Microsoft a fait la démonstration d’un serveur xCloud, et a répondu à quelques questions du magazine Fortune concernant son service de cloud gaming.

L’équipe Xbox a ouvert ses portes aux équipes du magazine Fortune qui a pu en apprendre plus sur xCloud, le projet de cloud gaming de Microsoft. Un reportage qui permet de mieux comprendre les objectifs de la firme, face à Google Stadia.

Lien YouTube S’abonner à FrAndroid

Une Xbox One S dans le cloud

Durant le reportage, Kareem Choudhry, le responsable du cloud gaming chez Microsoft, fait notamment la démonstration d’un élément de serveur tel que Microsoft est en train d’en déployer dans 13 régions dans le monde pour lancer son service.

Une Xbox One S en version « xCloud »

Il s’agit d’un rack serveur au format 2U qui intègre en fait huit Xbox One S dont on aurait conservé que le cerveau central : le processeur, la puce graphique, et la mémoire vive.

La firme semble donc continuer à se baser sur la Xbox One S, bien que des rumeurs annoncent que l’équipe travaille aussi à intégrer du matériel basé sur Projet Scarlett, la prochaine génération de Xbox.

Plusieurs modèles économiques

On sait que le lancement de xCloud est prévu pour le mois d’octobre, mais Microsoft n’a pour le moment fait aucune annonce concernant le tarif de ce service. Et pour cause, d’après Phil Spencer, le patron de Xbox, xCloud n’est pas un service, et n’aura donc pas de modèle économique bien précis.

D’après lui, le streaming de jeu n’est qu’un canal de distribution, au même titre que le téléchargement depuis le Xbox Store ou l’achat d’un jeu sur disque en magasin. Il faut donc bien séparer ce canal de distribution, et le modèle économique d’un jeu vidéo. À ce titre, il imagine que plusieurs modèles économiques embrasseront xCloud.

Si le plus évident est de proposer les jeux du Xbox Game Pass directement en streaming, on peut aussi imaginer un système de démo très simple à mettre en place pour les développeurs, qui permettrait de tester un jeu gratuitement pendant quelques minutes grâce au streaming.

On peut aussi penser que Microsoft donnera la possibilité aux joueurs de jouer à un jeu en streaming dès son achat, en attendant le téléchargement d’une version locale du jeu sur la Xbox.

D’abord sur Android

Les différentes démonstrations de xCloud se font pour le moment sur des smartphones Samsung. Ce n’est pas anodin, Microsoft travaille à proposer son service d’abord sur Android. D’après Phil Spencer, un smartphone sous Android est la plateforme la plus éloignée d’une console de jeu classique, et donc la plus complexe pour adapter un jeu.

Autrement dit, d’après lui, si Microsoft parvient à proposer une version convaincante de xCloud sur un smartphone Android, il sera beaucoup plus simple de faire de même sur un des écrans de tablettes, d’ordinateurs ou de télévision, beaucoup plus imposants.

Google Stadia, PlayStation Now, xCloud, Shadow : le comparatif des offres de cloud gaming