Cortana, l’assistant personnel de Microsoft plie les gaules sur smartphone. Dans un bref communiqué partagé sur son site officiel, le groupe de Redmond a annoncé la fin de support des applications Cortana pour iOS et Android à compter du 31 janvier 2020.

La nouvelle tombe par l’intermédiaire d’un bref communiqué somme toute assez prévisible. Microsoft y indique sonner la retraite pour son application Cortana sur iOS et Android à compter du 31 janvier prochain. Comme le précise The Verge, tous les pays ne sont toutefois concernés… tout du moins dans un premier temps.

Au travers de cette décision, Microsoft semble vouloir recentrer son assistant personnel sur le monde de l’entreprise, et donc vers Windows. Aveu d’échec ou simple changement de cap ? Probablement un peu des deux.

Le cas de la France en suspens ?

Contacté par The Verge, Microsoft a confirmé l’arrêt du support de l’application Cortana iOS et Android en Grande-Bretagne, en Australie, en Allemagne, au Mexique, en Chine, en Espagne, au Canada et en Inde. Dans l’immédiat, la France n’est donc pas concernée, mais il serait surprenant que la firme n’étende pas sa décision aux pays pour l’heure épargnés.

Dans sa réponse au média américain, Microsoft explique vouloir intégrer plus profondément encore Cortana dans la suite d’applications de productivité Microsoft 365. Cela impliquerait le retrait des applications Cortana de l’App Store et du Play Store. On apprend toutefois que Cortana disparaîtra, également le 31 janvier prochain et sur les marchés susnommés, du launcher Android proposé par Microsoft.

Microsoft ne voit plus Cortana comme un concurrent d’Alexa et Google Assistant

Lancée sur iOS et Android en décembre 2015, l’application Cortana avait initialement été conçue pour connecter un PC sous Windows 10 et un smartphone. Un rôle qui avait évolué par la suite, notamment à la faveur d’une refonte complète d’interface fin 2018. Cette refonte permettait notamment de configurer plus facilement certains appareils lancés entre temps, comme les Surface Headphones. On ignore d’ailleurs quelle alternative à l’application Cortana, les détenteurs de ces périphériques se verront proposer par Microsoft.

Plus récemment, en début d’année, Satya Nadella indiquait ne plus voir Cortana comme un concurrent direct des assistants personnels de Google (Google Assistant) et Amazon (Alexa). De quoi justifier l’approche business désormais adoptée. Notons tout de même que Cortana subsistera sur smartphone par le biais de son intégration à Outlook, où elle sert notamment à la lecture de mails à voix haute.