Intersport dégaine le Roadster Open : un magnifique vélo électrique qui existe déjà et qui devient moins cher

 

Le vélo électrique Nakamura Roadster Open ne sort pas de nulle part. C’est en fait un Vélomad Urbain 2 rebrandé, mais également optimisé à différents niveaux. Nous l’avons découvert lors d’une journée porte ouverte dédiée à la presse pour comprendre les tenants et les aboutissants de ce projet.

Intersport Nakamura Roadster Open (1)
Source : Grégoire Huvelin – Frandroid

Dès le premier regard, le design du Nakamura Roadster Open nous a mis la puce à l’oreille. « Mais, il ressemble diablement à un modèle Vélomad, non ? », a-t-on instantanément demandé à Xavier Rousseau, Category manager de Nakamura. Petit sourire en coin, l’intéressé nous explique rapidement de quoi revêt ce vélo électrique.

Pour bien comprendre les tenants et les aboutissants de ce projet, il convient avant tout de saisir quelques subtilités. Les VAE Vélomad, marque française suivie par Frandroid depuis plusieurs années – nous avons testé le Cargomad, Vélomad Sport+ et le Vélomad Urbain 2 – sont assemblés à la Manufacture Française du Cycle (MFC), sise à Machecoul.

Le cheminement du Roadster Open

La MFC est la propriété d’Intersport depuis 2013. Les liens entre Intersport et sa marque Nakamura avec l’entreprise Vélomad sont donc étroits. Alors, comment en est-on arrivé au Nakamura Roadster Open ? De ce qu’on a pu comprendre, c’est que Vélomad a probablement commandé certaines pièces en trop grande quantité, sans pour autant rencontrer la demande escomptée. Conséquences : un certain volume de pièces reste alors sur le carreau. C’est ici de l’argent perdu. Pour limiter la casse, Nakamura est arrivé à la rescousse.

Pour l’occasion, l’enseigne tricolore s’est même permis d’optimiser le vélo électrique à la sauce Nakamura. Le Roadster Open est donc, dans l’idée, un Vélomad Urbain 2, à quelques différences près. La capacité énergétique de la batterie amovible aurait été revue à la hausse : de 375 Wh à 460 Wh, pour une autonomie de 80 kilomètres. « Aurait », car cette capacité existait déjà sur l’Urbain 2 lors de notre essai. Peut-être Intersport s’est-il trompé en nous communiquant ce chiffre.

« On a aussi changé l’intelligence du moteur, en retravaillant tout le calibrage. Il a été en quelque sorte mis à jour pour répondre à l’exigence Nakamura ». Faut-il comprendre que le moteur moyeu de 45 nm de couple proposera un comportement électrique légèrement différent.

Une transmission Shimano Tiagra au menu

La transmission Shimano Tiagra à 10 vitesses (plateau de 48 dents, cassette en 11-32) fait son retour, tout comme les magnifiques poignées et selles Brooks. Cela lui confère un style vintage bien à lui, ce qui n’est pas pour nous déplaire. Attention en revanche : le collier de selle ne bénéficie pas de visserie antivol. Cette selle Brooks est coûteuse : si vous faites dormir votre VAE dehors, pensez peut-être à retirer la selle.

Les pneus WTB de 47 mm de largeur sont associés à des garde-boue fournis de série. Aucun porte-bagages n’est proposé par défaut, mais il sera possible d’en ajouter un en option. Niveau freinage, il faudra compter sur des freins à disque hydrauliques Alhonga avec des disques de 160 mm à l’avant et à l’arrière.

Un prix toujours plus attractif

Conçu pour la ville et décliné en trois tailles (S, M et L), le Nakamura Roadster Open est vendu à un prix particulièrement attractif : 1599,99 euros, contre 1999 euros sur le site officiel de la marque Vélomad. Sans surprise, Vélomad a depuis fait chuter son tarif à 1690 euros, ce qui reste tout de même plus élevé que le prix appliqué par Intersport.

L’Urbain 2 de Vélomad n’est pas le seul vélo électrique à bénéficier de cette entente commerciale : sa version en cadre fermé en profite aussi, tout comme le Sport+, renommé Roadster+ pour l’occasion (moteur pédalier, couple de 80 Nm). Son prix ? 1999 euros. Pour quand ? « Ils arrivent là, ils viennent d’être produits », nous souffle Xavier Rousseau.


Téléchargez notre application Android et iOS ! Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.