Microsoft veut compenser l’ensemble de ses émissions de carbone… depuis sa création

Un but que Microsoft se fixe pour 2050

 

Microsoft tenait ce 16 janvier une conférence portant notamment sur ses ambitions environnementales. L'occasion pour Satya Nadella, CEO du groupe, d'annoncer face à un parterre de journalistes et devant un décors feuillu que Microsoft compensera l'intégralité de ses émissions de carbone d'ici 10 ans... et même mieux. Le groupe prévoit en effet de poursuivre ses efforts pour compenser l'ensemble des émissions générées depuis sa création.

« Nos actions et objectifs en tant qu’entreprise doivent être alignés avec la volonté de résoudre les problèmes mondiaux et non en créer de nouveaux », indiquait Satya Nadella, patron de Microsoft, en introduction de la conférence tenue par le groupe jeudi dernier. L’événement était l’occasion pour l’intéressé de dévoiler un « programme ambitieux » visant à conférer à Microsoft une empreinte carbone négative d’ici 2030. En d’autres termes, le groupe « prend l’engagement » de compenser plus que la totalité de ses émissions de CO2 dans 10 ans. Une volonté effectivement ambitieuse pour le groupe, qui estime « avoir pour responsabilité d’apporter sa contribution » à un effort global consenti progressivement, mais encore timidement, argueront certains, par les géants de la Tech.

Remettre les compteurs à zéro : la nouvelle vision écolo de Microsoft

Le point fort des annonces de Microsoft est toutefois le désir affiché d’aller plus loin encore. Le groupe souhaite en effet remettre ses compteurs à zéro en compensant l’intégralité du CO2 émis depuis sa création en 1975. Cet objectif, Microsoft le fixe cette fois pour l’horizon 2050, ce qui pourrait laisser le temps à d’autres entreprises de rejoindre le mouvement.

Pour l’heure, et comme l’indique le site d’investigation The Information, Microsoft est le seul géant de la Tech à s’être fixé un pareil but. Car si les autres GAFAs ont également prévu de fonctionner à 100 % grâce à des énergies renouvelables (chose que Microsoft promet de son côté pour 2025), seuls Alphabet (maison mère de Google) et Amazon ont fait part de leurs projets pour compenser l’intégralité de leur empreinte carbone. Une compensation qui vise les émissions actuelles et futures… non les émissions de carbone passées.

Reste la grande question du comment. Pour parvenir à estomper la totalité de son empreinte carbone, Microsoft s’arme d’un budget conséquent. La firme prévoit ainsi d’investir un milliard de dollars dans cette cause. De manière plus concrète, le géant de Redmond recourra à plusieurs méthodes énumérées par la BBC. Parmi elles, la plantation de nouvelles forêts, la séquestration du carbone dans les sols, la captation du CO2 dans l’air (grâce à des dispositifs de filtrage à grande échelle) ou encore la conversion à des énergies propres, déjà au programme du groupe.

Rappelons qu’en dehors des GAFAs, d’autres colosses de l’informatique se sont déjà investis dans la réduction de leur empreinte carbone. C’est par exemple le cas de l’américain Dell ou du Suisse Logitech. Apple fait également figure de pionnier, notamment en viellant à une extraction plus propre de ses matières premières. Nous en parlions ici.

Les derniers articles