phone (1) : le premier smartphone Nothing débarque bientôt avec une interface Nothing OS

Et on ne sait pas grand chose de lui

 

Nothing a annoncé mercredi 23 mars 2022 son premier smartphone, sobrement intitulé le phone (1). Il sera disponible à partir de cet été, sans plus de précision, et tournera sous Android avec une nouvelle interface, Nothing OS.

RSVP NOW – NOTHING (event)_ THE TRUTH. 23 March 14_00 GMT 22-23 screenshot
Le seul élément de design du phone (1) lors de son annonce ce 23 mars 2022. // Source : Nothing

Lors d’un évènement en ligne ce 23 mars 2022, Carl Pei, CEO et co-fondateur de Nothing, a annoncé l’arrivée cet été 2022 du prochain gros projet de la marque, « le cœur battant » de la marque même : le phone (1). Il s’agit seulement du deuxième appareil présenté par la marque après de très bons écouteurs, les ear (1) et surtout son premier produit majeur, un smartphone.

Enfin, quand nous disons qu’ils l’ont présenté, c’est un peu vite dit. Très mystérieux, le CEO n’a pour l’heure présenté qu’un seul élément de design du téléphone pour le moins cryptique.

Nothing_phone1_KV_1920x1080
Source : Nothing

La conférence nous aura par ailleurs appris le phone (1) sera équipé d’un SoC Snapdragon, sans précision pour l’heure sur le modèle choisi.

Voici Nothing OS

Avant Nothing, Carl Pei avait co-fondé OnePlus, dont l’interface OxygenOS est très appréciée des fans de la marque. C’est donc sans surprise qu’on apprend que le phone (1) bénéficiera lui aussi d’une interface à lui, intitulée sobrement Nothing OS et basée sur Android.

La principale promesse de cet OS, c’est que la firme basée à Londres évoque d’ores et déjà un « écosystème ouvert et
homogène qui connectera et intégrera sans difficulté les appareils Nothing ainsi que ceux des autres
marques. » Le fondateur s’est attardé un instant sur l’écosystème Apple, qu’il considère comme la meilleure option aujourd’hui pour les consommateurs, mais dont il juge que le caractère fermé est un problème pour l’innovation. Nothing OS veut donc de venir « l’alternative la plus convaincante à Apple » en offrant un écosystème aussi performant qui laisse le choix aux utilisateurs. Là-dessus, nous n’insisterons jamais assez pour dire à quel point tout reste encore à prouver.

Un design consistant et une expérience fluide

En voici un premier aperçu :

Carl Pei a également longuement insisté sur le caractère ouvert

Côté design, le but de Nothing est aussi de proposer une continuité entre celui de ses produits et son interface, en conservant des éléments de design fort, façon « raw tech » (technologie brute). On peut par exemple citer la matrice de points façon pixel que la marque met beaucoup en avant dans son identité visuelle, et qu’on devrait retrouver comme un fil rouge.

Carl Pei s’est aussi engagé à délivrer une expérience rapide et fluide, une promesse qu’OxygenOS proférait déjà en son temps avec une certaine réussite. Nous avons bien sûr hâte de juger le téléphone sur pièce.

Il s’est aussi engagé à ce qu’il n’y ait pas de bloatwares ou d’app Nothing, affirmant « pourquoi dupliquer ce que proposent déjà les super apps de Google ».

Un essai et une levée de fonds communautaire

Ceux et celles qui souhaiteraient essayer Nothing OS avant sa sortie pourront peut-être profiter à partir d’avril prochain. La marque annonce en effet qu’un « premier aperçu sera disponible via son lanceur d’application ».

Pour ceux et celles qui sont déjà conquis par le concept, la firme annonce par ailleurs une nouvelle levée de fonds communautaire de 10 millions de dollars (qui viendront s’ajouter au 144 millions déjà amassés). Nothing écrit : « Les investisseurs auront accès à la communauté privée de Nothing grâce à laquelle ils obtiendront des avantages exclusifs ainsi que des informations sur l’entreprise. Les préinscriptions sont désormais ouvertes » sur le site de Nothing avec un cycle d’investissement lancé le 5 avril.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles