Surface Pro X : Microsoft prépare une nouvelle ARM contre l’iPad Pro

 

Comme Apple et Google, Microsoft devrait y aller de ses nouveautés de la rentrée. L'éditeur de Redmond pourrait bientôt lever le voile sur une nouvelle Surface Pro X plus performante.

Dévoilée l’an dernier, la Surface Pro X avait une spécificité : elle était conçue sur l’architecture ARM. Microsoft préparerait une nouvelle déclinaison qui embarquerait une puce Microsoft plus puissante, le tout dans un châssis décliné en différents coloris.

De meilleures performances

D’après les informations recueillies par le site spécialisé Windows Central, il s’agirait d’une mise à niveau relativement mineure. Notons toutefois que la machine sera animée par un SoC Microsoft SQ2. La première version SQ1 était basée sur la puce Qualcomm Snapdragon 8cx Gen2 gravée en 7 nm avec un GPU Adreno 685 pour la partie graphique.

On imagine donc que cette seconde mouture s’articulera autour de la puce Snapdragon 8cx Gen 2 avec cette fois le GPU Adreno 690. Notons au passage la prise en charge annoncée de la 5G. Ce serait alors le premier terminal de Microsoft compatible avec la prochaine génération de réseaux mobiles.

Dévoilée par Microsoft en octobre 2019, la Surface Pro X n’était disponible qu’en noir. La nouvelle venue serait proposée également en version platine, comme le sont les Surface Pro depuis la Pro 3.

Vers une émulation des applications x86 en 64-bit

Windows sur ARM, Microsoft n’en démord pas. Pourtant, dès le lancement de la première Surface — souvenez-vous Surface RT sur Windows 8 — la promesse ne fut pas au rendez-vous. Il faut dire que l’écosystème des applications était bien maigre. Il n’était en effet pas possible d’y exécuter des logiciels initialement conçus pour la version x86 (AMD / Intel) de Windows.

À l’heure actuelle, ARM peut accueillir les applications x86 en 32-bit. Cependant, l’éditeur serait, selon les rumeurs, en train de plancher sur un dispositif un peu plus complet permettant d’émuler correctement des logiciels en 64-bit sur une tablette Surface propulsée par ARM.

ARM : la prochaine plateforme majeure

Historiquement destinée aux terminaux mobiles pour son excellente gestion de l’autonomie, l’architecture ARM attire de plus en plus, cette fois, pour ses performances toujours plus impressionnantes.

Microsoft n’est pas la seule société à plancher dessus. On ne peut pas faire l’impasse sur Apple qui a récemment annoncé une migration de ses ordinateurs vers sa puce Apple Silicon, elle-même basée sur ARM. Dans cette transition, la société a d’ailleurs présenté un dispositif d’émulation similaire baptisé Rosetta 2 au mois de juin dernier.

Les derniers articles