Voitures électriques : Nio arrive en Europe avec ses stations d’échange de batterie

Une alternative intéressante à la recharge rapide. Bientôt chez nous ?

 

Le constructeur chinois de voitures électriques Nio se lance à l’assaut de l’Europe. Et de viser la Hongrie non pas pour y produire des véhicules, mais pour y implanter une usine de produits énergétiques, plus particulièrement pour développer ses stations d’échange de batteries qui font sa renommée. 

174242582_1189344718155333_1596448377770547653_n

Si les constructeurs chinois de voitures électriques n’ont pas encore réellement investi le marché français, c’est par le Nord de l’Europe qu’il comptent s’imposer dans les mois et années à venir. Ainsi, la Scandinavie, véritable Terre Promise du développement de la mobilité électrique, plus particulièrement la Norvège, voit déjà débarquer des modèles signés BYD (avec sa Seal) ou encore Xpeng (avec sa P5) sur ses routes. Pour ne citer qu’eux.

Et de ce côté là, Nio compte bien également se tailler une part du gâteau, ne misant pas seulement sur une gamme complète de SUV et berlines zéro émission (ES7, ET5, ET7), mais également sur sa technologie d’échange de batterie (« battery swapping »). Et si le constructeur chinois a déjà inauguré sa 1000e station sur son territoire en début d’été 2022, seules deux ont été ouvertes sur le Vieux Continent, une en janvier, une autre en août. Toutes deux en Norvège, forcément.

Au plus près des clients Européens

Si Nio compte en ouvrir une vingtaine en Europe d’ici la fin de l’année 2022, pour accélérer son expansion sur le continent dans les années à venir, il va pouvoir compter sur une toute nouvelle usine qu’il va construire en Hongrie, comme cela a été annoncé au début du mois d’août. Cette toute première infrastructure hors de son pays d’origine se situera plus précisément à Pest. Mais attention, pas question ici d’y fabriquer des voitures !

En effet, cette « Nio Power Europe Plant » comme elle se nomme officiellement devra produire les stations d’échange de batterie, mais aussi assurer leur service après-vente. Elle devrait commencer ses opérations dès septembre prochain. Voilà en tout cas la manière qu’a trouvé Nio d’être au plus près de son déploiement européen et de rassurer ses clients sur le Vieux Continent. 

La « battery swapping », c’est quoi ?

Si Nio développe également des bornes ultrarapides, la solution du remplacement rapide des batteries est en alternative à la recharge rapide des voitures électriques à laquelle croit la marque. De quoi faire de l’ombre aux Superchargeurs Tesla ! Le principe est très simple : à la place de recharger votre voiture à une borne dans une station de recharge, vous vous rendez au volant de votre véhicule de la marque dans l’une des stations baptisées Power Swap Station pour y laisser votre batterie vide, et en embarquer une pleine, entièrement rechargée. 

Ce processus a pour avantages de ne prendre que quelques minutes, et d’être entièrement automatisé, contrairement à la recharge classique à une borne. 

Nio Power Swap Station

Sachez également, pour rentrer davantage dans le fonctionnement d’une station d’échange de batterie, qu’il y a au total 14 emplacements de batteries : 13 d’entre eux contiennent des batteries pleines, prêtes à être installées dans un véhicule qui en a besoin, et un emplacement reste vide pour accueillir une batterie vide. 

Et preuve que ça fonctionne déjà bien en Chine, Nio a fêté début juillet 2022 pas moins de 10 millions de « swaps », précisant que toutes les 2,8 secondes, une Nio sort d’une station d’échange de batterie avec le plein d’électrons.

À quand Nio et son échange de batteries en France ?

Nio s’est associé avec Shell pour le développement de ses stations. Le but pour les deux acteurs étant de créer un réseau mondial de 4 000 stations d’échange, dont 3 000 en Chine et 1 000 en dehors.

Pour l’heure, Nio n’a pas encore révélé de plans pour une arrivée en France prochainement. Mais ça ne saurait tarder, quand on sait qu’après la Norvège, le constructeur de l’Empire du Milieu compte s’étendre en Allemagne, aux Pays-Bas, en Suède et au Danemark au cours de ce second semestre 2022. 

Envoi de Nio ET7 depuis la Chine vers l'Eu

En attendant, Nio a franchi une nouvelle étape en ce 22 août 2022 en chargeant un bateau de berlines ET7 depuis la Chine, direction l’Europe. On ne devrait plus tarder à en croiser sur nos routes, ou du moins chez nos voisins !


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles