Rachat d’Activision-Blizzard par Microsoft : « c’est la fin du début et le début du milieu »

À quand le début de la fin ?

 

Selon Brad Smith, président de Microsoft, le rachat d'Activision-Blizzard avance : un long processus qui devrait prendre encore du temps.

Microsoft Activision Blizzard
Source : Microsoft

Le président de Microsoft Brad Smith était de passage à Bruxelles pour défendre son entreprise par rapport aux pratiques de Microsoft en Europe. L’Echo en a profité pour l’interviewer sur « les dossiers chauds du moment pour le géant américain », notamment sur le rachat d’Activision-Blizzard, annoncé en janvier dernier pour 68 milliards de dollars.

Le rachat par Microsoft « avance vite »

L’Echo a donc posé une question à Brad Smith à propos du rachat d’Activision-Blizzard par son entreprise, notamment sur la situation actuelle du processus de rachat. Il a répondu que ce dernier avançait vite, « en tout cas assez vite pour une acquisition de cette taille ».

MS-Execs-2015-10-LCA-Smith-Brad-206
Brad Smith, président de Microsoft // Source : Microsoft

Il reprend d’ailleurs une citation d’un des avocats de Microsoft : « Nous arrivons à la fin du début et maintenant nous entamons le début du milieu ». Brad Smith a qualifié ce rachat d’un « long processus », ajoutant que « Pour nous, évidemment, plus vite cela sera fait, mieux ce sera, mais nous respecterons le processus ».

Le problème du potentiel monopole de Microsoft

Le rachat d’Activision-Blizzard et des nombreuses licences qu’il possède par Microsoft pose la question du monopole que pourrait avoir Microsoft dans l’industrie. Si la probabilité d’une interdiction d’un tel rachat est faible, les questions sont nombreuses de la part des autorités pour la concurrence. D’ailleurs, le dossier a dû être examiné par la FTC, l’agence de contrôle des pratiques anticoncurrentielles et monopolistiques aux États-Unis.

Xbox Activision Taille
La taille de Microsoft Gaming après le rachat d’Activision Blizzard King // Source : @_XboxNews

Du côté des actionnaires de l’éditeur aussi, la question se posait : mais fin avril, nous apprenions que la grande majorité d’entre eux était d’accord avec le rachat.

Pour revenir à Brad Smith, il déclare avoir reçu « des demandes d’informations à ce propos ici à Bruxelles, mais aussi à Londres et Washington ». Microsoft tente de montrer patte blanche en répondant aux questions et en donnant les informations demandées.

Rappelons que Microsoft prévoit la clôture du rachat pour son prochain exercice fiscale se terminant en juin 2023.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles