Nikon dévoile deux objectifs macro et portrait pour ses hybrides haut de gamme

 

Nikon a ajouté deux nouvelles optiques à son parc d'objectifs macro à monture Z : une 105 mm et une 50 mm.

L'objectif Nikkor Z MC 105 mm f/2,8 VR S sur un Nikon Z7 II

L’objectif Nikkor Z MC 105 mm f/2,8 VR S sur un Nikon Z7 II // Source : Nikon

Ce mercredi, Nikon a renouvelé une bonne partie de ses objectifs macro à monture Z. Il faut dire que certaines optiques du constructeur pour ces usages dataient de plus d’une dizaine d’années. C’est le cas notamment de l’objectif 105 mm macro f/2,4 en monture F.

Ce sont ainsi deux nouvelles optiques qui ont été présentées par Nikon, toutes les deux proposant une ouverture de f/2,8 et compatibles avec la monture Z, le Nikkor Z MC 105 mm f/2,8 VR S et le Nikkor Z MC 50 mm f/2,8. Comme leurs noms l’indiquent clairement, il s’agit donc de deux objectifs macros (MC) à monture Z (Z) avec des distances focales respectives de 105 et de 50 mm et une ouverture de f/2,8.

Par ailleurs, l’optique 105 mm intègre la gamme S Line, c’est-à-dire le haut de gamme des objectifs Nikkor de Nikon. L’objectif est également siglé VR, indiquant qu’il est compatible avec le système de réduction des vibrations.

L'objectif Nikon Nikkor Z MC 105 mm f/2,8 VR S

L’objectif Nikon Nikkor Z MC 105 mm f/2,8 VR S // Source : Nikon

Ainsi, le Nikkor Z MC 105 mm f/2,8 VR S est un objectif stabilisé sur cinq axes avec 4,5 stops. La stabilisation de l’objectif peut en outre être utilisée en même temps que celle du boîtier pour éviter au maximum les flous de bougés. Il faut dire que l’objectif a fort à faire, puisqu’il vient remplacer le Nikkor 105 mm f/2,8 à monture F lancé en 2007 et qui est encore le 9e objectif le plus vendu par le constructeur japonais.

Du fait de sa grande ouverture de f/2,8 et de sa longue focale 105 mm, l’objectif se veut également particulièrement pertinent pour les portraits, en plus de la photo macro. Il permet en effet de profiter d’un effet bokeh tout en douceur. Pour la macro, l’optique permet une mise au point jusqu’à 29 cm de distance. Un limiteur d’autofocus va également permettre de limiter la plage d’autofocus sur une distance de 29 à 50 cm en cas d’utilisation en macro.

Un objectif 50 mm plus compact

Outre le modèle 105 mm, Nikon a également présenté un objectif 50 mm. Celui-ci n’est pas stabilisé, mais se veut bien plus compact. Il permet de son côté une mise au point jusqu’à 16 cm de distance et vient surtout pallier un manque de Nikon. Sur la monture F, le constructeur japonais ne proposait pas d’optique macro en 50 mm, mais seulement des optiques 60 ou 40 mm. De son côté, l’optique macro 50 mm intègre un limiteur d’autofocus sur une plage de 16 à 30 cm.

L'objectif Nikon Nikkor Z MC 50 mm f/2,8

L’objectif Nikon Nikkor Z MC 50 mm f/2,8 // Source : Nikon

Nikon a également profité de l’annonce pour annoncer la mise en chantier de deux optiques compactes, un 28 mm f/2,8 et un 40 mm f/2,0. Toutes les deux seront disponibles dans le courant de l’année 2021 et seront bien évidemment compatibles avec la monture Z.

Pour rappel, la monture Z de Nikon a été lancée en 2018 par le constructeur. C’est celle adoptée sur les boîtiers hybrides de la marque, qu’il s’agisse des modèles à capteur photo full frame ou APS-C. Parmi les boîtiers compatibles, on peut citer le Nikon Z5, le Nikon Z6, le Nikon Z7, le Nikon Z6 II, le Nikon Z7 II ou le Nikon Z50.

Les deux objectifs Nikkor seront disponibles à partir du 24 juin prochain. Le modèle 105 mm sera disponible à 1099 euros tandis que l’optique 50 mm sera proposée à 729 euros.

Les derniers articles