Nothing voudrait un écosystème à la Apple, pourquoi c’est une mauvaise idée

 

Carl Pei, le fondateur de Nothing, a déclaré réfléchir à développer des fonctionnalités disponibles uniquement entre les utilisateurs de produits de la marque. De quoi se positionner sur la philosophie d'Apple, mais sur Android.

Première mise à jour majeure d’Android pour le Nothing phone (1) // Source : Robin Wycke – Frandroid

Alors que le Nothing Phone (2) sera présenté dans quelques jours lors de la conférence de la marque, son PDG Carl Pei a indiqué sur Twitter envisager de nouvelles fonctionnalités pour ses produits. En lisant entre les lignes, sa volonté serait de calquer la doctrine d’Apple, sur des produits sous Android.

[see_mode slots= »1730183″]

Des fonctionnalités réservées aux utilisateurs de Nothing : comment la marque veut se la jouer Apple

Dans un tweet publié ce 3 juillet, Carl Pei écrit réfléchir à « développer des fonctionnalités qui ne fonctionnent qu’entre utilisateurs de Nothing. Avez-vous des amis ou de la famille sur nos téléphones avec qui vous pourriez potentiellement les utiliser ? »

Source : Frandroid

Parmi les réponses à ce tweet, on trouve une fonctionnalité semblable à AirDrop mentionnée, mais aussi d’autres fonctions présentes dans l’écosystème d’Apple : Find My, FaceTime, etc. Il y a aussi la possibilité d’envoyer des messages avec le Glyph (système de LED à l’arrière) demandée par un internaute. Pourtant, d’autres ne sont pas ouverts à l’idée d’avoir un écosystème fermé et ça se comprend : Carl Pei a l’héritage de OnePlus derrière lui et la philosophie d’Android bien ancrée chez les fans de la marque.

Nothing pourra-t-il développer des fonctionnalités exclusives ?

Pourtant, même si la philosophie de Nothing tend à se fermer, elle ne sera pas nécessairement un piège pour la marque. Dans les critiques faites à Apple et à son écosystème, on trouve surtout l’impossibilité de communiquer avec des smartphones sous Android ou d’autres appareils qui ne sont pas de la marque à la pomme.

Marques Brownlee // Source : MKBHD

Le Nothing Phone (1) et bientôt le Phone (2) sont tous les deux sous Android. Théoriquement, rien n’empêcherait donc à Nothing de conserver un écosystème ouvert, fonctionnant avec tous les appareils fonctionnant sur Android. Dit plus clairement, si Nothing compte déployer une fonction de transfert de fichier à proximité, façon AirDrop, compatible uniquement entre smartphones Nothing, ce serait une contrainte purement artificielle. La marque britannique s’appuierait en effet sur des protocoles et des standards utilisés également par tous les autres smartphones Android.

Aujourd’hui, beaucoup de constructeurs Android ont tendance à vouloir recréer artificiellement un écosystème. Cependant, cela passe bien plus souvent par des limitations de fonctionnalités qui ne sont pas ouvertes aux autres appareils — et qui vont donc brider un usage — que par des fonctions innovantes restreintes par des raisons purement techniques. Pourtant, il semble que ce soit donc l’ambition affichée du constructeur, qui pense que sans changements profonds, Android pourrait bien se faire écraser par iOS.


Retrouvez un résumé du meilleur de l’actu tech tous les matins sur WhatsApp, c’est notre nouveau canal de discussion Frandroid que vous pouvez rejoindre dès maintenant !