Microsoft Edge propose de bloquer certains téléchargements pour votre bien

 

Le nouveau Microsoft Edge continue de s'améliorer avec une fonction de sécurité plutôt bienvenue : le blocage automatique de certains téléchargements malveillants.

 

Microsoft propose un nouveau navigateur web pour les ordinateurs, Mac et appareils mobiles : le nouveau Microsoft Edge. Il est désormais basé sur Chromium (le projet open source utilisé par Google Chrome) ce qui permet à l’éditeur de proposer très régulièrement de nouvelles fonctionnalités.

Bloquer les téléchargements risqués

C’est justement une nouvelle fonctionnalité qui s’est récemment immiscée dans la version bêta de Microsoft Edge, et qu’il est possible d’activer dans les paramètres de confidentialité du navigateur, comme le rapporte The Verge.

Cette nouvelle option permet de bloquer les téléchargements d’applications « de réputation faible qui peuvent entraîner des comportements inattendus ». Il s’agit d’une fonctionnalité déjà utilisée par Windows depuis Vista avec l’UAC (contrôle du compte de l’utilisateur), et qui propose de mettre en garde ou bloquer l’action de l’utilisateur si elle pourrait mettre en danger la machine. Plus concrètement, avec cette option, si Microsoft Edge détecte le téléchargement d’un logiciel peu connu, rarement téléchargé, connu comme étant malveillant ou trop récent, il pourra tout simplement bloquer le téléchargement.

Une couche de sécurité supplémentaire plutôt bienvenue quand on sait que le téléchargement « volontaire » de logiciel malicieux est très souvent cause de problèmes sur les machines. C’est une fonction que Google propose depuis longtemps avec Chrome, mais les développeurs de Microsoft Edge promettent que leur option va plus loin.

Eric Lawrence, développeur chez Microsoft, explique en effet que la fonction de Microsoft Edge ne se contente pas de bloquer les malwares, mais aussi les applications avec un fonctionnement potentiellement inattendu. Il cite l’exemple d’un utilitaire parfaitement fonctionnel, ce qui lui permettrait de passer la plupart des blocages, mais qui intégrerait du code pour miner des cryptomonnaies et donc accaparer une partie des performances de la machine à l’insu de l’utilisateur.

Disponible pour tous très bientôt

Ce genre de fonction était déjà proposée par Microsoft dans le passé pour les entreprises clientes de la firme. Avec cette nouvelle intégration, Microsoft ouvre cette fonction à tous ses utilisateurs, même lorsqu’ils n’utilisent pas Windows. Pour le moment proposé en bêta, cette fonction devrait arriver dans la version stable du navigateur dans les prochaines semaines.

Ne nous mentons pas, peu d’entre nous ont les bons réflexes de sécurité. Pourtant, nos smartphones, nos tablettes et nos PC abritent de très nombreuses données privées. Vous avez donc sûrement intérêt à suivre ces…
Lire la suite

Les derniers articles