Face à un nouveau problème de sécurité, Microsoft a décidé de sortir un nouveau patch de sécurité pour Windows XP, pourtant officiellement abandonné depuis 2014.

En 2014, Microsoft a décidé de mettre fin au support de son système le plus populaire : Windows XP. Il faut dire qu’après plus de 10 ans de bons et loyaux services, le système d’exploitation commençait à montrer ses carences à l’heure où les smartphones et les tablettes connaissaient une croissance folle.

Depuis, la firme propose aux entreprises qui conservent Windows XP de payer à prix d’or un support continu avec des mises à jour de sécurité régulière. Le grand public lui, est conseillé de passer à une version plus moderne de Windows ou de ne pas connecter la machine sous Windows XP à Internet.

Pour autant, Microsoft avait déjà fait une exception en 2017 lors de la vague d’attaque Wannacry en publiant une mise à jour exceptionnelle pour Windows XP. En 2019, Microsoft a une nouvelle fois décidé de patcher le système.

Une nouvelle faille de sécurité corrigée

Microsoft a annoncé le 14 mai une nouvelle mise à jour de sécurité pour Windows XP, mais aussi Windows Server 2003, Windows 7, Windows Server 2008 et 2008 R2. Si vous êtes concernés, il est donc très important de procéder à la mise à jour. Elle corrige une faille présente dans le service de contrôle à distance de la machine (Remote Desktop Services) très utilisée par les professionnels.

Ce problème a été corrigé, car la faille permettait d’être exploitée en série, de machine vulnérable à machine vulnérable, de la même façon que WannaCry en 2017.

Les machines sous Windows 8 et Windows 10 ne sont pas concernées par cette nouvelle faille.