Microsoft rachète Activision Blizzard King : un événement historique pour le jeu vidéo

 

Microsoft annonce le rachat d'Activision Blizzard King.

 

Microsoft Activision Blizzard
Source : Microsoft

C’est un nouveau rachat qui devrait marquer l’histoire du jeu vidéo. Moins d’un an après le rachat de Bethesda Zenimax par Microsoft, la firme dévoile le rachat d’un autre colosse du jeu vidéo, le groupe Activision Blizzard King pour 68,7 milliards de dollars.

Dans son communiqué, Microsoft indique qu’avec ce rachat, elle deviendrait la 3e entreprise dans l’industrie derrière Sony et Tencent en chiffre d’affaires.

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

Call Of Duty, Overwatch, Diablo et World of Warcraft

Avec ce rachat, Microsoft intègre de nouvelles licences phares dans son catalogue comme World of Warcraft, Call of Duty ou encore Overwatch. C’est aussi 10 000 employés sur lequel met la main la firme de Redmond répartis entre ces studios.

  • Blizzard (Starcraft, Overwatch, World of Warcraft, Diablo)
  • Treyarch (Call of Duty)
  • Raven Software (Call of Duty)
  • SledgeHammer (Call of Duty)
  • Infinity Ward (Call of Duty)
  • King (Candy Crush)
  • Toys for Bob (Crash Bandicoot, Spyro)
  • Activision Shanghai (studio support)
  • High Moon (studio support)
  • Beenox (studio support)
  • Demonware (studio support)
  • Digital Labs Entertainment (studio support)
  • Radical Entertainment (studio support)

Se pose immédiatement la question de la validation d’un tel rachat par les autorités de concurrence dans le monde. Microsoft espère conclure ce rachat pendant l’année fiscale 2023, c’est-à-dire entre le 1er juillet 2022 et le 30 juin 2023. En attendant, Activision Blizzard King continuera d’agir en totale indépendance.

Parmi les questions que l’on peut se poser concernant ce rachat se trouve l’avenir des studios Activision. Le groupe avait tout misé sur le développement de la franchise Call Of Duty, au point de transformer petit à petit chacun de ses studios en développeur de la licence à défaut d’autres jeux. Est-ce que Microsoft souhaite continuer cette stratégie ou proposer un catalogue plus diversifié et laissant davantage de place à la créativité ? On se souvient que Phil Spencer aimerait améliorer le catalogue de jeux familiaux de Microsoft. Avec ce rachat, la firme obtient des licences comme Crash Bandicoot et Spyro.

Une entreprise à sauver d’elle-même

Évidemment, impossible de discuter du rachat d’Activision Blizzard sans évoquer l’actualité du groupe depuis près d’un an. Jusqu’à son patron Bobby Kotick, l’entreprise est au centre de nombreuses affaires concernant des problèmes de harcèlement chez ses cadres.

Ce rachat va-t-il permettre de changer cette situation ? Microsoft dessine déjà plusieurs pistes. Ainsi Bobby Kotick (qui a notamment menacé de mort l’une de ses employées) restera CEO d’Activision Blizzard jusqu’à la fin du processus d’acquisition. Le communiqué précise que l’activité d’Activision Blizzard sera ensuite sous la responsabilité directe de Phil Spencer, patron de Microsoft Gaming. On peut en comprendre que Bobby Kotick ne devrait plus alors faire partie de l’organigramme.

Une déclaration de Phil Spencer aiguille aussi vers un changement de culture pour l’entreprise acquise.

Nous sommes impatients d’étendre notre culture d’inclusion proactive aux grandes équipes d’Activision Blizzard.

Espérons pour les victimes que les annonces se transformeront bel et bien en actes.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles

  • Test du Honor Magic 4 Pro : retour en grâce
    8 /10

    Honor

    Test du Honor Magic 4 Pro : retour en grâce

    17 mai 202217/05/2022 • 19:00

  • Huawei Band 7 : voici son prix en euros

    Huawei

    Huawei Band 7 : voici son prix en euros

    17 mai 202217/05/2022 • 17:49