Nio dévoile ses bornes ultrarapides pour recharger les voitures en moins de 10 minutes

Avec 500 kW de puissance ⚡

 

Nio continue son développement et prévoit d'implanter des bornes 500 kW en Chine et en Europe au cours des six prochains mois. De quoi réduire drastiquement le temps de charge des voitures électriques dans les prochaines années.

Nio ES7 2022

Alors que les voitures électriques sont de plus en plus nombreuses sur les routes, l’offre de bornes de recharge se doit bien évidemment de suivre la cadence. Si l’on est encore loin de l’objectif de 100 000 promis par le gouvernement en France, alors que leur nombre dépasse à peine les 60 000 actuellement, le développement s’accélère comme le prouve la nouvelle offensive du constructeur chinois Nio.

Un réseau surpuissant en Europe

Après Rivian, qui annonce la création de son réseau de bornes de recharge implanté près de parcs nationaux aux Etats-Unis, c’est au tour de Nio de donner de ses nouvelles. Si la firme chinoise possède déjà de nombreuses stations d’échange de batteries, alors qu’elle vient justement d’inaugurer la 1000ème il y a quelques jours, elle souhaite désormais lancer son propre réseau de bornes rapides.

Comme il l’a annoncé à l’occasion de son Power Day, un évènement annuel qui s’est déroulé hier, le constructeur spécialisé dans les voitures électriques projette en effet d’implanter des bornes d’une puissance de 500 kW (650 ampères) en Chine ainsi qu’en Europe. Pour l’heure, les informations restent rares, mais tout porte à croire que ces dernières seront accessibles à tous, alors que Qin Lihong, patron de Nio a profité de la conférence pour appeler les constructeurs à ouvrir leurs réseaux de charge à tous les possesseurs de voitures électriques, comme le fait Tesla en Europe et bientôt aux Etats-Unis.

NIO-Power-Day-Charging-Pile

À titre de comparaison, le réseau de Superchargeur v3 de Tesla se limite à une puissance de 250 kW contre 350 kW pour le réseau Ionity. Une puissance de 500 kW est donc vraiment très élevée et devrait permettre de réduire fortement les temps de charge pour les futures batteries. On parlait récemment de la batterie CATL qui pourrait se recharger en 5 minutes ou la future batterie Qilin CTP 3.0 qui sera disponible en 2023 et qui pourrait bien saturer les bornes 350 kW actuelles. Les bornes 500 kW pourraient donc permettre d’atteindre la recharge en 10 minutes promise par CATL pour 2023.

La concurrence est rude puisque le géant chinois GAC a fait la démonstration il y a quelques mois d’un chargeur rapide de 480 kW capable de recharger une batterie de 0 à 80 % en seulement 8 minutes !

Des évolutions dans le système d’échange de batteries

Mais ce n’est pas tout, car Nio a également annoncé quelques évolutions en ce qui concerne le réseau de stations d’échange de batteries. Le constructeur chinois prévoit en effet d’en proposer plus de 4 000 dans le monde entier, dont 1 000 à l’étranger. En début d’année, la première d’Europe fut inaugurée, alors installée en Norvège, à quelques kilomètres au nord de la ville de Drammen.

Lors de sa conférence, la firme a donc présenté ses stations d’échange de 3ème génération, qui devraient être installées d’ici à la fin de l’année ou début 2023. Cette évolution permettra de notamment stocker plus de batteries afin de faciliter la vie des clients. Rien n’a encore été dit sur une éventuelle implantation en France. Rappelons toutefois que le système d’échange des batteries n’est compatible qu’avec les voitures de la marque, à savoir les ET5, ET7 et ES7 commercialisés en Norvège et qu’on devrait retrouver en France dans les mois à venir.

Nio veut frapper fort face à la Tesla Model S. Son offensive se nomme ET5, une berline 100 % électrique très ambitieuse en matière d’autonomie notamment.
Lire la suite


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles