Test du JBL Live 660NC : Son son sonne si bon

Lisez le titre de ce test à voix haute aussi vite que possible

Le casque circum-aural JBL Live 660NC annoncé en 2021 possède une autonomie allant jusqu'à 50 heures (sans la fonction de suppression adaptative du bruit). Il bénéficie de la charge rapide (10 minutes de charge pour 4 heures d'écoute).

 

Introduction

Avec le JBL Live 660NC, le constructeur américain propose un casque sans fil à réduction de bruit qui veut jouer dans la cour des grands, mais avec un prix plus attractif. De quoi faire peur à ses concurrents ? C'est ce qu'on va voir dans ce test complet.

Le casque JBL live 660NC

Le casque JBL Live 660NC // Source : Frandroid

En janvier dernier, JBL décidait d’étoffer sa gamme de casques Bluetooth avec deux nouveaux modèles, le JBL live 460NC — un casque supra-aural — et le JBL Live 660NC, un modèle circum-aural à réduction de bruit. Proposé à un tarif de 179 euros, bien inférieur aux modèles de Bose ou Sony, le Live 660NC a de quoi séduire sur le papier. Mais qu’en est-il à l’usage ? C’est ce qu’on va voir dans ce test complet.

Fiche technique du JBL Live 660NC

Modèle JBL Live 660NC
Format casque circum-aural
Batterie amovible Inconnu
Microphone Inconnu
Réduction de bruit active Oui
Autonomie annoncée 50 heures
Assistant Vocal Google Assistant, Amazon Alexa
Prix 179 €
Fiche produit

Ce test a été réalisé avec un modèle qui nous a été prêté par la marque.

Un casque serré, mais confortable

En théorie, le casque JBL Live 660NC est un casque circum-aural. À la manière du Bose Headphones 700, du Sony WH-1000XM4 ou même de l’Apple AirPods Max, le casque est donc équipé de coussinets qui viennent donc englober le pavillon auditif, et non pas se poser par-dessus. Pourtant, la première chose qui frappe avec le casque de JBL, c’est son format quasiment à mi-chemin entre un modèle supra et un modèle circum.

Le JBL live 660NC est un casque circum-aural

Le JBL Live 660NC est un casque circum-aural // Source : Frandroid

L’armature du casque est en effet particulièrement rigide et ne sera pas aisée à desserrer, surtout en comparaison des modèles cités précédemment. Plus encore, certes les coussinets font le tour de l’oreille, mais l’espacement à l’intérieur est relativement restreint. Je n’ai pas d’oreilles particulièrement grandes, et pourtant les lobes ou le haut de mon oreille touchent nettement les coussinets. Il s’en faut de peu pour que le casque n’appuie pas tout simplement dessus. Dans les faits, les personnes à grandes oreilles pourront facilement être gênées par la forme du casque. Pour les autres, ce choix a au moins le mérite de résulter en un casque relativement discret.

Le JBL live 660NC a tendance à serrer les oreilles

Le JBL Live 660NC a tendance à serrer les oreilles // Source : Frandroid

Du fait de l’arceau plutôt rigide, le Live 660NC a également tendance à appuyer assez fortement de chaque côté de la tête. Ça a certes un avantage — puisque les 265 grammes du casque sont mieux répartis entre le haut du crâne et les côtés — mais cela pourra également en gêner certains.

Du côté des finitions, JBL joue la carte de l’originalité avec son Live 660NC. Comme Jabra, le constructeur américain a fait le choix d’un revêtement en tissus sur son arceau. Un choix plutôt élégant qui assure, en plus, un bon confort sur le haut du crâne. Le casque peut par ailleurs se plier et les écouteurs peuvent pivoter. Du côté des matériaux, outre l’arceau en tissus, on va retrouver essentiellement du plastique sur l’extérieur du Live 660NC.

Concernant les différents boutons et connectiques, le JBL Live 660NC intègre un panneau tactile sur l’oreillette gauche. De quoi lancer l’assistant vocal. En dessous, JBL a intégré une prise USB-C pour la recharge et… c’est tout. C’est à droite que l’on va retrouver les trois boutons de contrôle pour mettre en pause, passer au titre suivant ou revenir au morceau précédent. Un autre groupe de deux boutons va permettre de changer de mode de réduction de bruit ou de lancer l’appairage Bluetooth. Enfin, c’est également sur l’écouteur gauche que l’on va trouver l’interrupteur permettant d’allumer ou d’éteindre le casque. Pour finir le tour du propriétaire, signalons la présence d’une prise casque — JBL fournit un câble jack 2,5 mm vers 2,5 mm. Malheureusement, on aurait préféré que le constructeur utilise une connectique mini-jack 3,5 mm sur son casque et non pas du 2,5 mm.

Le casque JBL live 660NC peut se replier

Le casque JBL Live 660NC peut se replier // Source : Frandroid

Dans l’ensemble, on a affaire ici à un casque plutôt complet en termes de contrôles et de connectiques. S’il sert le crâne dans les premières minutes, on se fait finalement assez facilement à son ergonomie. Le seul souci peut provenir des nombreux boutons sur l’écouteur droit, qui peuvent rendre l’expérience compliquée pour les identifier les uns des autres.

Des fonctions pratiques et un contrôle aisé

Pour l’appairage du JBL Live 660NC, le constructeur a intégré le système Fast Pair de Google. En d’autres termes, la première fois que vous allumez le casque à proximité d’un smartphone Android, vous recevrez une invitation à vous y connecter sur votre téléphone. Pour les smartphones non compatibles — comme les smartphones Android plus anciens, les modèles Huawei, les iPhone ou un ordinateur portable, le smartphone se met automatiquement en mode appairage la première que vous l’allumez. Il est également possible de lancer l’appairage Bluetooth manuellement en appuyant quelques secondes sur le bouton Bluetooth, en bas de l’écouteur droit. Dès lors, vous n’avez plus qu’à retrouver le casque dans la liste des appareils Bluetooth à proximité sur votre smartphone, votre tablette ou votre ordinateur.

Les contrôles du Live 660NC de JBL

Les contrôles du Live 660NC de JBL // Source : Frandroid

Une fois le casque connecté à votre smartphone, il se contrôle plutôt simplement. Comme on l’a vu plus tôt, le JBL Live 660NC profite d’une surface tactile sur le côté gauche, utilisée pour lancer une commande vocale, ainsi que différents boutons physiques sous l’oreille droite. Les principaux contrôles sont en fait regroupés avec un bouton « + », un bouton lecture et un bouton « - ». De prime abord, le casque ne permet donc pas de régler le son… il n’en est rien. En fait, en fonction de la durée de l’appui sur les touches + et -, vous pourrez modifier le volume ou changer de piste. Un appui court va ainsi permettre d’augmenter ou de diminuer le volume, et un appui long de passer à la piste suivante ou de revenir à la précédente.

D’autres touches vont quant à elles servir pour des usages un peu plus rares comme la modification du niveau de réduction de bruit — on y reviendra — ou la touche d’appairage Bluetooth.

Le réglage de la réduction de bruit ou du Bluetooth sur le Live 660NC

Le réglage de la réduction de bruit ou du Bluetooth sur le Live 660NC // Source : Frandroid

Pour aller plus loin dans les contrôles du casque, JBL propose sa propre application pour smartphone, My JBL Headphones. Disponible sur iOS et Android, celle-ci va vous permettre de contrôler plusieurs aspects du casque. Vous pouvez notamment y découvrir l’état restant de la batterie, régler la réduction de bruit entre trois modes (ANC, ambient aware, off ou TalkThru, on y reviendra) ou changer de mode de connexion avec trois options : normale, mode audio ou mode vidéo. Le premier cas va favoriser la stabilité de la connexion, le second privilégier la qualité audio et le dernier favoriser la synchronisation audio et vidéo en réduisant la latence. Dans les faits néanmoins, les trois modes passent par les mêmes codecs audio — AAC ou SBC — et le changement ne donne rien de vraiment concluant, aussi bien pour la stabilité que la qualité audio ou la synchronisation.

L’application va également permettre de gérer l’arrêt automatique du casque s’il n’est pas utilisé au bout d’un certain temps, ainsi que la mise en pause automatique. Au sein de l’écouteur droit, JBL a en effet intégré un capteur utilisé pour savoir si vous portez votre casque ou si vous l’enlevez.

Dans l’ensemble, on a donc une application plutôt complète et assez réussie avec des fonctions utiles et un casque qui peut être facilement personnalisé selon ses besoins.

Par ailleurs, et c’est encore rare sur les casques sans fil, le JBL Live 660NC est compatible avec le Bluetooth multipoint. Il est ainsi possible de le connecter simultanément à deux sources différentes, comme un ordinateur portable et un smartphone. Dès lors, vous pourrez regarder une vidéo sur votre ordinateur et celle-ci se mettra automatiquement en pause lorsque vous recevrez un appel sur votre téléphone. Une fonction très pratique pour ne pas avoir à jongler d’un appareil à l’autre et garder en permanence son casque sur la tête.

Le casque JBL Live 660NC

Le casque JBL Live 660NC // Source : Frandroid

Le Bluetooth est par ailleurs particulièrement stable et, en une semaine de test, je n’ai jamais souffert de sauts de connexion, sauf à m’éloigner à plus de 10 mètres de la source avec des murs entre le téléphone et le casque. Même avec le smartphone dans la poche avant de mon jean et ma main par-dessus, je n’ai rencontré aucun problème.

Une réduction de bruit plutôt décevante

On l’a vu un peu plus tôt, le JBL live 660NC est doté d’une fonctionnalité de réduction de bruit. Il s’agit ici d’une réduction de bruit adaptative. En d’autres termes, elle viendra automatiquement s’appliquer en fonction des nuisances sonores autour de vous, et vous ne pourrez donc pas régler l’intensité de cette réduction de bruit.

Le JBL live 660NC est doté de micros pour la réduction de bruit active

Le JBL Live 660NC est doté de micros pour la réduction de bruit active // Source : Frandroid

Deux manières sont proposées pour régler le niveau de bruits. Le bouton présent sous l’écouteur droit va permettre de naviguer entre les trois modes : ANC, off et ambient aware, pour entendre les bruits extérieurs. Sur l’application mobile, un mode supplémentaire est proposé : TalkThru. Celui-ci va automatiquement passer en mode transparence pour amplifier le son des voix autour de vous, et réduit le volume sonore de votre musique. Dans les faits néanmoins, le son de la musique semble baissé au maximum, tant et si bien qu’on aurait préféré que le son se mette en pause, notamment si on écoute des podcasts. Par ailleurs, il faut nécessairement passer par l’application pour activer ce mode, ce qui rend son utilisation plutôt anecdotique. Ne comptez pas trop l’utiliser automatiquement lorsque vous parlez, comme sur le Sony WH-1000XM4, ce n’est pas possible.

Concernant la qualité de la réduction de bruit en elle-même, là aussi n’en attendez pas un niveau égal aux pontes de Sony ou de Bose. Les voix sont à peine atténuées et, dans un open-space, vous serez tout aussi dérangé par vos les discussions de vos collègues avec ou sans la réduction de bruit. Le mode s’avère cependant un peu plus efficace pour gérer les bruits de la circulation. Vous entendrez toujours les véhicules, mais le son sera légèrement atténué, de manière à ce que vous profitiez mieux de votre musique.

Dans l’ensemble, si la réduction de bruit est bien là, elle est cependant très loin d’être au niveau des meilleurs casques du genre. Pire, même certains écouteurs sans fil font mieux pour vous isoler dans un cocon musical. L’effet bouchon est cependant bel et bien là et les plus réticents à cet effet ventouse pourront être dérangés par le rendu du casque de JBL.

Un son grave, mais de très bonne facture

Pour gérer la diffusion audio, le JBL live 660NC intègre deux transducteurs de 40 mm de diamètre. Le casque est compatible avec une connexion filaire — avec un câble jack de 120 cm. Pour la liaison Bluetooth, le JBL Live 660NC fait donc appel à la version 5.0 de la norme sans fil, ainsi qu’aux codecs audio AAC et SBC. C’est le strict minimum de ce que proposent les casques sans fil sur le marché et on aurait au moins apprécié une compatibilité avec le codec aptX, sans même parler du LDAC ou de l’aptX HD ou Adaptive pour une transmission audio avec moins de compression.

Pour tester le JBL Live 660NC, je l’ai connecté en Bluetooth à un Oppo Find X2 Pro, puis écouté des titres sur Spotify en qualité très élevée, soit de l’ogg vorbis à 320 kbps. Pour la transmission sonore, le codec Bluetooth utilisé était l’AAC.

Le JBL Live 660NC délivre un son très agréable

Le JBL Live 660NC délivre un son très agréable // Source : Frandroid

La première chose qui marque avec le casque de JBL, c’est son rendu des basses. Il propose des basses fréquences particulièrement profondes et enveloppantes, notamment sur le titre Bad Guy de Billie Eilish, mais également sur Angel de Massive Attack. Les basses sont bien présentes et surtout, très bien restituées. Certes, elles prennent l’ascendant sur l’ensemble du spectre sonore, mais ne sont pas désagréables pour autant.

Les médiums sont un peu en deçà, notamment les hauts médiums. Les bas médiums, comme les voix, profitent d’une bonne restitution. C’est le cas notamment sur Royals de Lorde ou sur Come Away with Me de Norah Jones. Les aigus sont finalement l’aspect qui pêche le plus sur le JBL Live 660NC. Ils sont un peu trop élevés et peuvent engendrer, à fort volume, une fatigue auditive. Néanmoins, là encore, le rendu est précis et c’est davantage la signature sonore qui peut décevoir.

Concernant la signature sonore justement, il est possible de la régler finement dans l’application JBL My Headphones sur smartphone. Celle-ci propose en effet un égaliseur dix bandes permettant d’ajuster les différentes fréquences. Les profils peuvent alors être enregistrés et un l’application propose également trois presets — en plus du profil plat par défaut : jazz, vocal et bass.

Le casque JBL Live 660NC

Le casque JBL Live 660NC // Source : Frandroid

Le casque profite par ailleurs d’une excellente spatialisation avec une bonne restitution de la stéréo, suffisante en tous cas pour qu’on puisse imaginer les instruments en face de soi, à gauche, à droite. La scène sonore est large et convaincante. Il n’en est cependant pas de même pour la dynamique du casque, forcément limitée par les codecs qu’il propose. En d’autres termes, le JBL Live 660NC ne propose qu’une faible différence entre les sons joués à fort volume et ceux censés être joués à un volume plus élevé.

Le casque de JBL peut bien évidemment être utilisé pour passer des appels vocaux. Néanmoins, ne comptez pas trop sur lui pour filtrer les bruits ambiants. Dans une rue avec un peu de circulation automobile, votre interlocuteur entendra fortement le bruit des véhicules qui passent à proximité, particulièrement lorsque vous parlez. Si vous ne parlez pas, les microphones se mettront en sourdine et les bruits ambiants seront atténués, sans être complètement effacés. Votre voix sera par ailleurs bien retranscrite à votre interlocuteur, même si certaines petites coupures pourront le gêner, notamment en cas de bruits alentour.

Une très large autonomie

Concernant la batterie, JBL a doté son Live 660NC d’un accumulateur de 750 mAh. De quoi lui permettre, en théorie, de fonctionner pendant 50 heures consécutives sans réduction de bruit, et jusqu’à 40 heures en Bluetooth avec réduction de bruit activée.

De mon côté, en lançant l’écoute un matin à 9h, ce n’est que le soir du lendemain, à minuit, que le JBL live 660NC s’est éteint, assurant ainsi une autonomie de 39 heures, extrêmement proche des 40 heures annoncées par JBL. Sur cette période, la réduction de bruit était activée et la transmission était faite du smartphone vers le casque avec le codec SBC. On a donc une excellente autonomie sur le JBL Live 660NC.

la prise USB-C pour recharger le Live 660NC

la prise USB-C pour recharger le live 660NC // Source : Frandroid

Pour la recharge, JBL propose avec son casque un câble USB-A vers USB-C extrêmement court, d’une vingtaine de centimètres. Aucun chargeur n’est par ailleurs inclus. De son côté, le constructeur indique qu’il suffit de 10 minutes de charge pour récupérer 4 heures de batterie. Il m’aura, pour ma part, fallu 1h10 pour une charge complète de 0 à 100 % de batterie, avec 60 % d’autonomie récupérée pendant les 20 premières minutes.

Notons enfin qu’il n’est pas possible d’allumer le casque pour l’utiliser en Bluetooth ou avec la réduction de bruit lorsqu’il est en charge.

Prix et disponibilité du JBL Live 660NC

Le casque Live 660NC de JBL est disponible depuis le mois de mars 2021. Lancé initialement à 199 euros, il est désormais proposé à 179 euros. Trois teintes sont disponibles : noir, bleu ou blanc.

Note finale du test
8 /10
Le Live 660NC de JBL est une réussite. Il s'agit d'un casque délivrant un son pour le moins agréable pour qui apprécie les basses efficaces. S'il pèche un peu plus dans les aigus, il n'en propose pas moins un très bon rendu sonore, freiné quasi uniquement par l'absence de compatibilité avec les codecs audio Bluetooth aptX et LDAC.

Par ailleurs, le casque de JBL propose de belles finitions, un design plutôt compact et peut même être replié pour être rangé facilement. Dommage toutefois qu'il ait tendance à appuyer si fort sur les oreilles, même si ça a l'avantage d'épargner un poids trop important sur le haut du crâne.

Les fonctions sont également à la hauteur, non seulement avec la présence de Bluetooth multipoint, une mise en pause automatique grâce à un capteur dans l'oreille droite et une autonomie de près de 40 heures en activant la réduction de bruit.

Finalement, ce test aurait pu s'arrêter sur un 9/10 si la réduction de bruit active avait été à la hauteur. Malheureusement, son efficacité est un peu trop moyenne pour lui accorder du crédit.
Points positifs
  • Qualité sonore
  • Design compact
  • Finitions soignées
  • Bluetooth multipoint
  • Autonomie
Points négatifs
  • Codecs Bluetooth limités
  • Tendance à serrer les oreilles
  • Réduction de bruit très moyenne

Les derniers articles