUsage et application

Les écouteurs de JBL sont compatibles avec Google Fast Pair. En d’autres termes, la première fois que vous ouvrez le boîtier à proximité d’un smartphone, une petite fenêtre va s’afficher directement en bas de l’écran pour vous inviter à les connecter à votre téléphone. Si vous n’utilisez pas de smartphone Android — ou un modèle trop ancien — vous pouvez toujours appuyer longuement sur le bouton d’appairage au dos du boîtier pour déclencher automatiquement la connexion en trouvant les écouteurs dans les menus Bluetooth de votre téléphone.

Les contrôles tactiles

Pour contrôler les Reflect Flow Pro, il faut passer par les surfaces tactiles sur chaque écouteur. Par défaut, l’écouteur gauche va servir à gérer la réduction de bruit et le son ambiant avec un appui simple pour changer de mode, un double appui pour passer en mode TalkThru et un appui long pour lancer l’assistant vocal de votre smartphone. L’écouteur droit va quant à lui gérer les gestes relatifs au contrôle de la musique avec un appui simple pour lecture/pause, un appui double pour la piste suivante, un appui triple pour le retour en arrière et un appui long pour l’assistant vocal.

Les contrôles tactiles des JBL Reflect Flow Pro

Les contrôles tactiles des JBL Reflect Flow Pro // Source : Frandroid

Ces paramètres peuvent être modifiés dans le menu « mouvement » — on aurait apprécié une traduction plus claire — de l’application JBL Headphones. Néanmoins, impossible d’assigner un geste précis à une fonction. On ne peut en effet assigner qu’un ensemble de fonctions (commandes de lectures, commande du son ambiant, commandes du volume et assistant vocal) à un écouteur. Impossible donc d’avoir à la fois la gestion du volume, la gestion de la réduction de bruit et la gestion de la lecture, il vous faudra nécessairement sacrifier l’un des trois types de contrôles.

L’application JBL Headphones

Comme on l’a vu juste au-dessus, c’est via l’application JBL Headphones que vous pourrez contrôler davantage vos écouteurs. On y retrouve les fonctions les plus classiques, comme l’affichage de la batterie (des écouteurs et du boîtier), l’activation de la réduction de bruit ou du mode son ambiant ainsi que les presets d’égalisation.

L’application va également vous permettre de gérer automatiquement la connexion en fonction du type de son joué (normale, audio ou vidéo). Ce dernier mode promet notamment une meilleure synchronisation entre l’audio et ce qui est affiché à l’écran, en réduisant la latence. On y reviendra.

L’application propose également de nombreuses fonctions avancées comme la gestion des « mouvements » pour les contrôles tactiles, l’arrêt automatique des écouteurs lorsqu’ils ne sont pas utilisés, la mise en pause automatique de la musique lorsque vous retirez les écouteurs, la mise à jour du firmware, une fonction pour faire sonner les Reflect Flow Pro si vous les avez perdus ainsi que la vérification de la disposition des écouteurs dans vos oreilles pour optimiser l’isolation passive et la qualité sonore.

La connexion Bluetooth

Pour gérer la transmission sans fil, les écouteurs sont connectés en Bluetooth 5.0 au smartphone. Et c’est là l’un des principaux soucis que m’ont réservés les JBL Reflect Flow Pro lors de mon test. Si, dans un cadre calme, avec mon smartphone posé dans une pièce en intérieur et les écouteurs aux oreilles, j’ai pu profiter de ma musique tranquillement, il n’en allait pas de même en vadrouille. En marchant avec le smartphone dans ma poche, j’ai déjà souffert de quelques soucis de connexion. Mais ça s’est grandement empiré en allant courir, avec le smartphone logé dans un brassard, sur mon bras droit.

Les JBL Reflect Flow Pro dans leur boîtier

Les JBL Reflect Flow Pro dans leur boîtier // Source : Frandroid

Dans cette configuration, sur une course d’une heure, j’ai eu une soixantaine de sauts de connexion. Il y a même certaines périodes durant lesquelles les périodes de sauts de connexion étaient plus nombreuses que les moments où je pouvais profiter de mes podcasts tranquillement. Ce souci de connexion Bluetooth s’est bien amélioré au cours d’une deuxième sortie, mais il m’a laissé un goût amer dans la gorge. En 2021, on peut encore rencontrer des écouteurs qui ne proposent pas une connexion Bluetooth parfaite, mais à ce point, c’est heureusement très rare.

Comme on l’a vu, les écouteurs proposent un mode vidéo, spécialement conçu pour réduire la latence entre l’image et le son à l’écran. Il faut dire que si la plupart des applications vidéo sur smartphone réduisent automatiquement ce délai, ce n’est pas le cas des jeux. Ce type de fonction a donc tout son intérêt pour les jeux mobiles. Dans les faits, l’amélioration proposée n’est cependant pas nette et, même en activant l’option vidéo, on a droit à un décalage de près de 700 ms, encore trop important pour profiter convenablement de jeux d’action immersifs comme des FPS.

Enfin, notons que les JBL Reflect Flow Pro ne sont pas compatibles avec le Bluetooth multipoint. Il est cependant possible d’utiliser un seul écouteur à l’oreille en rangeant le second dans son boîtier. Dans cette configuration, l’écouteur resté dans votre esgourde va recevoir les deux canaux stéréo et les reproduire dans un signal mono pour ne rien perdre de la piste audio. Attention néanmoins, cette configuration à un seul écouteur va empêcher l’activation de la réduction de bruit et faire passer l’écouteur automatiquement en mode son ambiant.

JBL Reflect Flow ProRéduction de bruit

Les JBL Reflect Flow Pro profitent non seulement de l’isolation passive due à leur format intra-auriculaire, mais également d’une fonctionnalité de réduction de bruit active. Au total, ce sont ainsi trois microphones qui sont intégrés à chaque écouteur pour analyser les sons ambiants et produire une inversion de phase afin de les diminuer.

Les JBL Reflect Flow Pro

Les JBL Reflect Flow Pro // Source : Frandroid

Dans les faits cependant, les Reflect Flow Pro peinent à convaincre. Certes, les écouteurs proposent bien une réduction de bruit notable, mais elle induit une sensation d’étouffement assez forte avec un bruit blanc et, surtout, ne parvient que modérément à filtrer la pollution sonore. Les bruits ponctuels comme les voix humaines ou les frappes sur le clavier sont à peine voilés. Les sons les plus aigus ont eux aussi du mal à être supprimés et on n’entend finalement une vraie différence que sur les sons les plus graves et constants comme le bourdonnement lointain de la circulation urbaine ou le ronronnement des moteurs d’un train.

Bref, du côté de la réduction de bruit, les Reflect Flow Pro peinent à convaincre, surtout que des alternatives deux fois moins chères font parfois bien mieux.

Le mode transparence

Si les JBL Reflect Flow Pro ne permettent pas de régler le niveau de réduction de bruit active, on peut toutefois basculer entre ce mode, le mode passif et un mode son ambiant. Celui-ci dispose par ailleurs de deux réglages : ambient aware — pour entendre tous les bruits extérieurs comme si vous ne portiez pas d’écouteurs intra-auriculaires — ou TalkThru– qui va se concentrer sur les voix humaines. De fait, le mode TalkThru permet bien de se concentrer sur les fréquences sonores des voix humaines, mais également de tous les autres sons médiums. C’est en quelques sortes le même rendu que le mode Ambient Aware, mais en plus accentué, notamment sur les médiums.

Dans les deux cas, le mode transparent manque cependant de naturel avec un souffle bien notable à la captation. L’utilisation n’est pas inconfortable, mais on est loin du rendu très épuré que proposent les AirPods Pro ou les Sony WF-1000XM4.

JBL Reflect Flow ProAudio

La partie audio des écouteurs est assurée par des transducteurs de 6,8 mm de diamètre proposant une réponse en fréquence de 20 à 20 000 Hz. Du côté des codecs audio Bluetooth, les JBL Reflect Flow Pro sont compatibles uniquement avec les deux plus communs, c’est-à-dire le SBC et l’AAC. Les écouteurs ne permettront donc pas de transmettre de la musique en aptX ou en LDAC.

La grille du transducteurs des JBL Reflect Flow Pro

La grille de transducteurs des JBL Reflect Flow Pro // Source : Frandroid

Pour tester les JBL Reflect Flow Pro, je les ai appairés avec un Oppo Find X2 Pro puis écouté de la musique en qualité « très élevée » sur Spotify, donc des fichiers ogg vorbis encodés en 320 kbps.

Dans l’ensemble, les écouteurs de JBL proposent une signature sonore très portée vers les médiums et notamment les voix. Les écouteurs s’en sortent particulièrement bien sur un titre comme Come Away With Me où la voix de Norah Jones est bien mise en avant. À fort volume, les hauts médiums et les aigus ressortent également particulièrement. Sur un titre plus électro comme Bad Guy de Billie Eilish, les écouteurs vont encore une fois faire la part belle à la voix de la chanteuse. Néanmoins, le son proposé va manquer un peu d’infrabasses. Les graves sont en effet bien présents, mais peuvent manquer de rondeur, de ce son enveloppant que l’on peut attendre sur la nappe de basses en arrière-plan sonore.

Notons également que les écouteurs peuvent avoir facilement tendance à saturer, notamment dans les médiums et les aigus, lorsqu’ils sont poussés à fort volume. Et pour le coup, les Reflect Flow Pro en ont dans le ventre et peuvent monter vraiment vraiment haut.

Si la signature sonore des écouteurs de JBL n’est pas à votre oreille, le constructeur propose de modifier l’égaliseur avec plusieurs presets proposés, mais également la possibilité de créer sa propre courbe selon ses préférences sonores. Il s’agit ici d’une courbe que l’on peut entièrement personnaliser, avec autant de points que l’on souhaite. Un très bon point puisqu’il propose à l’utilisateur de prendre complètement la main sur l’égalisation.

Du côté de la dynamique des écouteurs, les JBL Reflect Flow Pro s’en sortent correctement, mais sans pour autant se distinguer grandement de la concurrence. Ils permettent bien de mettre en avant les sons joués faiblement ou fortement, en respectant le son, mais cela reste relativement plat par rapport à des modèles haut de gamme comme les Sony WF-1000XM4 ou même les Samsung Galaxy Buds Pro.

JBL Reflect Flow ProMicro

Pour les appels vocaux, les JBL Reflect Flow Pro peuvent compter sur six microphones — trois sur chaque écouteur — de quoi permettre, sur le papier, une bonne analyse de la voix et des sons ambiants pour ne pas gêner votre interlocuteur.

Dans les faits, en intérieur, les écouteurs de JBL permettent en effet une bonne captation vocale si vous n’avez pas de bruit autour de vous. On n’est pas au niveau d’une qualité d’appel passé directement sur un smartphone, mais votre interlocuteur entendra bien votre voix sans la sentir trop lointaine. En extérieur avec de la circulation, la voix reste audible et bien mise en avant, mais la personne au bout du fil pourra entendre çà et là quelques véhicules qui passent en arrière-plan. La réduction de bruit s’active afin de les réduire, mais ils restent tout de même notables, même s’ils ne gêneront pas la conversation.

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

Enfin, dans le cadre d’un fort bruit ambiant, comme un robinet qui coule si vous faites la vaisselle, les JBL Reflect Flow Pro auront un peu plus de mal, mais s’en sortent tout de même correctement. La réduction de bruit va parvenir à diminuer le son du bruit — sans l’effacer totalement — tout en compressant la voix. Néanmoins, la compression reste limitée, permettant ainsi à votre interlocuteur de bien comprendre tout ce que vous avez à lui raconter sans trop endommager votre voix.

JBL Reflect Flow ProAutonomie

Du côté de l’autonomie, JBL annonce que ses écouteurs Reflect Flow Pro peuvent être utilisés pendant 10 heures sans réduction de bruit active, ou jusqu’à 8 heures avec la réduction de bruit activée. L’étui de charge permet quant à lui d’ajouter deux cycles supplémentaires, soit 20 heures sans réduction de bruit et 16 heures avec.

En partant d’écouteurs chargés à 100 %, avec un volume à 70 % et la réduction de bruit, j’ai cependant pu utiliser les JBL Reflect Flow Pro pendant 9h34 avant que l’écouteur gauche ne tombe à court de batterie. L’écouteur droit a quant à lui manqué de jus au bout de 19 minutes supplémentaires, soit un total de 9h53. Un excellent score d’autant que, je le rappelle, la réduction de bruit était activée. On arrive donc à une autonomie avec réduction de bruit similaire à celle sans réduction de bruit annoncée par le constructeur américain.

La charge sans fil du boîtier des JBL Reflect Flow Pro

La charge sans fil du boîtier des JBL Reflect Flow Pro // Source : Frandroid

Pour la recharge, en replaçant les deux écouteurs totalement épuisés dans leur boîtier, il leur aura fallu 1h09 pour qu’ils récupèrent complètement leur batterie. Un résultat correct, mais certains écouteurs permettent désormais une charge complète des écouteurs en 30 minutes.

Ne boudons néanmoins pas notre plaisir. Non seulement l’autonomie est excellente, mais le boîtier peut quant à lui être rechargé non seulement à l’aide de la prise USB-C au dos, mais également sans fil grâce à sa compatibilité avec la charge par induction Qi.

JBL Reflect Flow ProPrix et date de sortie

Les écouteurs JBL Reflect Flow Pro sont disponibles en novembre au prix de 179 euros. Ils sont d’ores et déjà proposés sur le site du constructeur en quatre coloris : rose, noir, bleu ou blanc.

Où acheter le
JBL Reflect Flow Pro au meilleur prix ?

Il n'y a pas d'offres pour le moment

Note finale du test
4 /10
Les JBL Reflect Flow Pro ont beau être conçus pour un usage sportif avant tout, leur gabarit imposant n'est pas des plus adaptés pour tous les usages. Certes, le système d'ailette permet de bien les maintenir et l'étanchéité IP68 est bienvenue, mais leur format imposant peut s'avérer douloureux à la longue.

Du côté de la réduction de bruit active, on a vu bien mieux, surtout à un budget aussi important. Même certaines paires d'écouteurs sans fil proposées à moins de 100 euros permettent désormais de bien mieux réduire la pollution sonore que les écouteurs de JBL.

Heureusement, les Reflect Flow Pro s'en tirent un peu mieux quand il s'agit de la qualité sonore, malgré une saturation notable à fort volume, et surtout pour leur autonomie qui avoisine les dix heures, un excellent résultat. Mais cela ne suffit par pour sauver ces écouteurs dont le confort, loin d'être optimale, pourra même s'avérer douloureux à la longue.

Points positifs du JBL Reflect Flow Pro

  • Des fonctionnalités complètes

  • Une autonomie de près de dix heures

  • Un système d'ailettes bienvenu

  • Une qualité sonore correcte

Points négatifs du JBL Reflect Flow Pro

  • Un format trop imposant qui peut être douloureux

  • Une réduction de bruit très limitée

  • Saturation à fort volume

  • Codecs limités à l'AAC et au SBC

  • Connexion Bluetooth instable

Les derniers articles