Voitures électriques : la « recharge » en 5 minutes devient réalité chez MG

 

La maison mère du constructeur automobile MG, SAIC Motors, vient d'officialiser en Chine son nouveau système d'échange des batteries de voitures électriques, dénommé Rising Power. De quoi les "recharger" en cinq minutes. La nouvelle MG4 lancée en France à moins de 30 000 euros ne serait a priori pas concernée malgré sa plateforme compatible avec cette fonctionnalité.

Rising Auto R7
Rising Auto R7

Lors de l’annonce de la MG4 en Europe, le constructeur chinois avait annoncé une plateforme révolutionnaire. En effet, la MG4 est basée sur la plateforme MSP (Modular Scalable Platform). Celle-ci est compatible avec les systèmes d’échange de batteries (battery swaping) comme le fait déjà Nio en Norvège par exemple. Dans la pratique, cela signifie qu’il est possible d’échanger une batterie vide contre une pleine en cinq minutes environ. Une bonne alternative à la recharge rapide.

Un réseau financier par des géants pétroliers

Jusqu’à présent, MG n’avait pas abordé plus en détail ce système d’échange de batteries. Mais c’était sans compter sur la maison mère chinoise, SAIC, qui vient de réaliser une grande annonce. En effet, l’entreprise chinoise s’est associée avec le géant de la batterie, CATL, ainsi qu’à deux groupes pétroliers locaux (Sinopec et PetroChina). L’idée étant de déployer, en Chine dans un premier temps, un vaste réseau de stations d’échange de batteries.

Ce réseau sera déployé dans les stations essence de Sinopec et PetroChina, qui en comptent 50 000 à travers le pays, comme l’indique le communiqué de presse chinois. La joint-venture créée pour l’occasion est dotée de 4 milliards de yuans, soit l’équivalent de 570 millions d’euros. Une première démonstration a été réalisée, comme on peut le voir dans la vidéo ci-dessus.

Une première voiture électrique compatible

Le groupe chinois SAIC annonce que la première voiture électrique compatible avec ce système d’échange des batteries est le SUV Rising Auto (Feifan) R7, qui sera commercialisé à partir du 27 septembre avec des premières livraisons prévues à partir du mois d’octobre. Pour le moment, ce SUV est uniquement réservé à la Chine. Mais le groupe automobile indique que les autres marques du groupe, et notamment MG, lanceront des voitures électriques compatibles avec l’échange de batteries par la suite.

Pour démarrer, la joint-venture compte installer 40 stations d’échange de batterie en Chine en 2022. L’objectif étant d’atteindre le nombre de 300 en 2023 puis 3 000 d’ici à 2025 comme le relève le média CNevPost. À titre de comparaison, le concurrent Nio a installé 1 123 stations d’échange de batteries en Chine, et deux en Norvège. Il prévoit d’en installer bien plus en Europe dans les mois à venir.

MG4 : pas d’échange de batterie en vue

Il semble donc que la nouvelle MG4 fraîchement commercialisée en France ne soit pas compatible avec ce nouveau système, malgré l’intégration de la plateforme MSP du groupe chinois. Il faudra alors encore patienter avant de voir débarquer en Europe une MG 100 % électrique compatible avec l’échange de batterie. En attendant, Nio devrait commercialiser ses ET5 et ET7 dès cette année en Europe, alors que le constructeur chinois commercialise déjà sa ES8 en Norvège.

Le constructeur chinois de voitures électriques Nio se lance à l’assaut de l’Europe. Et de viser la Hongrie non pas pour y produire des véhicules, mais pour y implanter une usine de produits énergétiques, plus…
Lire la suite


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles